Variant Omicron : huit cas confirmés sur le territoire, assure Santé publique France

Le premier cas de ce nouveau variant sur le sol français a été détecté lundi 29 novembre à La Réunion.

Un personnel soignant de l\'hôpital Pierre Zobda-Quitman à Fort-de-France, en Martinique, le 2 décembre 2021.
Un personnel soignant de l'hôpital Pierre Zobda-Quitman à Fort-de-France, en Martinique, le 2 décembre 2021. (ALAIN JOCARD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Omicron s'implante un peu plus en France. Huit cas de contamination à ce nouveau variant du Covid-19 ont été localisés sur le territoire jeudi 2 décembre, annonce Santé publique France. Un premier cas a été découvert à La Réunion, trois autres cas ont été confirmés jeudi dans l'Hexagone, en Seine-et-Marne, en Vendée et dans le Haut-Rhin. "À ce jour, la majorité des cas séquencés proviennent d’Afrique du Sud", précise l'organisme public

La COP15 en suspens. Le prochain volet de la convention de l'ONU sur la biodiversité, qui aurait dû avoir lieu du 12 au 28 janvier à Genève, a été repoussé à cause des "incertitudes" liées au variant Omicron du Covid-19, ont annoncé jeudi les organisateurs. D'autres dates étaient à l'étude en mars. La première partie a été organisée en Chine en octobre mais s'est tenue en partie en virtuel, une étape intermédiaire devait ensuite avoir lieu en Suisse, et la dernière partie est prévue du 25 avril au 8 mai 2022 en présentiel à Kunming (Chine), pour l'ensemble des délégations. 

Le gouvernement attentif à la situation. Jean Castex a annoncé, jeudi, la tenue d'un nouveau conseil de défense sanitaire lundi prochain en fin de matinée, a appris le service politique de France Télévisions. L'objectif : "Voir s'il y a lieu de prendre des mesures supplémentaires", a déclaré le Premier ministre, alors que la situation en France se dégrade.

Le variant Omicron bientôt majoritaire en Europe. Le nouveau variant risque de devenir majoritaire en Europe d'ici "les tout prochains mois" si les premières tendances se confirment, a estimé jeudi l'agence de l'Union européenne chargée des maladies. Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) basé à Stockholm, "les données préliminaires suggèrent un avantage substantiel" du nouveau variant sur le variant Delta jusqu'ici dominant. 

Plan blanc à Strasbourg. Le Centre hospitalier régional et universitaire de Strasbourg, confronté à "l'augmentation continue des hospitalisations de patients Covid"a annoncé déclencher le plan blanc. Ce dispositif lui permet de mobiliser des moyens supplémentaires face à la nouvelle vague épidémique. "Le nombre de patients hospitalisés a doublé en l'espace de 15 jours et correspond au pic atteint en mai 2021, avec 74 patients dont 18 en réanimation", indique le CHRU dans un communiqué.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h24 : Pour l’heure, les Français n’ont pas en tout cas renoncé aux retrouvailles en famille. L’année dernière, pour les fêtes, le gouvernement et les autorités sanitaires avaient préconisé six adultes maximum à table, deux mètres entre chaque convive et un test à réaliser avant le repas. Que doit-on mettre en place cette année ? Cette fois, c'est le 20 heures de France 2 qui tente d'apporter des réponses.

23h21 : Le variant Omicron va-t-il gâcher les Fêtes ? Avec la reprise de l'épidémie, les Français commencent toutefois à se poser des questions. France 3 a tenté d'y répondre.

23h14 : Quelque 2 000 personnes, dont 1 600 enfants, ont été placées en quarantaine après la découverte de deux cas du variant Omicron sur l'un des campus de la très réputée Ecole internationale de Genève. On vous en dit plus dans notre article.

23h00 : Bonsoir @comprends pas. Pour suivre la tendance, je vous invite à consulter notre "tableau de bord" de l'épidémie. Les données concernant l'évolution du nombre de contaminations au Covid-19 y sont mises à jour et ce depuis le 1er septembre 2020 !

22h58 : Pourquoi vous rappelez pas les chiffres de la veille, on pourrait voir plus facilement la tendance, non ?

22h55 : Toujours selon les données de Santé publique France, le variant Delta reste écrasant en France. Au moment de la dernière enquête Flash, réalisée entre le 8 et le 10 novembre, il représentait "99,8% des virus séquencés".

