Vaccination contre le Covid-19 : les médecins généralistes en renfort

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Vaccination : les médecins généralistes en renfort
FRANCE 2
Article rédigé par
P-L.Monnier, M.Justet, G.Sabin, J.Blondel, J-C.Lambard - France 2
France Télévisions

Pour accélérer le rythme de la campagne de vaccination, un décret est attendu afin d'élargir le spectre des personnes habilitées à réaliser les injections.

À partir du 25 février 2021, il sera possible de recevoir le vaccin AstraZeneca chez son médecin généraliste. Il faut cependant remplir plusieurs conditions : être âgé de 50 à 64 ans et présenter un facteur de risque comme l'obésité, le cancer, le diabète ou une maladie respiratoire. Dès mercredi, 700 000 doses AstraZeneca sont attendues en France. Chaque généraliste volontaire recevra un flacon la première semaine, comportant 10 doses pour 10 patients.

2,2 millions de personnes ont reçu une première injection

Selon les chiffres des autorités, vendredi 12 février, 2,2 millions de personnes ont reçu une première injection, 617 515 personnes ont reçu la seconde. Pour accélérer, le gouvernement compte sur les vaccins Curevac, Janssen et Novavax, actuellement examiné par l'Europe. "Notre seule arme efficace contre le virus, c'est d'abord de freiner la propagation de l'épidémie donc ce sont les mesures barrières, le masque, la distanciation. Mais pour en finir avec cette épidémie, il faut une immunité collective efficace qui peut être procurée avec les contaminations, mais aussi par le vaccin", explique le professeur Frédéric Adnet, chef du service des urgence l'hôpital Avicenne, Bobigny, dans le 20 Heures du samedi 13 février.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.