Grande-Bretagne : comment expliquer la baisse des contaminations au Covid-19 ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Grande-Bretagne : comment expliquer la baisse des contaminations au Covid-19 ?
Article rédigé par
Anne-Charlotte Hinet - France 2
France Télévisions

Comment nos voisins européens luttent-ils contre la propagation du variant Delta ? Direction la Grande-Bretagne, à Londres.

Le pays est fortement touché par le variant Delta du Covid-19, et pourtant le pays enregistre un septième jour consécutif de baisse des contaminations. "C'est en apparence une bonne nouvelle, mais qui laisse les scientifiques un peu perplexes. Depuis une semaine, le nombre de cas comptabilisés au Royaume-Uni a été divisé par deux. 23 500 le mardi 27 juillet, alors que les modélisations du gouvernement tablaient, il y a encore quelques semaines, sur 100 000 nouveaux cas positif par jour", explique la journaliste Anne-Charlotte Hinet.

Quelques facteurs explicatifs

Plusieurs hypothèses dominent, dont le taux de vaccination, très élevé. Plus de 70% des adultes ont reçu deux doses de vaccin. "Ensuite, il y a eu moins de tests réalisés depuis le début des vacances scolaires, 10% de moins environ. Ici, les élèves devaient se tester deux fois par semaine. Et puis, d'autres facteurs sont avancés comme la météo, avec davantage d'interactions en extérieur." La journaliste précise que le gouvernement ne veut pas se réjouir trop vite car ces chiffres ne prennent pas encore en compte la levée totale des restrictions, amorcée la semaine du 17 juillet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Variant Delta

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.