Covid-19 : comment augmenter le nombre de dépistages ?

Publié Mis à jour
Covid-19 : comment augmenter le nombre de dépistages ?
France 2
Article rédigé par
F.Griffond, A.Chopin, P.Lagaune, M.Bitton - France 2
France Télévisions

Avec la nouvelle vague de Covid-19 et le variant Omicron, le gouvernement cherche à désengorger les pharmacies qui croulent sous les demandes de tests. Pour que les systèmes ne craquent pas, de grands centres de tests pourraient ouvrir à côté des lieux de vaccination.  

Quelque 300 personnes attendent de se faire tester et parmi elles, beaucoup d'enfants. À Rennes (Ille-et-Vilaine), le centre de dépistage monté en urgence par la ville et l'Agence régionale de santé (ARS) est pris d'assaut. Les parents applaudissent l'initiative. À l'intérieur, la protection civile monte la structure pendant que les personnels soignants procèdent aux premiers tests. "La capacité maximum est de 500 personnes, on essaiera de tester un maximum de monde, mais on sait qu'à un moment on sera obligé de demander aux gens de revenir demain matin", explique un agent rennais de la protection civile. 

Le même personnel pour vacciner et tester ? 

Pour désengorger les files d'attente, le gouvernement préconise de mettre à contribution les personnels qui réalisent la vaccination contre le Covid-19 dans leurs moments libres. À Clamart (Hauts-de-Seine), le maire trouve cette solution irréaliste. "C'est méconnaître les réalités de terrain de penser que les personnels soignants ont le temps de procéder à des tests", estime Jean-Didier Berger (LR). Le personnel mobilisé lui aussi s'inquiète de devoir à la fois vacciner et tester. La mairie d'Amiens, dans la Somme, a préféré mettre en place une structure légère en extérieur en partenariat avec la Croix-Rouge. Mais là aussi, il faudrait recruter du personnel supplémentaire. En France, dix millions de personnes sont testées chaque semaine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.