22h52 : Jusqu'à présent, quatre cas avaient été confirmés, trois en Métropole et un à la Réunion. Les sept cas confirmés en Métropole sont répartis dans cinq régions différentes, précise Santé publique France, qui assure que "ces cas et leurs contacts sont suivis de près par les autorités de santé locales."

22h51 : Comme nous l'indiquions plus tôt, huit cas de variant Omicron du Covid-19 ont été détectés en France, fait savoir Santé publique France. "À ce jour, la majorité des cas séquencés proviennent d’Afrique du Sud", précise l'agence.

22h35 : "On prévoit des évacuations vers la métropole ces prochains jours."

La Martinique voit elle aussi la 5e vague de Covid-19 monter. "La pression hospitalière augmente depuis une dizaine de jours", a constaté sur franceinfo le directeur général adjoint du CHU de Fort-de-France. Retrouvez son interview ici.

22h03 : Du côté des chiffres du jour, Santé publique France annonce que 48 416 nouveaux cas ont été remontés sur les dernières 24 heures (soit 36 683 cas par jour en moyenne sur les 7 derniers jours.)

22h01 : Le nombre de cas confirmés de variant Omicron en France est passé à huit, fait savoir Santé publique France dans son dernier point épidémiologique.

21h44 : Bonsoir . Je vous l'assure, cette formulation n'avait pas vocation à faire paniquer. Si nous écrivons que le variant se transmet sur le territoire américain, c'est parce que cette deuxième personne identifiée comme porteuse du variant Omicron (et depuis guérie) a été contaminée sans quitter le territoire américain, preuve que le variant y circule.

La première personne recensée avec ce variant par les autorités américaines revenait quant à elle d'Afrique du Sud. Ces deux malades américains étaient vaccinés et n'ont eu que des symptômes légers.

21h43 : Attention à ce que vous écrivez : "le variant commence à se transmettre sur le territoire américain", 1cas vient d'être détecté !!! Pas 2,pas 3..,non seulement 1 et on annonce la catastrophe ! Les médias n'arrêtent pas depuis ce matin de faire paniquer les français pour 1 cas détecté en France, 1 à la Réunion 1, 1 dans le Minnesota !

21h02 : Je n'en sais pas plus que vous cher @Enzo. En attendant d'en savoir plus sur ce qui sera discuté lundi matin, à l'occasion du prochain conseil de défense sanitaire, je peux toutefois vous rappeler ce qu'avait dit la semaine dernière le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, interrogé par Brut.


"On ne veut pas de confinement, on ne veut pas de couvre-feu, on ne veut pas de fermetures. A l'époque on n'avait pas de vaccins et pas de pass sanitaire. Et justement parce qu'on a ces outils, on peut éviter d'avoir à revenir à ces mesures dont personne ne veut, mais il faut qu'on soit tous très responsables et qu'on fasse attention," déclarait-il.

20h47 : Bonjour. Quelles mesures seraient sur la table ? Un couvre-feu est-il envisageable à ce stade ?

20h33 : "Je sais que le Covid-19 a été un sujet de division dans ce pays" et que c'est "devenu un sujet partisan, ce qui est un triste (...) constat".

Joe Biden tente d'imposer la vaccination dans les entreprises, mais rencontre une vive opposition de nombreux républicains. "Alors que nous entrons dans l'hiver et que nous sommes confrontés au défi de ce nouveau variant, c'est le moment, je l'espère, d'essayer de surmonter ces divisions", a appelé le président américain.


20h41 : Le variant Omicron commence à se transmettre sur le territoire américain. Un cas a en effet été détecté dans le Minnesota, chez une personne ayant voyagé à New York, mais ne s'étant pas récemment rendue à l'étranger, comme pour le premier cas confirmé la veille. Les autorités sanitaires de cet Etat ont ajouté qu'il s'agissait d'un homme vacciné contre le Covid-19, qui avait aussi reçu une dose de rappel. Il a "développé des symptômes légers le 22 novembre" et est désormais guéri.

19h56 : Depuis le début de la pandémie, le coronavirus a infecté plusieurs espèces à l'échelle planétaire. Et notamment, "des visons d'élevage, des animaux de compagnie et des animaux dans les zoos", rappelle l'OMS.

