Covid-19 : le télétravail devient "obligatoire" quand cela est possible, à raison de "trois jours minimum par semaine", annonce Jean Castex

Le Premier ministre et le ministre de la Santé donnent une conférence de presse lundi soir pour évoquer les arbitrages retenus par l'exécutif pour contrer la flambée des cas de Covid-19.

Jean Castex et Olivier Véran à Matignon, lundi 27 décembre.
Jean Castex et Olivier Véran à Matignon, lundi 27 décembre. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Ce direct est terminé. Vous pouvez retrouvez celui du mardi 28 décembre en cliquant sur le lien ci-dessous.

> DIRECT. Covid-19 : retrouvez toutes les infos au lendemain des annonces de Jean Castex


"Une situation particulièrement tendue" avec le risque d'atteindre "250 000 cas par jour d'ici au début du mois de janvier"Jean Castex, accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est exprimé sur la flambée des cas de Covid-19 lundi 27 décembre. Le Premier ministre a présenté les arbitrages retenus par l'exécutif à l'issue du conseil de défense sanitaire et du Conseil des ministres. Pour freiner la progression de l'épidémie, Jean Castex a notamment annoncé un renforcement du télétravail, lequel est désormais "obligatoire" quand cela est possible et "trois jours minimum par semaine".

 La délai avant la dose de rappel réduit à trois mois. Pour accélérer la campagne de rappel, Jean Castex a annoncé un raccourcissement du délai avant la troisième dose "à trois mois" après la deuxième dose. La quatrième dose de vaccin est quant à elle une "possibilité", a expliqué Olivier Véran. Par ailleurs, pour ne pas paralyser la société, la durée d'isolement des cas contact va être "ajustée" avec de nouvelles règles définies "d’ici la fin de la semaine".

Le retour des jauges dans les grands événements. De plus, les grands événements sont limités à 2 000 personnes en intérieur et 5 000 en extérieur, mais cela ne concernera pas les meetings politiques. Les concerts debout sont interdits. Dès le 3 janvier et pour trois semaines, il sera impossible de consommer debout dans les bars et les cafés, tandis que la consommation de boisson et de nourriture est interdite dans les cinémas, théâtres et transports collectifs, y compris longue distance, tels que les trains.

 Pas de changement sur le réveillon de la Saint-Sylvestre et la rentrée. La rentrée des classes, prévue le 3 janvier, n'est pas reportée et les cours ne sont pas basculés en distanciel. Pour le 31 décembre, il n'y aura pas de couvre-feu mis en place pour réduire les rassemblements privés, alors que les feux d'artifice et la consommation d'alcool sera interdite sur la voie publique.

L'état d'urgence sanitaire déclaré à La Réunion. Face à la flambée des cas à La Réunion, Jean Castex a annoncé la mise en place de l'état d'urgence sanitaire sur l'île. Il sera également prolongé en Martinique.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

00h02 : Faisons un dernier rappel des principaux titres avant d'éteindre la lumière :

• Pas de couvre-feu pour le réveillon du 31 décembre, délai ramené à trois mois pour bénéficier de la dose de rappel, interdiction de consommer debout dans les cafés et les bars... Voici ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran.

• Les grandsrassemblements vont être soumis à des jauges. Elles sont fixées à 2 000 personnes en intérieur et 5 000 en extérieur. Ces mesures s'appliqueront "à compter de lundi pour une durée de trois semaines".

• Après les violents incidents du match Paris-FC-Olympique Lyonnais, les deux clubs sont éliminés de la Coupe de France.

• Allons-nous battre des records de douceur pour les derniers jours de l'année ? Selon les prévisions de Météo France, les températures des jours à venir devraient se situer au-dessus des normales saisonnières sur une large partie du pays. Retrouvez davantage de détails dans notre article.

23h50 : "Faites votre dose de rappel, vaccinez-vous et portez un masque", écrit sur Twitter le président américain Joe Biden, qui dit savoir que la population des Etats-Unis s'inquiète du variant Omicron, se demandant comment elle pourrait se protéger.

23h44 : Le nombre de nouveaux cas de contamination s'élève à 30 383 nouveaux cas, après 27 697 dimanche et un record de plus de 100 000 samedi.

