Vaccination contre le Covid-19 : l'autorisation temporaire du vaccin de Pfizer-BioNTech devient permanente aux Etats-Unis

L'Agence américaine du médicament avait accordé une autorisation temporaire d'urgence au candidat-vaccin des laboratoires Pfizer-BioNTech en décembre 2020.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un flacon de vaccin contre le Covid-19 de Pfizer-BioNTech. (FREDERIC J. BROWN / AFP)

Les Etats-Unis ont pleinement approuvé lundi 23 août le vaccin de l'alliance Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 pour les personnes de 16 ans et plus. L'Agence américaine des médicaments, la FDA, "a approuvé le premier vaccin contre le Covid-19" dans le pays, a-t-elle déclaré dans un communiqué. Le vaccin de Pfizer bénéficiait depuis décembre 2020 d'une autorisation d'urgence et dispose désormais d'une autorisation classique. Le vaccin Comirnaty continue toutefois d'être autorisé de façon conditionnelle pour les enfants et adolescents de 12 à 15 ans, précise l'instance dans un communiqué.

"Nous avons évalué les données scientifiques et les informations incluses dans des centaines de pages" et "conduit notre propre analyse de la sûreté et de l'efficacité" du vaccin, a détaillé Peter Marks, responsable scientifique au sein de la FDA. Il a précisé que le processus de production du vaccin avait également été vérifié, y compris via des visites d'usines.

Une garantie supplémentaire pour le vaccin

L'autorisation d'urgence avait permis le déploiement exprès d'une campagne de vaccination. Sa pérennisation devrait, quant à elle, permettre de renforcer les efforts de vaccination dans le pays. "Même si des millions de personnes ont déjà reçu de façon sûre des vaccins contre le Covid-19, nous reconnaissons que pour certains, cette autorisation pourra donner plus de confiance dans la vaccination", a déclaré la cheffe par intérim de la FDA, Janet Woodcock, citée dans le communiqué, poursuivant : "l'importante étape d'aujourd'hui nous rapproche un peu plus de renverser le cours de la pandémie aux Etats-Unis", a-t-elle ajouté.

Cette autorisation complète pourrait non seulement convaincre certains hésitants, mais elle pourra aussi permettre à certaines autorités d'imposer la vaccination sans crainte de recours légaux. Le Pentagone avait notamment annoncé que tous les membres des forces armées américaines devraient être vaccinés une fois l'autorisation complète annoncée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.