19h55 : Trois chevreuils du Québec ont été infectés par le Covid-19. Il s'agit des premiers cas signalés chez une espèce sauvage au Canada, a annoncé le gouvernement fédéral. De récents rapports ont permis de prouver qu'aux Etats-Unis, le virus avait aussi été transmis par des humains à des cerfs de Virginie sauvages, mais à l'inverse, aucun cas de transmission des cerfs aux humains n'avait été détecté.

19h47 : Pas de huis-clos, mais une jauge réduite. En raison du contexte sanitaire, le "Klassiker" du championnat d'Allemagne entre Dortmund et le Bayern Munich sera disputé samedi devant 15 000 spectateurs, annonce le Borussia. Le Signal Iduna Park, qui peut accueillir jusqu'à 81 365 personnes, ne sera donc rempli qu'à 18% pour cette affiche.

19h02 : Les "vaccibus" reprennent du service, notamment dans les Hautes-Pyrénées. Ces véhicules sillonnent les zones rurales, au grand soulagement des habitants qui ne peuvent pas se déplacer. Voici le reportage de France 3.

18h54 : #RUGBY Le monde du sport tente de s'adapter à la cinquième vague et au variant Omicron. Pour éviter les forfaits liés au Covid-19, les clubs auront droit à un nombre de joueurs illimité en coupe d'Europe, annonce l'EPCR, l'organe qui dirige les compétitions.

18h30 : L'Inde a elle aussi annoncé la découverte de deux premiers cas du très contagieux variant Omicron du coronavirus sur son territoire. Deux hommes, de 66 ans et 46 ans, ont été testés positifs dans l'État du Karnataka, dans le sud du pays.

18h44 : Le gouvernement norvégien a introduit de nouvelles restrictions sanitaires anti-Covid à Oslo et dans sa région, après l'apparition d'un foyer présumé du variant Omicron parmi des dizaines de personnes pourtant toutes vaccinées. Le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun, centres commerciaux, boutiques et taxis, le télétravail deviendra la règle là où c'est possible et le nombre de personnes sera plafonné à 100 lors des événements privés en intérieur, a décrété le gouvernement.

17h33 : Un nouveau conseil de défense sanitaire aura lieu lundi prochain en fin de matinée, a annoncé Jean Castex lors d'un déplacement à Angoulême (Charente). Objectif : "Voir s'il y a lieu de prendre des mesures supplémentaires" face à la cinquième vague et l'arrivée du variant Omicron sur le territoire français.

17h10 : Après La Réunion, l'Ile-de-France et le Haut-Rhin, un premier cas du variant Omicron du Covid-19 vient d'être détecté en Vendée,dans un laboratoire basé à La Roche-sur-Yon, rapporte France bleu Pays de la Loire. Une mère de famille qui revenait d'Afrique du Sud avec son mari et leurs deux enfants a été testée dimanche dernier après avoir développé des symptômes légers.

16h26 : En Norvège, un cas du variant Omicron a été détecté parmi une cinquantaine de personnes ayant été testées positives au Covid-19 après avoir participé à un repas de Noël à Oslo, ont annoncé les autorités municipales, laissant redouter un foyer majeur.

15h44 : L'Association des maires de France interpelle Olivier Véran sur des "restrictions d'approvisionnement" en vaccins Pfizer. Dans une lettre écrite au ministre de la Santé, le président de l'AMF, David Lisnard, se dit alerté par des maires sur ces difficultés d'approvisionnement, notamment à "Biarritz, Castres ou Troyes". A lire ici.

15h25 : L'Allemagne a décidé de durcir les restrictions visant les personnes non vaccinées contre le Covid-19, leur imposant un quasi-confinement, sans accès aux commerces non essentiels, restaurants, marchés de Noël, lieux de culture ou de loisirs (bars, restaurants, théâtres, cinémas, salles de spectacle, de sports), a annoncé Angela Merkel.

14h37 : "On va demander aux passagers de ne pas consommer dans le [wagon] bar, pour qu'il n'y ait pas d'agglomération de personnes enlevant le masque et mangeant les unes à côté des autres", a annoncé Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, sur franceinfo. Cette décision de la société ferroviaire est "une précaution supplémentaire" face à la cinquième vague de l'épidémie de Covid-19, a-t-il souligné.