23h43 : La progression de l'épidémie concerne aussi le nombre de personnes soignées dans les services de soins critiques, avec 3 333 patients. Voici un graphique pour mettre ce chiffre en perspective.



(FRANCEINFO)

23h46 : Nous avons beaucoup parlé de Covid et de nouvelles mesures ce soir. Mais j'ai complètement oublié de parler des chiffres Covid-19 du jour. Le nombre de personnes hospitalisées s'élève à 16 921, selon les données de Santé publique France. Le nombre de nouvelles hospitalisations demeure élevé.






(FRANCEINFO)

23h12 : Alors que l'exécutif attend l'avis des autorités sanitaires françaises pour se prononcer, celles des Etats-Unis ont tranché. Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence sanitaire du pays, annoncent avoir réduit de moitié la durée recommandée d'isolation des personnes positives au Covid-19, de dix à cinq jours pour les personnes asymptomatiques. Cette durée est également réduite pour les cas contacts.

23h03 : Nous avons publié, à la fin du mois d'août, un article sur les capteurs de CO2 et les purificateurs d'air dans les écoles. Si le ministère de l'Education nationale a fait la promotion de ces équipements pour contrôler et améliorer la qualité de l'air dans les salles de classe, il s'avère que ces objets représentent un coût considérable pour de nombreuses mairies.



(JEAN FRANCOIS OTTONELLO / MAXPPP)

23h00 : "La sécurité sanitaire et l’avenir de notre jeunesse demeurent les priorités du gouvernement", a écrit sur Twitter le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, après la conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran. "Où sont les masques gratuits? Où sont les tests ? Où sont les détecteurs de CO2 ? Où sont les purificateurs d’air?", lui a répondu Claire Guéville, secrétaire nationale responsable du lycée au SNESFSU.

22h45 : A la suite de la conférence de presse du gouvernement, plusieurs figures de l'opposition, Marine Le Pen en tête, ont dénoncé les nouvelles restrictions. La candidate RN à l'élection présidentielle a fustigé "des mesures punitives qui n'ont aucun sens", appelant sur Twitter à "renoncer au pass sanitaire/vaccinal". A gauche, le député LFI Eric Coquerel a ironisé sur le fait "que l'exécutif en est réduit à commenter la vague virale sans cohérence et en affaiblissant en prime l'Etat de droit".

22h36 : Bonsoir @Étudiant-inquiet. Vous n'êtes pas le seul à m'interroger sur les mesures prises pour les universités. Mais Jean Castex et Olivier Véran n'ont pas parlé de l'enseignement supérieur lors de leur conférence de presse.

22h36 : Avez-vous des nouvelles pour les étudiants, est-ce que 22 000 étudiants sur un campus et des amphis de 300 places sont considérées de la même façon que les écoles et lycées ?

22h24 : Bonsoir @Jerome. Je n'ai pas de réponse claire. En réalité, l'annonce du gouvernement n'est pas une surprise. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, avait déjà évoqué, le 22 décembre, un renforcement du télétravail à partir du 3 janvier "avec une cible de trois jours minimum pour les postes qui le permettent". A l'heure actuelle, le protocole sanitaire en entreprise prévoit que "les employeurs fixent, dans le cadre du dialogue social de proximité, les modalités de recours" au télétravail. Cela semble flou. Mais la ministre "mènera demain une concertation avec les partenaires sociaux", a dit tout à l'heure Jean Castex. Des précisions pourraient donc être annoncées.

22h22 : Télétravail obligatoire "quand c'est possible". Savez-vous me préciser le "quand c'est possible" ?

22h15 : "On redevient un secteur interdit, c'est le désespoir de nouveau."

Après l'interdiction des concerts debout annoncée par le gouvernement, la responsable du Prodiss (syndicat national du spectacle musical et de variété) ne cache pas sa déception. "On a bien conscience de ce qui se passe avec la crise sanitaire, mais on a joué le jeu du pass sanitaire depuis cet été - et on jouera celui du pass vaccinal - et on a joué le jeu du masque. C'est terrible. Nous n'avons pas été consultés", relate-t-elle.

