Vaccination : le gouvernement souhaite accélérer la cadence

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccination : le gouvernement souhaite accélérer la cadence
France 2
Article rédigé par
C.Rougerie, S.Ricottier, I.Delion, J.Duboz, A.Lo Cascio, A.Paillasse, A.D'Abrigeon - France 2
France Télévisions

Si Jean Castex a repoussé un renforcement des mesures restrictives, c’est parce qu'il n’y a pas encore d'explosion de l’épidémie, a-t-il déclaré le jeudi 4 mars. Le Premier ministre a aussi envoyé le signal d’une forte accélération de la vaccination.

Le gouvernement va autoriser les pharmaciens à vacciner à partir de la semaine du 15 mars 2021. Dans l'officine où se sont rendus les journalistes de France Télévisions, le pharmacien conserve trois flacons, soit 30 doses que seuls les médecins peuvent aujourd'hui injecter. Mais à partir du 15 mars, les pharmaciens pourront eux-mêmes vacciner, sans prescription médicale. Un feu vert qu’ils attendaient depuis longtemps. "Nous, en pharmacie, on est capable de vacciner. On a le personnel", assure Yorick Berger, pharmacien. "Il ne s’agit pas d'un acte médical très compliqué, il suffit juste de le faire dans les bonnes conditions", poursuit-il.  

Des centres de vaccination éphémères

Autre annonce du Premier ministre : dès la mi-avril, toutes les personnes de plus de 50 ans sans comorbidités pourront être vaccinées. Le gouvernement veut accélérer la cadence. Dès cette fin de semaine, 135 000 doses seront livrées dans les 23 départements, placés en vigilance forte. Par ailleurs, des centres de vaccination éphémères vont être créés. Le gouvernement affirme que le nombre de vaccins disponibles va massivement augmenter.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.