VIDEO. Sanofi : Philippe Martinez s'interroge sur le lien entre les suppressions de postes et le retard du vaccin

Le groupe pharmaceutique français veut supprimer 400 postes dans sa branche recherche et développement, "ce n'est pas la première fois" selon le patron de la CGT. 

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"On peut s'interroger si le retard du développement du vaccin chez Sanofi n'est pas lié à cette perte de compétences, à cette perte de savoir-faire", a déclaré lundi 18 janvier sur franceinfo, Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT. Le groupe pharmaceutique français a l'intention de supprimer 400 postes dans la branche recherche et développement, selon les informations de France Inter.

"Ce n'est pas la première fois, c'est plusieurs années successives avec des plans de restructuration, notamment dans la recherche et le développement", a lancé Philippe Martinez. Pourtant, selon lui, l'entreprise "va continuer à verser des dividendes à ses actionnaires cette année".

S'il y a bien une entreprise qui se porte bien et qui pourrait investir dans l'emploi et dans les salaires, c'est Sanofi.

Philippe Martinez

à franceinfo

Quant à la question des primes reversées aux salariés, Philippe Martinez a estimé que "les primes, ce n'est pas du salaire. Le salaire, c'est mieux, parce que ça fait des cotisations sociales. C'est bon pour la santé, c'est bon pour la retraite, c'est bon pour l'assurance chômage", a-t-il considéré.

Philippe Martinez appelle donc le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire a intervenir, "au nom de l'emploi, au nom de la solidarité nationale. Quand ils veulent, ils peuvent [intervenir]", a-t-il déclaré. "Cette petite phrase qui consiste à dire l'État ne peut pas tout, que l'État ne peut pas se mêler de la situation des entreprises privées, là, [en refusant le rachat de Carrefour par le canadien Couche-Tard], [Bruno Le Maire] fait la démonstration qu'il peut le faire. Donc, il devrait pouvoir le faire en toutes circonstances."

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, était l\'invité de franceinfo lundi 18 janvier.
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, était l'invité de franceinfo lundi 18 janvier. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)