La France place les Etats-Unis sur liste rouge : "L'objectif est d'inciter les voyageurs à se faire vacciner", explique un député LREM

Roland Lescure, député LREM des Français d'Amérique du Nord réagit à la décision de la France de placer les Etats-Unis sur liste rouge en raison de la progression du variant Omicron.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Roland Lescure, le 29 juin 2020, au palais de l'Elysée, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"L'objectif est effectivement d'inciter très fortement à se faire vacciner", réagit samedi 1er janvier sur franceinfo Roland Lescure, député LREM des Français d'Amérique du Nord après la décision de la France de placer les Etats-Unis sur liste rouge en raison de la progression du variant Omicron. Cette mesure obligera les voyageurs non vaccinés en provenance des Etats-Unis à "s'isoler strictement pendant 7 jours".

franceinfo : Cette nouvelle mesure concerne aussi bien les non-vaccinés américains que français en provenance des Etats-Unis ?

Roland Lescure : Évidemment que les Français peuvent rentrer en France d'où qu'ils viennent. Mais pour la liste de pays rouge, qu'ont rejoint aujourd'hui les Etats-Unis, ils doivent s'isoler strictement pendant 7 jours et peuvent faire l'objet de contrôles de police ou de gendarmerie. On sait que les personnes non vaccinées, qui plus est lors d'un vol de 6, 8 ou 10 heures, sont évidemment plus contagieuses. Il n'y a pas de raison que les 90% de Français qui sont vaccinés aujourd'hui en France payent pour quelques Français de l'étranger qui risquent de contaminer autour d'eux.

Est-ce que ça peut poser des problèmes pour ceux qui travaillent entre la France et les États-Unis ?

Oui, mais c'est presque le but. Aujourd'hui, quelqu'un travaille entre les États-Unis et la France et qui doit faire des allers-retours réguliers entre les deux continents, s'il n'est pas vacciné, je considère qu'il est irresponsable. L'objectif est effectivement de les inciter très fortement à se faire vacciner, surtout pour des gens dont la mobilité est à peu près rendue obligatoire pour leur activité professionnelle.

Sur le port du masque dès 6 ans en France, pourquoi ne pas l'avoir annoncé dès lundi pendant la conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran ?

On est en train d'adapter le dispositif annoncé sur quelques détails au fur et à mesure qu'on avance. On attend aussi une adaptation des règles d'isolement quand on est cas contact. Tout cela avance au fur et à mesure que la science avance. J'ai bien conscience qu'on préférerait tous avoir un jour, une heure, toutes les règles connues. Les gens qui travaillent au gouvernement aujourd'hui feront tout pour adapter les règles en temps réel, en fonction de la connaissance des informations qu'ils ont à leur disposition.

Est-ce qu'il faut s'attendre à de nouvelles restrictions plus sévères ?

Je ne l'espère pas. On met en place un certain nombre de règles qui sont bien moins contraignantes que dans les autres pays. Le Québec a mis en place un couvre-feu à 22 heures. Je pense qu'on a trouvé un bon équilibre. Évidemment, on va tout faire pour éviter d'aller plus loin. Si on est tous responsables individuellement et collectivement, qu'on respecte les gestes barrières et qu'on se fait vacciner, on sortira de cette galère ensemble.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Variant Omicron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.