14h36 : L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé le lancement de l'examen accéléré du vaccin anti-Covid du laboratoire franco-autrichien Valneva, avec lequel la Commission européenne a conclu un accord allant jusqu'à 60 millions de doses d'ici à 2023. Ce vaccin à "virus inactivé" - une technologie différente de celle de l'ARN messager - a montré, lors d'essais cliniques, qu'il déclenche "la production d'anticorps qui ciblent le Sars-CoV-2 (...) et peut aider à protéger contre la maladie", précise l'EMA.

14h23 : Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) basé à Stockholm, "les données préliminaires suggèrent un avantage substantiel" du nouveau variant sur le variant Delta jusqu'ici dominant. Sur la base de ces modèles mathématiques, "Omicron pourrait causer plus de la moitié des infections provoquées par le virus SARS-CoV-2 dans l'Union européenne d'ici les tout prochains mois", précise l'agence dans un communiqué.

14h23 : Le variant Omicron pourrait devenir majoritaire en Europe "dans les tout prochains mois", selon des projections publiées aujourd'hui par l'agence de l'Union européenne chargée des maladies.

14h13 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Au moins trois cas du variant Omicron ont été identifiés en France, à La Réunion, en Ile-de-France et dans l'est de la France. Franceinfo fait le point sur ce que l'on sait de la présence de ce variant très contagieux sur le territoire français.

• Le pape a accepté la démission de l'archevêque de Paris, Michel Aupetit. Ce dernier a été accusé, dans la presse, d'avoir entretenu une relation intime avec une femme, ce qu'il a catégoriquement démenti.

Quels seront les deux finalistes du Congrès de désignation du candidat LR à la présidentielle ? Le premier tour du scrutin en ligne prend fin à 14 heures et les résultats seront annoncés 30 minutes plus tard. La participation s'élevait à plus de 78% à midi.

Lors d'une conférence de presse, l'entraîneur de judo Alain Schmitt, relaxé de violences conjugales sur sa compagne, la championne olympique de judo Margaux Pinot, a affirmé avoir "reçu une centaine de menaces de mort et même des menaces de la famille de Margaux Pinot". "J'ai demandé à la police si je pouvais porter plainte contre Margaux Pinot, a-t-il ajouté. Ceux qui me connaissent savent que je n'aurais jamais frappé une femme de ma vie."

14h24 : @francewaters En effet, "compte tenu du grand nombre de mutations" du variant Omicron, "il est fort possible que l'efficacité de tous les vaccins diminue", a reconnu Stéphane Bancel, le PDG de Moderna. Comme l'expliquait France 3, des études sont en cours à ce sujet, dont une à l'institut Pasteur. Des résultats pourront déjà être communiqués dans un délai avoisinant les deux semaines.

14h23 : Un bémol tout de même : pas certain du tout que les vaccins actuels soient efficaces contre le nouveau variant... bon après- midi !

14h00 : Bonjour Le vaccin protège en effet contre les formes graves de la maladie (autour de 90%) mais n'empêche pas d'être infecté par le virus. Les personnes vaccinées conservent tout de même un avantage, car la quantité de particules virales ("la charge virale") est alors plus faible que sans vaccin. Elles sont donc moins contagieuses. Mais de nombreux chercheurs mettent en garde contre le fameux "syndrome du vacciné" : le sentiment de sécurité après avoir reçu leurs injections, au risque de négliger les gestes barrières, indispensables pour enrayer l'épidémie.

13h49 : Bonjour @Catherine Fournier , afin d'éviter de nourrir les discours complotistes, il serait bénéfique de rappeler que la vaccination "empêche" les formes graves de la maladie et NON le fait de ne pas la contracter. De plus, un sujet vacciné peut transmettre la pathologie sans avoir de symptôme. Il s'agit d'une pathologie "manuportée". Bonne journée

13h41 : @Jules Ce n'est pas dans le Bas-Rhin mais dans le Haut-Rhin. Un cas de variant Omicron a été détecté dans le département, a a annoncé l'Agence régionale de santé. Selon nos confrères de France 3 Grand Est, la patiente, âgée entre 40 et 50 ans, avait été complètement vaccinée. Sa deuxième dose remonte au mois de juillet 2021, précise l'ARS dans son communiqué.

13h44 : Bonjour @Emi Oui. La personne testée positive au variant Omicron à La Réunion présentait un schéma vaccinal complet avec deux doses du vaccin Pfizer-BioNtech, a annoncé l'Agence régionale de santé à La 1ère.

