Vidéo Vaccins chinois en Afrique : "Ce n'est pas parce qu'on dépose des doses de vaccin sur un tarmac qu'on a une politique vaccinale", dit Jean-Yves Le Drian

Publié
Article rédigé par
Radio France

Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, est revenu jeudi sur France Inter sur la stratégie de la Chine qui livre des vaccins notamment à l'Afrique. 

"Ce n'est pas parce qu'on dépose des doses de vaccin sur un tarmac qu'on a une politique vaccinale", a déclaré jeudi 18 février sur France Inter Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères. Il était interrogé sur la stratégie de la Chine qui livre des vaccins contre le coronavirus Covid-19 notamment à l'Afrique. "Je suis vacciné contre les effets d'annonce", dit Jean-Yves Le Drian.

La différence avec ce que fait l'Europe et avec l'initiative que nous avons prise, c'est que nous avons nous établi une espèce de centrale d'achat qui a permis aujourd'hui de préempter deux milliards de vaccins, de vaccins vérifiés, certifiés soit par l'Organisation mondiale de la santé, soit par l'Agence européenne du médicament.

Jean-Yves Le Drian

à France Inter

"Ces vaccins sont aujourd'hui disponibles et vont commencer à la fin de ce mois à être diffusés dans les différents pays qui en ont besoin le plus possible", poursuit le ministre français des Affaires étrangères, évoquant des "guerre d'influence" à l'échelle mondiale.

Jean-Yves Le Drian se dit prêt "à faire le total des interventions à la fin de l'histoire, en particulier de vérifier si les vaccins sont effectivement des vaccins contrôlés et sécurisés et si les vaccins arrivent aux destinataires". Il estime qu'avec cette manière de faire, "nous respectons le développement des pays concernés".

Le ministre souligne que la vaccination des populations européennes "ne suffira pas à assurer une immunité". Pour lui, "l'enjeu de l'immunité collective et globale est essentiel. C'est la raison pour laquelle on parle du fait que le vaccin soit un bien commun de l'humanité. C'est indispensable parce qu'on ne pourra pas éradiquer la pandémie si l'ensemble de l'humanité n'est pas vacciné. C'est un enjeu de 7 milliards et demi d'habitants". Il va donc falloir poursuivre l'effort sur les vaccins et "essayer de produire en Afrique pour que l'ensemble des populations puissent être vaccinées en temps et en heure", assure Jean-Yves Le Drian.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.