Vrai ou fake La vaccination contre le Covid-19 est-elle déconseillée aux femmes qui allaitent ?

Les recommandations françaises et internationales s'accordent pour dire qu'il n'y a pas de contre-indication.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Une femme reçoit une dose de vaccin contre le Covid-19, au Barcarès (Pyrénées-Orientales), le 22 juillet 2021. (ALINE MORCILLO / HANS LUCAS / AFP)

Les femmes qui allaitent peuvent-elles se faire vacciner contre le Covid-19 sans risque ? Sur les réseaux sociaux, des personnes rapportent des messages contradictoires selon les centres de vaccination et les professionnels de santé. "Les toubibs n'étaient pas d'accord sur le vaccin pendant l'allaitement", a ainsi relaté sur Twitter une personne qui dit habiter à Montélimar, vendredi 23 juillet. "Le médecin présent m'a dit : 'Principe de précaution, je ne vous vaccine pas'", a écrit sur le même réseau social une journaliste, le 7 juillet.

"Au centre de vaccination de Levallois, il marque sur le questionnaire que la vaccination est déconseillé en cas d'allaitement", s'est indignée sur Twitter une internaute, le 4 juillet. "On m'a dit : 'C'est très bien ! Vous allez pouvoir transmettre encore plus d'anticorps au bébé'", lui a répondu une femme qui allaite. Alors, quelles sont les préconisations ? La cellule Vrai ou fake de franceinfo fait le tour des recommandations.

Des femmes peu intégrées aux recherches

A l'échelle mondiale, les données concernant les effets des vaccins sur les femmes qui allaitent leurs enfants sont encore rares. "Elles n'étaient pas intégrées dans les cohortes des essais cliniques", résume auprès de franceinfo Marie-Xavier Laporte, vice-présidente de l'association Information pour l'allaitement, qui conseille les professionnels de santé. 

Toutefois, les autorités sanitaires n'ont pas laissé de côté le sujet des vaccins et de l'allaitement. Elles ont même transmis des recommandations. "Sur la base des mécanismes biologiques (dégradation rapide des ARNm), il n'y a pas d'effet attendu chez l'enfant allaité par une femme vaccinée. La vaccination chez la femme allaitante est donc possible", a écrit la Haute Autorité de santé en mars. Le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale l'évoque également dans un avis (PDF) du 6 avril (mis à jour le 7 mai).

"L'allaitement n'est absolument pas un obstacle à la vaccination."

Le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale

dans un avis publié au printemps 2021

"Je peux me faire vacciner si j'allaite", confirme de son côté le centre régional d'information des Nations unies dans une foire aux questions. "Il n'y a pas de risque de transmission du virus dans le lait maternel car aucun des vaccins présents sur le marché ne contient de virus vivant", poursuit l'instance.

Un savoir qui s'affine

Par ailleurs, si les études sur les femmes allaitantes face aux vaccins sont encore peu nombreuses, des données sur cette population spécifique commencent à émerger. Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) de l'Agence de santé publique du Canada (PDF), qui recommande la vaccination avec des vaccins à ARNm chez les femmes enceintes ou allaitantes, s'appuie ainsi sur "des données probantes supplémentaires au sein des populations exclues des essais cliniques ou incluses en petit nombre ont été revues les 4 et 13 mai 2021".

Le CCNI précise que "dans une petite étude de cohorte, l'ARNm des vaccins contre la Covid-19 étaient indétectables dans le lait maternel 4-48 heures après la vaccination. Aucun signalement en matière d'innocuité n'a été détecté pour la vaccination à ARNm pendant l'allaitement, et les personnes en question devraient poursuivre l'allaitement après la vaccination".

De son côté, les Centres de contrôle des maladies des Etats-Unis (CDC) affirment que les vaccins contre le Covid-19 sont sans risque pour les femmes qui allaitent et leur bébé, comme ils l'assurent sur leur site (contenu en anglais) mis à jour le 29 juin, citant des études récentes. "D'autres données sont nécessaires pour déterminer quelle protection pourrait être fournie au bébé", ajoutent-ils.

"Aucun événement particulier" chez les enfants

La revue scientifique Nature a fait un état des lieux (étude en anglais) en juin sur les recherches disponibles sur ce point. "Les vaccins ne passent pas dans le lait maternel mais les anticorps, oui, suggérant l'espoir que les bébés allaités pourraient bénéficier d'un certain niveau de protection", résume-t-elle. Ce bilan corrobore les résultats d'une étude américaine publiée le 6 juillet dans la revue JAMA Pediatrics (en anglais). Les chercheurs ont analysé le lait maternel de sept femmes avant et après leur vaccination avec un produit à ARNm : ils n'ont détecté aucune trace du vaccin.

En France, le Centre de référence sur les agents tératogènes souligne sur sa page, actualisée le 22 juillet, qu"à ce jour dans la littérature, parmi environ 4 000 femmes vaccinées par un vaccin à ARNm contre la Covid-19 en cours d'allaitement, aucun événement particulier n'a été retenu chez leurs enfants". Sa conclusion : "Une vaccination par vaccin à ARNm ou à vecteur viral contre la Covid-19 est possible chez une femme qui allaite."

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a écrit dans un rapport publié en juin (PDF) que "les données de la littérature et du suivi de pharmacovigilance ne mettent pas en évidence, à ce jour, un risque de la vaccination contre la Covid‐19 chez la femme enceinte et allaitante". "Il n'existe aucune contre-indication à la vaccination spécifique aux femmes enceintes ou allaitantes", résume pour sa part auprès de franceinfo la direction générale de la santé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.