Vaccin contre le Covid-19 : la ruée sur la troisième dose pénalise-t-elle les plus de 65 ans ?

Publié
Vaccin contre le Covid-19 : la ruée sur la troisième dose pénalise-t-elle les plus de 65 ans ?
France 2
Article rédigé par
F.Bouquillat, O.Martin, A.Rémond, L.Barbier - France 2
France Télévisions

Les demandes de rendez-vous pour la troisième dose de vaccin contre le Covid-19 se multiplient. Les plus fragiles, notamment les plus de 65 ans, sont pénalisés. Des créneaux leur sont donc réservés dans certaines pharmacies. 

Dans une pharmacie à Lyon (Rhône), la troisième dose du vaccin contre le Covid-19 se fait sur rendez-vous. Prévoyante, une habitante de 64 ans s'est inscrite il y a trois semaines. "Je le fais parce que j'ai un mari qui a un cancer, et il faut absolument qu'il soit protégé", explique-t-elle. À raison de 20 rendez-vous par jour, puisqu'il faut également vacciner contre la grippe, impossible toutefois de satisfaire tout le monde.  "Depuis les annonces de jeudi dernier, on est sursollicités (…) et du coup on priorise sur nos patients les plus âgés, les plus fragiles', confie Ludivine Metrop, pharmacienne.   

Priorité aux populations les plus âgées et fragiles

À compter du 15 décembre, le pass sanitaire des plus de 65 ans ne sera plus valable s'ils n'ont pas eu leur troisième dose. Le Conseil scientifique insiste : il faut organiser le rappel. "Ce rappel doit être donné en priorité pour les populations les plus âgées les plus fragiles", martèle le président, le professeur Jean-François Delfraissy. Et ce, malgré l'engouement autour de la vaccination pour la troisième dose de rappel. Le gouvernement a relancé le numéro vert destiné au public prioritaire pour la vaccination : 08 05 01 66 66. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.