22h09 : Amertume du côté du principal syndicat de l'hôtellerie restauration après la conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran. "Notre liberté de travailler normalement se réduit de plus en plus", estime Roland Héguy, président de l'Umih, qui demande "à tous les professionnels, de respecter les consignes à la lettre pour rester ouverts".

22h07 : Le GNI, syndicat patronal des indépendants de l'hôtellerie restauration, juge sévèrement les annonces du gouvernement, et notamment l'interdiction de consommer debout. Cela "revient, pour les cafetiers, à une interdiction de travailler", a déclaré à Franck Trouet, porte-parole du GNI.

21h36 : "Il faut absolument travailler sur la ventilation, sur la qualité de l'air à l'école."


Interrogé par franceinfo, l'épidémiologiste juge positivement certaines mesures annoncées par le gouvernement mais il aurait préféré "des mesures de prudence plus fortes pendant les 15 jours qui viennent", car cela "va se jouer sur le degré de gravité d'Omicron". Mahmoud Zureik aurait souhaité "rétablir des jauges dans les endroits où le virus se transmet, dans les bars et les restaurants".

21h31 : "Il faut d'autres mesures. Il faut dire à nos concitoyens que cela ne va pas suffire. On doit faire encore des efforts, même s'ils ne sont pas agréables." C'est ce qu'a déclaré sur franceinfo Mahmoud Zureik, professeur d'épidémiologie et de santé publique à l’université de Versailles-Saint-Quentin et directeur d’Epi-Phare, après la conférence de presse du gouvernement.

21h24 : "La baisse du chômage profite à peu près à toutes les catégories de la population, tous les niveaux de qualification et à peu près tous les secteurs économiques."

"L’industrie reste encore un peu à la traîne, ça fait partie des secteurs les plus touchés par la faiblesse du commerce international, qui n’a pas retrouvé son niveau d'avant", relève Bertrand Martinot.

21h20 : Le chômage baisse "massivement" depuis la fin de l'année dernière, au point de revenir au niveau d'"avant la crise du Covid", selon Bertrand Martinot, économiste à l’Institut Montaigne. Mais le taux de chômage reste quand même "très élevé", commente-t-il sur franceinfo.

21h10 : Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation de la Fonction publique, précise que le télétravail "obligatoire" (pour ceux qui ont la possibilité de le faire) concerne également la fonction publique.

21h01 : Bonsoir @Ben (et bien d'autres dans les commentaires qui ont la même question). Le délai pour bénéficier de la dose de rappel est réduit à trois mois (contre quatre jusqu'à maintenant). Cela ne change rien au laps de temps dont vous bénéficiez, au maximum, pour recevoir la dose de rappel. En prenant cette mesure, Jean Castex relève que le gouvernement suit les recommandations de la Haute autorité de santé et que l'exécutif fait tout "pour accélérer et renforcer la vaccination". L'idée, d'après ce que j'ai compris, est d'élargir la période pendant laquelle il est possible d'avoir la troisième dose.

21h00 : Je voulais savoir si le délai maximum pour faire sa troisième dose était lui aussi raccourci ou laissé tel quel ?

20h49 : Bonsoir @Masque obligatoire. Rien n'a été précisé. Jean Castex a simplement évoqué que le port du masque pourra devenir obligatoire "dans tous les centres-villes". "Les préfets adopteront les dispositions correspondantes en lien avec les maires", a déclaré le Premier ministre.

20h47 : Si j'ai bien compris le masque redevient obligatoire en ville ? A partir de quand ?

20h45 : Comme toujours après ce type de conférence de presse du gouvernement, je vais tenter de répondre à vos questions.

20h38 : Retrouvez dans cet article les principales annonces de la conférence tenue il y a une heure par Jean Castex et Olivier Véran.

20h30 : On en est réduit à savoir si on doit consommer debout ou assis !!! Mais enfin, soyons sérieux, pas un mot sur la situation dans les hôpitaux, lamentable, on se moque du citoyen !!!

20h30 : Pas un mot pour les étudiants. A croire que nous n'existons pas, alors que les cas explosent et que les examens s'annoncent en présentiel...

20h29 : Mais on va se faire vacciner combien de fois ??? Ça n’en finit pas!

