Vaccins contre le Covid-19 : l'OMS reconnaît un lien "probable" avec des problèmes cardiaques mais estime que les bénéfices l'emportent sur les risques

Des cas de myocardite et de péricardite ont été signalés dans plusieurs pays, notamment aux Etats-Unis.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des fioles du vaccin de Pfizer-BioNTech, le 28 janvier 2021 à Briançon (Hautes-Alpes). (THIBAUT DURAND / HANS LUCAS / AFP)

Il existe un lien "probable" entre des cas d'inflammation au niveau du cœur et l'injection de vaccins contre le Covid-19 à ARN messager (Pfizer-Biontech, Moderna) mais les avantages l'emportent sur les risques, a déclaré vendredi 9 juillet l'Organisation mondiale de la santé (OMS), confirmant l'expertise américaine.

Dans un communiqué, les experts du Comité consultatif mondial de l'OMS pour la sécurité des vaccins expliquent que des cas de myocardite (une inflammation du muscle cardiaque) et de péricardite (une inflammation de la membrane enveloppant le cœur) ont été signalés dans plusieurs pays, en particulier aux Etats-Unis. "Les cas rapportés sont généralement survenus dans les jours qui ont suivi la vaccination, plus fréquemment chez les jeunes hommes et plus souvent après la seconde dose des vaccins à ARN messager contre le Covid-19", ont-ils détaillé.

Des cas peu sévères et bien traités

Selon les experts de l'OMS, les données disponibles suggèrent que l'évolution immédiate de la myocardite et de la péricardite après la vaccination est généralement légère et répond aux traitements. "Un suivi est en cours pour déterminer les effets sur le long terme", précisent-ils.

Les experts de l'OMS vont continuer d'évaluer la situation afin d'actualiser leurs recommandations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.