Omicron : un variant plus contagieux ?

Publié Mis à jour
Omicron : un variant plus contagieux ?
FRANCE 2
Article rédigé par
F.Bouquillat, S.Ricottier, C.Marchant, ME. Guidée-Banerjee, K.Le Bouguin, I.Barbier - France 2
France Télévisions

Si la France n'a pas encore déclaré de contamination au variant Omicron, huit cas suspects ont été détectés. Le nouveau variant semble très contagieux mais rien ne permet d'évaluer réellement sa dangerosité. 

Le Conseil scientifique a donné une conférence de presse le matin du lundi 29 novembre, afin de répondre aux questions sur le variant Omicron. "Quand il y a beaucoup de mutations, il y a une probabilité qu'il y ait une moindre efficacité, d'une part au vaccin et d'autre part aux anticorps monoclonaux qu'on a commencé à utiliser comme traitement", explique le Professeur Yazdan Yadzanpanah, un des membres du Conseil scientifique.

Un premier cas détecté le 18 novembre en Afrique du Sud


Les huit cas suspects sont des voyageurs revenus d'Afrique australe ces quatorze derniers jours, et dont les prélèvements sont encore en cours d'analyse. Le Portugal et l'Espagne sont les derniers pays européens à avoir déclaré des cas. Un patient avait reçu une dose du vaccin Pfizer en Afrique du Sud. Le 18 novembre, il a été diagnostiqué comme porteur du variant Omicron. “J’ai eu mal à la tête puis j’ai eu de la fièvre, des courbatures, et aussi une grande fatigue. Je me sentais très faible”, témoigne-t-il. 

Parmi nos sources

Carte protéine Spike Omicron : Hôpital Bambino Gesu de Rome et Agence France Presse

Pr Yazdan Yazdanpanah, membre du conseil scientifique. Chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Bichat à Paris et directeur de l’institut de l’infectiologie à l’Inserm. 


Pr Bruno Lina, membre du conseil scientifique. Professeur de virologie au CHU de Lyon.

Les déclarations de liens d'intérêts des professionnels de santé sont accessibles sur la  Base de données Transparence Santé

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.