Vaccination contre le coronavirus : la lenteur de la France questionnée

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccination contre le coronavirus : la lenteur de la France questionnée
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Longchampt, M. Arribe, N. Fleury, V. Bouffartigue, N. Jauson - France 2
France Télévisions

Seules 138 personnes ont été vaccinées contre le coronavirus en France entre le 27 et le 30 décembre, contre 800 000 au Royaume-Uni depuis le début de sa campagne, par exemple. Qu'est-ce qui explique ce retard ?

Dans de nombreux pays, on peut observer des files d'attente pour recevoir le vaccin contre le Covid-19. Ces scènes sont très éloignées de celles qui se tiennent en France. Les délais sont-ils trop longs ? La stratégie de nos voisins européens est de vacciner rapidement. Au Royaume-Uni, 800 000 doses ont été administrées, contre plus de 78 109 en Allemagne et 8 361 en Italie. Des pays loin devant la France et ses 138 personnes vaccinées entre le 27 et le 30 décembre.

30 minutes de rendez-vous pour obtenir le consentement

"C'est le temps de l'explication, de la pédagogie. Nous recueillons le consentement des personnes avant qu'elles soient vaccinées", justifiait le ministre de la Santé, mardi 29 décembre, sur le plateau du 20 Heures. En effet, avant chaque vaccination, trente minutes de rendez-vous, en moyenne, dans les Ehpad, ont lieu pour obtenir le consentement des patients. Selon le professeur Jean-Daniel Lelièvre, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Henri-Mondor (AP-HP), il ne s'agit pas de précautions excessives car elles permettent de réduire la méfiance des sceptiques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.