Variant Delta du Covid-19 : l'Occitanie en état d'alerte, l'ARS appelle à la prudence

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Variant Delta : l'Occitanie en état d'alerte, l'ARS appelle à la prudence
France 2
Article rédigé par
M-C Delouvrié, C. Pain, D. Breysse, C. Chabaud, F. Reboul - France 2
France Télévisions

Face à la progression de l'épidémie de Covid-19, l'Occitanie est en état d'alerte dimanche 1er août. Les autorités sanitaires appellent la population à la vigilance pour tenter de freiner le nombre de contaminations au virus. Les hospitalisations ont été multipliées par dix en un mois, et les gestes barrières ne sont pas toujours respectés. 

Le port du masque n'est pas toujours respecté dans les allées très fréquentées de Palavas-les-Flots (Hérault), malgré son obligation. L'épidémie de Covid-19 flambe dans le département dimanche 1er août, ainsi que dans toute la région d'Occitanie. Le nombre de cas a augmenté de 41% en une semaine. Les jeunes sont particulièrement touchés mais ne se sentent pas pour autant toujours concernés. "La seule chose que j'ai regardé avant de venir ici, c'est le temps de la météo", avoue une jeune vacancière. Dans les hôpitaux, l'inquiétude n'est plus virtuelle. 130 personnes sont en réanimation ou en soins critiques, et le chiffre pourrait doubler d'ici huit jours. Ici, 90% des patients admis en réanimation n'étaient pas vaccinés. 

Les centres de vaccination moins fréquentés

Avec le chassé-croisé des vacances, le vaccinodrome de Toulouse (Haute-Garonne) était moins fréquenté que d'habitude, dimanche 1er août. Mais la capacité de vaccination par jour reste la même. Les soignants rappellent que la première injection ne suffit pas pour être pleinement protégé contre le virus et qu'il faut attendre huit jours après la seconde dose pour être complètement vacciné. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Variant Delta

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.