Covid-19 : un pass vaccinal en lieu et place du pass sanitaire ?

Publié
Covid-19 : un pass vaccinal en lieu et place du pass sanitaire ?
FRANCEINFO
Article rédigé par
S. Khaldoun - franceinfo
France Télévisions

Au cours de son allocution, vendredi 17 décembre, le Premier ministre Jean Castex a évoqué la possible mise en place d’un pass vaccinal en remplacement du pass sanitaire. Jonathan Roux, épidémiologiste à l’École des Hautes Études en Santé Publique, est en direct sur le plateau du 23h pour apporter des précisions sur le potentiel pass vaccinal.

Évoqué par Jean Castex lors de son allocution vendredi 17 décembre, le pass vaccinal va être soumis au Parlement en janvier 2022. Pour l’épidémiologiste, Jonathan Roux, cette solution est une "obligation vaccinale déguisée". Il explique qu’avec la vague de variant Omicron qui va arriver en janvier, il faut un maximum de personnes vaccinées pour juguler correctement cette future sixième vague. Jonathan Roux s’interroge toutefois sur l’efficacité du pass vaccinal. En effet, le pass sanitaire est conditionné par un schéma vaccinal complet ou un test de moins de 24h, ce qui est déjà assez restrictif. 

Six millions de personnes non vaccinées en France

Actuellement près de six millions de personnes en France n’ont pas reçu de doses de vaccin. Jonathan Roux explique que les personnes non vaccinées sont des individus qui présentent des risques de développer des formes graves. Il ajoute que parmi les non vaccinés demeurent encore des personnes de plus de 60 ans, dont l’âge renforce les risques. Toutefois, il explique que ces personnes ont peut-être une vie sociale plus faible et donc ne ressentent pas le besoin de se faire vacciner, ce qui pourrait être un frein à l’efficacité d’un pass vaccinal. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.