20h29 : Vos réactions (et vos questions) sont nombreuses dans les commentaires après la conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran.

20h21 : Une quatrième dose de vaccin est une "possibilité", a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran alors qu'il était interrogé sur cette éventualité. "Je n'ai pas la réponse formelle à vous donner, je vous dis juste que l'on est totalement ouverts à cette perspective", a-t-il reconnu. Et de conclure : "Cette question viendra en son temps, pas maintenant."

20h12 : Il est un peu plus de 20 heures, voici les principaux titres :

• Pas de couvre-feu pour le réveillon du 31 décembre, délai ramené à trois mois pour bénéficier de la dose de rappel... Jean Castex et Olivier Véran ont fait plusieurs annonces lors d'une conférence de presse. Suivez la situation, et les éventuelles précisions, dans notre direct.

• Les grandsrassemblements vont être soumis à des jauges dès lundi. Elles sont fixées à 2 000 personnes en intérieur et 5 000 en extérieur. Ces mesures s'appliqueront "à compter de lundi pour une durée de trois semaines".

• Après les violents incidents du match Paris-FC-Olympique Lyonnais, les deux clubs sont éliminés de la Coupe de France.

• Une pluie d'hommages venus du monde entier a salué la mémoire de l'archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu, mort à 90 ans. Les obsèques de ce pilier de la lutte contre l'apartheid se dérouleront samedi 1er janvier au Cap.

20h05 : Une précision qui n'a pas été mentionnée tout à l'heure mais qui a son importance : toutes les cérémonies de vœux prévues en janvier sont annulées.

20h03 : Vous avez manqué la conférence de presse de Jean Castex et d'Olivier Véran ? La voici en intégralité (sans la séance de questions-réponses).

20h01 : L'état d'urgence sanitaire va être déclaré sur l'île de La Réunion et il va être prolongé en Martinique.

19h57 : Jean Castex précise que les règles d'isolement pour les malades et les cas contacts seront fixées d'ici la fin de la semaine.

20h01 : On respire un coup et on revient sur les principales annonces du gouvernement :

• Le délai pour bénéficier de la dose de rappel est réduit à trois mois dès demain. Pour l'instant, il est de quatre mois.

• Aucun couvre-feu n'est prévu pour le réveillon du 31 décembre.

• Les grands événements vont être soumis à des jauges : 2 000 personnes pour les événements en intérieur et 5 000 personnes pour les événements en extérieur. Les concerts debout sont interdits.

"La consommation de boissons et d'aliments sera interdite dans tous les cinémas, théâtres, les équipements sportifs et les transports collectifs, y compris longue distance", a annoncé Jean Castex. "La consommation dans les bars et les cafés ne pourra plus se faire debout mais seulement de manière assise."

• La rentrée des classes, prévue le 3 janvier, n'est pas reportée. Les cours ne passent pas en distanciel.

• A partir du 3 janvier, le télétravail devient "obligatoire" quand cela est possible, à raison de "trois jours minimum par semaine".

19h48 : Nombre d'entre vous me demandent des précisions sur l'interdiction de la consommation debout dans les cafés et les bars. Voici ce qu'a déclaré le Premier ministre : "La consommation de boissons et d'aliments sera interdite dans tous les cinémas, théâtres, les équipements sportifs et les transports collectifs, y compris longue distance. La consommation dans les bars et les cafés ne pourra plus se faire debout mais seulement de manière assise."

19h37 : Jean Castex a annoncé un renforcement du télétravail, le disant "obligatoire" quand cela est possible et trois jours minimum par semaine.

19h35 : Profitons de cette transition pour souligner que Jean Castex a annoncé que l'instauration d'un couvre-feu n'était pas d'actualité, pour l'instant. C'est ce qu'avançait franceinfo ce matin.

19h33 : Jean Castex passe maintenant la parole au ministre de la Santé, Olivier Véran.



(FRANCE TELEVISIONS)

19h32 : Dans les cafés et les bars, la consommation debout sera interdite à compter du 3 janvier, et ce, pour trois semaines.

19h30 : La rentrée des classes, prévue le 3 janvier, n'est pas reportée, annonce Jean Castex. Et les cours ne sont pas basculés en distanciel, ajoute le Premier ministre.