Vaccins : BioNTech estime pouvoir fabriquer 2 milliards de doses en 2021

L'entreprise allemande estimait jusqu'à présent pouvoir produire 1,3 milliard de doses dans l'année.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des doses du vaccin Pfizer/BioNTech, le 11 janvier 2021, à Leipzig, en Allemagne. (WALTRAUD GRUBITZSCH / DPA-ZENTRALBILD / AFP)

Accélérer la cadence. La société allemande de biotechnologie BioNTech a estimé lundi 11 janvier être en mesure de produire "2 milliards de doses" du vaccin contre le Covid-19 d'ici la fin 2021. C'est nettement plus que le précédent objectif qui portait sur 1,3 milliard de doses.

La PME allemande, associée au géant américain Pfizer, est parvenue à cette nouvelle estimation en tenant compte du "nouveau standard" permettant d'administrer six doses par flacon au lieu de cinq, selon un document mis en ligne sur son site internet.

BioNTech compte également sur "l'expansion de ses installations actuelles", dont la mise en route, attendue fin février, d'un autre site de production européen, à Marbourg, en Allemagne. Cette nouvelle usine, qualifiée de "point d'inflexion majeur" par l'entreprise, va permettre d'ajouter "jusqu'à 750 millions de doses" à la capacité annuelle de production.

Nouvelle commande de l'Union européenne

La quantité de doses disponibles est l'un des enjeux majeurs d'une stratégie de vaccination contre le Covid-19 au niveau mondial. Le site de Marbourg, le second en Allemagne, pourrait déjà fournir 250 millions de doses supplémentaires au premier semestre, venant renforcer l'usine belge de Puurs où sont produits les lots à destination de l'Union européenne. L'alliance germano-americaine compte également trois sites de production aux Etats-Unis.

La Commission européenne a annoncé mercredi dernier un nouvel accord avec Pfizer-BioNTech, prévoyant une précommande ferme de 200 millions de doses supplémentaires de leur vaccin, assortie d'une option pour 100 millions de plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.