13h24 : Bonjour FI, y a t-il des personnes vaccinées contaminées par omicron? Merci :)

13h20 : Alors que le gouvernement français durcit les conditions d'accès à son territoire pour tous les voyageurs, deux premiers cas du variant Omicron ont été identifiés en France. Le premier à La Réunion, avant-hier, et le second, en Ile-de-France, aujourd'hui. Franceinfo fait le point sur ce que l'on sait de la présence de ce variant très contagieux sur le territoire français.

12h46 : Face à la cinquième vague de Covid-19 et à l’arrivée en France du variant Omicron, de nombreux événements festifs sont d'ores et déjà annulés un peu partout en France : marché de Noël, Téléthon... Les organisateurs préfèrent ne pas prendre de risques. A lire ici.

12h10 : C'est l'heure d'un nouveau point sur les principales informations du jour :

Un homme rentré du Nigeria a été testé positif au variant Omicron en Seine-et-Marne, le deuxième cas en France et le premier dans l'Hexagone. Alors que les restrictions se multiplient, nous nous sommes interrogés sur l'efficacité des fermetures de frontières.

Quels seront les deux finalistes du Congrès de désignation du candidat LR à la présidentielle ? Le premier tour du scrutin en ligne prend fin à 14 heures et les résultats seront annoncés 30 minutes plus tard. La participation s'élevait à 73,6% à 10 heures.

Un soldat ukrainien a été tué dans des affrontements avec des séparatistes prorusses dans une zone frontalière, où l'Ukraine accuse la Russie de masser des troupes et de préparer une invasion. En réponse, Moscou pointe du doigt Kiev et dit percevoir une menace sur la Crimée.

11h55 : Le nouveau président de l'Association des maires de France, David Lisnard (LR), adresse une lettre ouverte à Olivier Véran au sujet de "restrictions d’approvisionnement, en vaccins Pfizer, des centres de vaccination" dont il dit avoir été alerté. Il affirme que mener la campagne de rappel avec le vaccin de Moderna "va poser un réel problème d’acceptabilité susceptible de créer de fortes tensions dans les centres et une baisse des demandes de vaccination".

Rappelons que ces deux vaccins à ARN messager ont une efficacité similaire, mais que le Moderna n'est plus recommandé aux moins de 30 ans, car le risque de myocardites associé à l'injection dans cette tranche d'âge est légèrement supérieur à celui lié au vaccin de Pfizer.

11h48 : Soutien de la majorité présidentielle, le président du MoDem François Bayrou a plaidé hier pour la vaccination obligatoire, avant que le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal réitère la préférence de l'exécutif pour "l'incitation maximale". Qu'en pense un ministre issu du MoDem ? Invité de Sud Radio, Marc Fesneau estime que "sans doute la question reviendra sur le tapis". Tout en réitérant que "ça n'est pas le choix que nous [le gouvernement] avons fait".

11h28 : Après les hôpitaux de Colmar et Mulhouse, le CHRU de Strasbourg annonce déclencher son plan blanc, qui permet de mobiliser des moyens supplémentaires. "Le nombre de patients hospitalisés a doublé en l'espace de 15 jours et correspond au pic atteint en mai 2021", explique l'établissement dans son communiqué.

11h00 : Bonjour @Etpourladate. A ma connaissance, la date d'entrée en vigueur de ces nouvelles restrictions n'a pas été annoncée de façon claire, et nous cherchons à l'obtenir. Dès que nous aurons un calendrier certain, nous vous tiendrons informés.

11h00 : Merci pour les précisions, avez-vous des informations quant à la date à laquelle ce sera exigé ? On ne trouve pas l'info.

10h58 : Bonjour et @Raphaëlle. Malheureusement, nous n'avons pas plus de précisions qu'hier sur le type de tests qui sera demandé aux voyageurs vaccinés, et le site du ministère des Affaires étrangères n'a pas été mis à jour pour détailler les nouvelles règles.

Cependant, un résultat de dépistage négatif de moins de 48 heures est déjà exigé aujourd'hui pour les voyageurs non-vaccinés (la nouveauté est de le demander aux vaccinés également). Et ce résultat peut provenir aussi bien d'un test antigénique que d'un test PCR. Il serait surprenant que ce principe change, même si rien ne sera certain avant une communication officielle.