Vaccins contre le Covid-19 : le bras de fer AstraZeneca/UE devant la justice belge

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
astrazeneca/Ue
FRANCEINFO
Article rédigé par
J. Gasparutto - franceinfo
France Télévisions

L'Union européenne estime qu'AstraZeneca n'a pas joué le jeu des commandes et des livraisons de son vaccin contre le Covid-19. Elle a demandé mercredi 26 mai réparation devant la justice.

Les avocats d'AstraZeneca se sont montrés extrêmement offensifs à Bruxelles (Belgique) en martelant qu'il n'y avait pas eu violation du contrat sur les vaccins contre le coronavirus signé avec l'Union européenne. Ils ont répondu coup pour coup à chacune des accusations de l'UE. Quand l'Union reproche au laboratoire anglo-suédois d'avoir privilégié le Royaume-Uni, les avocats répondent que l'entreprise avait prévenu dès l'été 2020 que les usines britanniques serviraient en priorité les Britanniques. Lorsque l'UE invoque l'urgence à recevoir les doses manquantes, AstraZeneca répond que l'urgence est de vacciner le reste du monde, rapporte le correspondant de France Télévisions en Belgique, Julien Gasparutto.

Dialogue de sourds

Au final, un long débat d'experts et un dialogue de sourds. L'UE réclame la livraison des 300 millions de doses promises d'ici la fin de l'été. Et à défaut, elle demande à la justice de condamner AstraZeneca à des pénalités financières pouvant aller jusqu'à plusieurs dizaines de millions d'euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.