Vaccin AstraZeneca : le dilemme de la seconde dose pour les moins de 55 ans

Publié Mis à jour
Vaccin AstraZeneca : le dilemme de la seconde dose pour les moins de 55 ans
France 2
Article rédigé par
F.Griffond, O.Martin, F.Mathieux, C.Vérove, P.Fivet, A.D'Abrigeon - France 2
France Télévisions

C'est un choix compliqué que doivent faire ceux qui ont reçu une dose du vaccin  AstraZeneca avant qu'il ne soit déconseillé aux moins de 55 ans. Ce sont principalement des soignants. Ils n'ont aujourd'hui pas d'instructions claires pour la seconde dose.

Elle s'est faite vacciner contre le Covid-19 pour rassurer ses patients, mais aujourd'hui, c'est elle qui est inquiète. En mars dernier, Stéphanie Ingrand, infirmière de 43 ans, était prioritaire pour la vaccination. Elle a reçu une première dose de vaccin du laboratoire AstraZeneca. Mais depuis, la politique vaccinale a changé : le vaccin est réservé aux plus de 55 ans. "Le 12 mai, je vais avoir la deuxième injection, et ce sera du Pfizer", explique-t-elle.

"Pas beaucoup de recul"

Comme elle, 500 000 personnes doivent changer de vaccin. Tous ont moins de 55 ans, et sont principalement des soignants ou des personnes souffrant de comorbidités. "Ce qui nous pose souci, c'est qu'il n'y a pas beaucoup de recul, on a vraiment l'impression d'être un peu des cobayes par rapport à la vaccination. C'est vrai que l'on se pose des questions sur les retombées que ça peut avoir sur notre santé et surtout sur l'efficacité par rapport au Covid-19", poursuit Stéphanie Ingrand.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.