Vaccins Moderna chez les généralistes : "Très peu" de doses vont pouvoir être commandées, regrette le syndicat MG France

"On parle de 300 000 doses pour toute la France, ce qui représente moins d'un flacon par cabinet de médecine générale", a déploré Jacques Battistoni. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Des flacons de vaccin Moderna.  (VINCENT MOUCHEL / MAXPPP)

La possibilité pour les médecins généralistes de vacciner avec du Moderna, "c'est une décision que nous demandions depuis plusieurs semaines", a déclaré lundi 17 mai sur franceinfo le docteur Jacques Battistoni, médecin généraliste à Caen, président du syndicat de généralistes MG France. A partir de ce lundi, les généralistes et les pharmaciens peuvent commander des vaccins Moderna, les doses arriveront dans les officines et cabinets dans une dizaine de jours. "Malheureusement les doses qu'on peut commander à partir d'aujourd'hui sont très peu nombreuses", modère Jacques Battistoni.

franceinfo : L'arrivée des vaccins Moderna dans les cabinets des généralistes va-t-elle vraiment permettre d'amplifier la campagne vaccinale ?

Jacques Battistoni : C'est une décision que nous demandions depuis plusieurs semaines et nous sommes contents que ça commence enfin. Aujourd'hui, nous n'avons pas la possibilité de vacciner les gens en dessous de 55 ans, on a du mal à trouver des candidats. Et on sait que vacciner dans les cabinets de médecine générale ou dans les pharmacies, ça permet d'accélérer la vaccination et de toucher des gens qui ne sont pas touchés facilement par les centres de vaccination. On a bien vu que jusqu'à maintenant on vaccinait à peu près de la même façon que l'Allemagne, et à partir du moment où les Allemands ont pu vacciner dans leur cabinet en plus des centres de vaccination, ça a augmenté nettement le nombre de personnes vaccinées. Que les gens qui ont bénéficié d'un vaccin Moderna se rassurent : ils pourront aller dans leur centre de vaccination pour faire leur deuxième dose. Mais ensuite, toutes les doses de Moderna seront réservées pour nous.

Et l'idée est aussi de distribuer des doses aux cabinets un peu éloignés des grands centres de vaccination ?

Oui, malheureusement les doses qu'on peut commander à partir d'aujourd'hui sont très peu nombreuses. On parle de 300 000 doses pour toute la France, ce qui représente moins d'un flacon par cabinet de médecine générale. Donc il va falloir les réserver là où c'est le plus utile et dans les territoires qui sont éloignés des centres de vaccination pour lesquels c'est difficile pour les gens de se déplacer, c'est certainement ceux qui doivent les avoir en premier. La question de la vaccination est abordée dans toutes nos consultations, les patients nous posent la question. Souvent, ils nous disent : 'si c'est vous qui le faites, je le ferai avec vous'. Et donc pouvoir les convaincre d'abord et ensuite les vacciner avec un vaccin qu'on a à notre disposition dans nos frigos. C'est très important pour nous.

Moderna nécessite une conservation à moins 20 degrés, ça ne pose pas de problème logistique dans les pharmacies ou les cabinets de médecins ?

Effectivement ça nécessite une conservation dans un congélateur, mais une fois qu'il est décongelé on peut le garder 28 jours à la température d'un frigo. Donc il suffit simplement d'anticiper. Mais on a toujours utilisé les doses de vaccins qu'on avait peu de temps après les avoir reçues.

Souhaitez-vous également recevoir des doses de vaccin Pfizer dans les cabinets ?

Oui, parce qu'en fait il y a plus de vaccins de Pfizer, il va falloir que ça augmente en puissance et en nombre. Le vaccin Moderna ou le vaccin de Pfizer, c'est quasiment pareil, ce sont deux vaccins ARN, ils ont les mêmes caractéristiques et ils ont la même efficacité. Aujourd'hui, commencer de nouvelles vaccinations avec AstraZeneca, c'est très difficile, le désamour est connu. Ce vaccin est surtout utilisé pour faire les deuxièmes doses.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.