Vaccination contre le Covid-19 : "aucun effet indésirable grave" depuis le début de la campagne, selon l'Agence du médicament

Seules "des douleurs" à l'endroit où est faite l'injection et "de la fatigue" ont été signalées, rapporte jeudi l'Agence du médicament, dans son premier point de situation sur la surveillance du vaccin.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une résidente d'un Ehpad à Loos (Nord) est vaccinée contre le Covid-19, le 28 décembre 2020. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

"Aucun effet indésirable grave" ou "inattendu" du vaccin contre le Covid-19 n'a été observé en France après les quatre premiers jours de vaccination, a indiqué jeudi 31 décembre l'Agence du médicament (ANSM), dans son premier point de situation sur la surveillance du vaccin.

Seules "des douleurs" à l'endroit où est pratiquée l'injection et "de la fatigue" ont été signalées par certaines structures pour personnes âgées où la vaccination a déjà eu lieu. "Ces effets indésirables non graves sont mentionnés dans la notice" du vaccin, rappelle l'ANSM.

Pour cette campagne de vaccination, un "dispositif de surveillance renforcée" a été mis en place par l'ANSM et les Centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV), rappelle l'Agence. "Ces échanges ont pour objectif d'accompagner ces établissements dans la surveillance des effets indésirables, notamment pour faciliter la remontée immédiate des effets indésirables graves et/ou inattendus qui pourraient survenir", poursuit l'Agence du médicament.

Depuis le début de la campagne de vaccination, lancée dimanche 27 décembre, une centaine de personnes en France ont reçu le vaccin de Pfizer/BioNTech. Un lent démarrage a suscité critiques et incompréhension dans la classe politique et chez certains médecins. L'Académie nationale de médecine a également appelé le gouvernement à accélérer la campagne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.