Vaccination contre le Covid-19 : à Lyon le centre ouvert au Palais des sports de Gerland fait le plein

Les plus de 75 ans peuvent se faire vacciner à condition d'avoir pris rendez-vous. A Lyon, un centre géant de dépistage et de vaccination est ouvert dans le Palais des sports de Gerland et ce centre fonctionne à plein régime. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le centre de dépistage et de vaccination du Palais des sports de Lyon le 14 janvier 2021. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Ce centre de vaccination est victime de son succès. Installé dans le Palais des sports de Gerland à Lyon, il n'y a quasiment plus de créneaux disponibles avant deux semaines. Ce lundi 18 janvier a débuté la seconde phase de la campagne de vaccination, qui concerne 6,4 millions de personnes (les plus de 75 ans et les plus fragiles). Ce centre fonctionne à plein régime depuis jeudi détaille le Docteur Jihane Fattoum, la responsable des vaccinations : "Depuis jeudi, on a vacciné autour de 460 personnes par jour. Les plages disponibles ont été prises rapidement. On va continuer de monter en puissance à partir d'aujourd'hui pour accueillir les personnes âgées de plus de 75 ans et aussi les personnes vulnérables qui ont une prescription médicale. Là, il n'y a pas de critère d'âge."

Près de 500 patients vaccinés par jour

Le Centre tourne avec des étudiants en médecine, des médecins volontaires et des infirmières libérales. Ce sont elles qui font les piqûres derrière des paravents. Les doses sont stockées dans un grand frigo blanc, un deuxième est branché en cas de panne du premier. Vendredi, quasiment 500 patients ont été vaccinés. L'objectif est d'en vacciner le double quand tout le monde sera bien rodé. Car le lieu le permet, le hall est immense. "Il y a une piste de 2000 mètres carrés" précise le Docteur Jihane Fattoum, "tout est fait pour respecter la distanciation sociale et assurer un espace d'attente car on accueille de plus en plus de personnes âgées".

"Il faut faire confiance à la science"

Il y a des sourires derrière les masques comme chez ce couple lyonnais : "Tout s'est bien passé. On a plus de 75 ans. C'est formidable. C'est la porte de sortie !" Des sourires, et du soulagement chez Antoine, il a emmené sa maman se faire vacciner. Josette a 84 ans : "Mes petits pourront venir me voir au moins." Antoine ajoute : "Je vais pouvoir aller jouer à la belotte. Il y a un minimum de lien social." Ce vaccin, c'est l'espoir d'une porte de sortie et la perspective de retrouver une vie sociale un peu plus riche estime Pascale, 75 ans : "C'était parfait, d'une simplicité. J'ai eu une petite infirmière. Même pas mal".

"C'était comme sa faire vacciner contre la grippe" se réjouit Georges, "c'est recommandé, tout à fait normal, et rassurant." Rosy, elle, était "plutôt septique au début, je me demandais s'il y avait des effets indésirables", mais "il faut faire confiance à la science" conclut-elle. Ils s'y sont pris dès l'ouverture des inscriptions la semaine dernière pour décrocher un rendez-vous.

Les centres de vaccination lyonnais ont tous leur planning rempli. Il faut attendre février désormais pour obtenir une place. Ces centres restent ouverts jusqu'à 20 heures, malgré le couvre-feu. Trois autres centres ouvrent leurs portes à Lyon ce lundi dans des hôpitaux. Un environnement plus classique pour une piqûre que ce Palais des sports aux gradins de béton, sa buvette et ses panneaux de match. Des témoins du monde d'avant.

Le succès de la vaccination au stade de Gerland : reportage de Mathilde Imberty
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.