Covid-19 : ce que l'on sait des cas confirmés du variant Omicron en France

Cette souche particulièrement contagieuse du Sars-CoV-2, le virus responsable du Covid-19, a été détectée dans six régions françaises.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Une tente de dépistage du Covid-19, à Paris, le 9 novembre 2021. (MAXPPP)

Deux jours après la décision du gouvernement de durcir les conditions d'entrée sur le territoire pour tous les voyageurs, neuf cas de contamination au variant Omicron ont été confirmés en France, selon un dernier bilan du ministère de la Santé publié vendredi 3 décembre. Ils ont été détectés "dans les territoires suivants : La Réunion, Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Ile-de-France, Pays de la Loire et Région Grand Est", précise la Direction générale de la Santé dans un communiqué.

Par mesure de précaution, la France a suspendu tous les vols en provenance de sept pays (Afrique du Sud, Botswana, Eswatini, Lesotho, Mozambique, Namibie et Zimbabwe) depuis le 26 novembre. Les vols reprendront samedi 4 décembre, mais avec "un encadrement extrêmement strict et drastique". Franceinfo fait le point sur ce que l'on sait de la présence sur le territoire français de ce variant très contagieux.

Un premier cas découvert à La Réunion

Le variant Omicron a été détecté pour la première fois sur le territoire français mardi 30 novembre, à La Réunion, rapporte La 1ère. Il s'agit d'un homme de 53 ans, de retour de l'île Maurice, après un voyage au Mozambique et une escale en Afrique du Sud, pays où le variant Omicron a été identifié pour la première fois. Après un test négatif à son arrivée, il a ressenti les premiers symptômes du Covid-19 et a effectué un nouveau dépistage, qui était cette fois positif.

Il a été placé "immédiatement à l'isolement à son domicile", précise l'Agence régionale de santé (ARS). Contactée par La 1ère, Santé publique France précise que cet homme présentait un schéma vaccinal complet (deux doses du vaccin de Pfizer-BioNTech). Le quinquagénaire faisait partie d'un groupe de six personnes qui ont été testées positives au virus à leur retour de voyage. Mais il est le seul à s'être révélé positif au variant Omicron.

Un cas en Seine-et-Marne, chez un homme non vacciné

Le premier cas de variant Omicron dans l'Hexagone a été découvert en Ile-de-France, selon un communiqué de l'Agence régionale de santé (ARS) publié jeudi. Il s'agit d'un voyageur qui réside en Seine-et-Marne, testé positif au Covid-19 en descendant de l'avion qui l'a ramené du Nigeria, le 25 novembre. Le séquençage du prélèvement a révélé qu'il était porteur du variant identifié pour la première fois en Afrique du Sud. Cet homme, âgé de "50 à 60 ans", ne présentait pas de symptômes au moment du test et n'était pas vacciné, précise l'ARS d'Ile-de-France.

Sa femme, qui l'accompagnait lors de ce voyage, a également été testée positive au Covid-19. Pour l'heure, l'ARS attend les résultats du séquençage pour savoir si elle a été infectée par le variant Omicron. Une troisième personne vivant sous le même toit a réalisé un test jeudi, afin de savoir si elle avait contracté le virus et si elle était porteuse du variant.

Aucune de ces trois personnes n'est vaccinée. Elles ont été placées à l'isolement et l'Agence régionale de santé affirme "poursuivre l'enquête sanitaire pour identifier, tester et, le cas échéant, isoler d'autres contacts à risques possibles".

Une femme diagnostiquée positive en Vendée

Le laboratoire Biogroup a annoncé jeudi un autre cas du variant Omicron, cette fois en Vendée. "Biogroup analyse chaque test RT-PCR positif suspect par séquençage pour mettre en évidence ce nouveau variant Omicron", a précisé le laboratoire, selon France 3 Pays de la LoireL'ARS précise. Il s'agit d'une femme revenue d'un voyage en Afrique du Sud le 28 novembre, date à laquelle elle a présenté un test positif. Vaccinée avec deux doses en juin, elle ne présente pas de symptômes. Elle a été mise à l'isolement, de même que son entourage.

Une voyageuse positive dans le Haut-Rhin

L'ARS du Grand Est a annoncé jeudi qu'un nouveau cas positif au variant Omicron avait été identifié dans le Haut-Rhin. La personne concernée est une femme "présentant un schéma vaccinal complet", détaille-t-elle dans un communiqué. "Il s'agit d'une femme de 42 ans, qui a reçu sa deuxième dose en août 2021", révèle François Joppin, médecin biologiste au laboratoire Biogroup (qui a effectué le séquençage), contacté par franceinfo.

Cette patiente a été testée positive le 27 novembre, après son retour de voyage en Afrique du Sud. "C'est après ce test et parce qu'elle revenait d'Afrique du Sud que le séquençage a été demandé par les autorités sanitaires", précise le médecin. La quadragénaire est donc "restée à l'isolement à son domicile depuis son arrivée sur le territoire compte tenu du résultat [de ce dépistage], ajoute l'ARS. Peu de contacts à risque ont été identifiés. Ces personnes ont eu un test négatif et ont été placées à l'isolement."

Cinq autres cas identifiés dans l'Hexagone

Le nombre total de cas du variant Omicron en France se monte désormais à neuf, selon le dernier bilan actualisé vendredi matin par le ministère de la Santé. La présence du variant est ainsi confirmée dans deux régions supplémentaires, en Auvergne-Rhône-Alpes et en Provence-Alpes-Côte d'Azur. "Dès que les résultats des tests RT-PCR des patients ont été connus, et avant même l'obtention des résultats du séquençage, les patients se sont isolés à leur domicile et les mesures d'identification et d'isolement des personnes contacts à risque ont été mises en œuvre", précise la Direction générale de la Santé dans un communiqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Variant Omicron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.