Vaccination contre le Covid-19 : l'Europe durcit le ton, Boris Johnson veut éviter le blocage total

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccination contre le Covid-19 : l'Europe durcit le ton, Boris Johnson veut éviter le blocage total
France 2
Article rédigé par
M. Boisseau - France 2
France Télévisions

Emmanuel Macron a annoncé, jeudi 25 mars, la fin de la naïveté face à la politique du laboratoire britannique AstraZeneca. Boris Johnson impose en effet que le territoire britannique soit livré en priorité. 

Face à la menace européenne du blocage des exportations de doses de vaccin vers le Royaume-Uni, Boris Johnson veut à tout prix éviter un blocage total. "Le Royaume-Uni a besoin des exportations de l’Union européenne pour poursuivre sa campagne de vaccination, explique Mathieu Boisseau, journaliste France Télévisions en duplex de Londres, vendredi 26 mars. Le mois d’avril sera particulièrement sensible : 12 millions de secondes doses à administrer : impossible d’attendre plus, et il faudra le faire sans une livraison de cinq millions de vaccins qui devaient arriver depuis l’Inde". 

Emmanuel Macron dans le viseur des médias britanniques

Le gouvernement britannique affiche toutefois une posture rassurante face à la situation, et assure qu’il n’y aura aucun retard de vaccination. "Le gouvernement a malgré tout demandé aux hôpitaux de réduire le nombre de rendez-vous pour les semaines à venir. La presse britannique est extrêmement critique à l’encontre des dirigeants européens et notamment d’Emmanuel Macron", conclut Mathieu Boisseau. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.