Vaccin contre le coronavirus : de nouveaux retards de livraison annoncés

Les couacs se multiplient dans la campagne de vaccination contre le coronavirus. Samedi 23 janvier, le laboratoire AstraZeneca a fait savoir qu'il ne pourrait pas remplir ses engagements sur le calendrier de livraison.

France 2

Samedi 23 janvier, en France, la campagne de vaccination contre le coronavirus tourne au ralenti. En Corse, des centres de vaccination sont déjà fermés alors qu'ils venaient tout juste d'ouvrir. Partout dans le pays, des rendez-vous sont reportés ou annulés. Les patients, eux, sont inquiets. "J'étais un des premiers à m'inscrire, j'étais volontaire, et, résultat, je vais passer dans les derniers", déplore un homme.

Du retard pour AstraZeneca

La vaccination patine au gré des retards accumulés par les laboratoires. Après Pfizer, c'est au tour d'AstraZeneca d'annoncer une mauvaise nouvelle avant même d'avoir obtenu l'autorisation de mise sur le marché. "Les volumes initiaux seront inférieurs aux prévisions initiales en raison des rendements réduits sur un site de fabrication de notre chaîne d'approvisionnement en Europe", a informé le laboratoire. D'ici fin mars, AstraZeneca devrait donc livrer 31 millions de doses au lieu des 80 millions initialement annoncées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le vaccin contre le Covid-19 développé par le groupe AstraZeneca avec l\'université d\'Oxford, à Montréal (Canada), le 29 décembre 2020.
Le vaccin contre le Covid-19 développé par le groupe AstraZeneca avec l'université d'Oxford, à Montréal (Canada), le 29 décembre 2020. (DAVID HIMBERT / HANS LUCAS / AFP)