Vaccin contre le Covid-19 : Moderna peine toujours à convaincre

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
B. Aparis, F. Nicotra, V. Bouffartigue, G. Gheorghita, A. Canestraro - France 3
France Télévisions

Les stocks de vaccins Moderna sont bien plus importants que ceux de Pfizer. De nombreux centres de vaccination ont ainsi tendance à privilégier ou imposer le Moderna, de quoi inquiéter certains patients, assez méfiants vis-à-vis de ce vaccin.  

 350 personnes par jour se font vacciner dans le centre de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Ici, le nom du sérum fait débat, et le Moderna n'a pas vraiment la cote. "Ça a une réputation moins efficace", confie une femme, tandis qu'une autre se dit "pas vraiment" inquiète. "On sent des interrogations, voire des réticences pour certains, explique Odile Barry, responsable de la vaccination du centre. On a sur la journée d'hier et d'avant-hier, à peu près 3% des personnes qui ont refusé de se vacciner avec du Moderna."

Moderna pour les plus de 30 ans 

Depuis lundi 6 décembre, un nouveau protocole du ministère de la Santé est en place pour les répartitions des vaccins : Pfizer pour les moins de 30 ans, Moderna pour les plus de 30 ans. Les risques minimes de développer une myocardite ou une péricardite chez les plus jeunes ne doivent pas annuler l'aspect bénéfique du vaccin Moderna, estime certains spécialistes. "Les gens qui refusent de se faire vacciner avec le Moderna font une erreur et prennent le risque d'attraper un Covid", explique le professeur Mathieu Molimard, chef du service de pharmacologie médicale du CHU de Bordeaux (Gironde), qui assure que "le vaccin Moderna est aussi efficace et avec plus de risque en rappel que le vaccin Pfizer". La France dispose de 5 millions de doses de Pfizer, et de 20 millions de doses de Moderna. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.