Vrai ou fake Les vaccins contre le Covid-19 peuvent-ils perturber le cycle menstruel ?

Des internautes affirment avoir vu leur cycle menstruel perturbé après leur vaccination contre le Covid-19. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a bien recueilli des signalements, mais poursuit ses investigations.

Article rédigé par
Julien Nguyen Dang - Louis San
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Une femme vient de recevoir sa première injection du vaccin Pfizer-BioNTech, le 18 mai 2021 à Montaigu (Vendée). (MATHIEU THOMASSET / HANS LUCAS / AFP)

Un cycle menstruel perturbé ? Sur le réseau social Twitter, plusieurs personnes affirment que le vaccin contre le Covid-19 a eu un impact sur leurs règles. "Le vaccin a rendu mon cycle menstruel inexistant", affirme une internaute. "J'avais plus de règles depuis le mois de mars, et depuis que j'ai commencé à me faire vacciner, elles sont revenues", témoigne une autre vaccinée. D'autres évoquent des cycles écourtés ou rallongés, des saignements plus importants ou des règles plus douloureuses. Cette dernière internaute, qui a reçu sa deuxième dose de vaccin le 16 juillet, évoque auprès de franceinfo de "fortes douleurs irradiantes dans tout le ventre", un "flux abondant" et une "durée rallongée de deux jours".

Ces propos font écho au suivi des effets indésirables des vaccins contre le Covid-19 réalisé par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Mais qu'en est-il vraiment ?

Un "signal potentiel" sur des effets "non graves"

C'est le 30 juillet 2021 que l'ANSM a pour la première fois (PDF) identifié un "signal potentiel" derrière les cas rapportés de troubles menstruels post-injection. Un signal potentiel, et non un lien formellement établi, comme l'explique la note explicative de l'agence, qui n'a pas répondu aux sollicitations de franceinfo.

Au centre de l'attention : les deux vaccins à ARN messager de Pfizer-BioNTech et Moderna, pour lesquels ont été rapportés respectivement 229 et 36 signalements. Aucun détail n'a cependant été communiqué par l'ANSM quant à la nature de ces "troubles menstruels". Seules observations : les effets seraient apparus pour "moitié dans les 48 heures qui suivent la vaccination jusqu'à plus de 15 jours"

Le vaccin en est-il la cause ? Pour l'ANSM, "en l'absence de bilan complémentaire pour la plupart des cas déclarés, il est difficile de déterminer précisément un rôle du vaccin dans la survenue de ces saignements menstruels et génitaux""Nous ne pouvons pas à ce jour établir de lien entre la vaccination" contre le Covid-19 "et les troubles menstruels", réitère l'agence dans son point de pharmacovigilance du 6 août.

Elle précise par ailleurs que ces effets sont "très majoritairement non graves" et que "pour la grande majorité" des signalements recueillis, l'évolution était "favorable" en quelques jours. Si ce n'est pas le cas, l'ANSM invite à consulter un médecin. 

"Les troubles menstruels sont très communs"

Outre-Manche, l'éventuel impact de la vaccination sur le cycle menstruel fait déjà l'objet d'un suivi par l'Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (en anglais, MHRA). Quelque 27 510 signalements ont été recueillis par l'organisme britannique pour "des règles plus abondantes que d'habitude, des retards de règles ou des saignements vaginaux imprévus", expose un rapport* sur les vaccins de Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca.

Ce nombre est cependant nuancé par l'agence, qui le juge "faible" face aux 43,4 millions de doses de vaccins injectées à des femmes dans le pays et au caractère banal des troubles menstruels. "Les troubles menstruels sont très communs et peuvent être causés par une multiplicité de facteurs, dont des causes sous-jacentes non diagnostiquées comme les fibromes [des tumeurs bénignes qui peuvent se développer dans l'utérus] ou l'exposition au stress", expose la MHRA. 

"Les changements menstruels rapportés sont principalement de nature transitoire et rien ne prouve que les changements du cycle menstruel de court terme ou l'injection de vaccins contre le Covid-19 sont associés à des effets négatifs sur la fertilité."

Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé

dans un rapport

Jacky Nizard, gynécologue-obstétricien à la Pitié-Salpêtrière, à Paris, va dans le même sens et insiste sur le fait que "le lien n'est pas établi pour l'instant entre la vaccination et les perturbations des cycles rapportées". Il souligne, lui aussi, que les "anomalies sont minimes""Ce ne sont pas des complications graves, qui amènent des femmes aux urgences", martèle-t-il auprès de franceinfo.

Un effet connu pour d'autres vaccins

Face à la multiplication des témoignages, deux chercheuses américaines qui affirment être elles-mêmes concernées ont décidé de passer à l'action, en lançant une enquête* sur le sujet. Au total, environ 130 000 personnes ont répondu au questionnaire depuis le mois d'avril, qu'elles soient sujettes ou non à des troubles menstruels, ont expliqué Kathryn Clancy et Katharine Lee au média américain WBRC*. Des témoignages qui, une nouvelle fois, se veulent rassurants : "Il apparaît qu'une majorité des répondantes n'a pas connu de changement menstruel après la vaccination", décrit l'anthropologue Kathryn Clancy à WBRC.

En attendant les résultats d'investigations complémentaires, visant à vérifier l'existence d'un lien entre les vaccins contre le Covid-19 et des perturbations des cycles menstruels, la BBC* relevait au mois de mai que le phénomène n'est pas inédit. Des études l'avaient déjà mis en évidence pour des vaccins contre la grippe* et contre les papillomavirus humains* (HPV), mais il n'est que temporaire.

"Se faire vacciner contre le Covid-19 pourrait affecter vos règles – des travaux sont en cours pour l'établir. Mais d'autres vaccins peuvent aussi affecter votre cycle menstruel à court terme et ne pas avoir plus tard d'impact sur la fertilité", concluait, en avril, dans une série de messages sur Twitter*, l'immunologiste Viki Male, spécialiste de la grossesse à l'Imperial College de Londres.

* Ces liens renvoient vers des articles en anglais.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.