Vaccins contre le Covid-19 : les femmes concernées par des troubles menstruels invitées à les déclarer dans un formulaire

L'Agence du médicament a mis en ligne un tutoriel sur le site du ministère de la Santé. Elle dit avoir reçu plus de 10 000 témoignages à ce sujet.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une femme se fait vacciner contre le Covid-19, le 13 mars 2022, à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). (ALINE MORCILLO / HANS LUCAS / AFP)

L'Agence du médicament lance un appel aux femmes touchées par des troubles menstruels depuis leur vaccination contre le Covid-19. Elle les invite à déclarer ces troubles sur site du ministère de la Santé en apportant "les renseignements les plus détaillés possibles dans le formulaire de déclaration"Pour aider à remplir le formulaire, l'ANSM a mis en ligne, mardi 19 juillet, en ligne un guide d’aide à la déclaration ainsi que des tutoriels à destination des patientes et des professionnels de santé. Les éléments recueillis doivent permettre "aux centres régionaux de pharmacovigilance de mener de la façon la plus efficace possible leur évaluation des cas déclarés".

Jusqu'ici, l'Agence du médicament dit avoir reçu plus de 10 000 témoignages à ce sujet : 9 381 avec le vaccin Pfizer, et 1 557 avec le vaccin Moderna. Mais on ignore encore s'il existe un lien entre ces troubles et les vaccins à ARN messager. 

A ce stade, les événements indésirables restent le plus souvent "non graves" et se manifestent généralement de deux façons : par des saignements anormaux (métrorragies, ménorragies), et par des retards de règles ou aménorrhées, souligne l'agence. A ce jour, les données disponibles ne permettent pas de décrire le mécanisme de survenue de ces troubles du cycle menstruel, ajoute-t-elle.

Elle cite toutefois plusieurs hypothèses comme la réactogénicité (fièvre, maux de tête, nausées...) provoquée par la vaccination qui pourrait, comme lors d'une infection, influer sur les hormones impliquées dans le cycle menstruel. Ou encore un stress important, engendré par l'acte de vaccination, susceptible de perturber l'axe hypothalamo-hypophyso-ovarien qui régule le bon déroulement du cycle menstruel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.