Valenciennes : un soignant menacé par des antivax, l’hôpital porte plainte

Publié Mis à jour
Valenciennes : un soignant menacé par des antivax, l’hôpital porte plainte
FRANCE 3
Article rédigé par
Y. Fossurier, B. Thery - France 3
France Télévisions

Une campagne de communication sur la vaccination des enfants a provoqué le courroux d’internautes, qui ont envoyé des menaces de mort à un soignant.

Depuis un mois, le centre de vaccination de l’hôpital de Valenciennes (Nord) est la cible de menaces des antivax. Tout a commencé le 15 décembre 2021, lorsqu’a débuté la vaccination pour les enfants. L’établissement de soins décide alors de publier une affiche pour communiquer les horaires d’ouverture et prévenir le public qu’une distribution de cadeaux par un père Noël aurait lieu. Une initiative aussitôt dénoncée sur les réseaux sociaux.

“Perversion totale”

On est dans la perversion totale”, s’est par exemple offusqué un internaute, appelant à des représailles contre cette campagne de communication. L’homme tient des propos particulièrement virulents à l’endroit de Rémi Kasprzyk, un soignant qui affiche son soutien à Emmanuel Macron. “Il appelle à ce qu’on affiche mon portrait partout dans la ville et qu’on fasse en sorte à ce que je ne puisse plus sortir de chez moi”, explique l’infirmier à France 3, qui a depuis reçu des menaces de mort. Le soignant et l’hôpital ont décidé de porter plainte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.