Troisième dose de vaccin : les plus de 65 ans se ruent dans les centres de vaccination

Publié
Troisième dose de vaccin : les plus de 65 ans se ruent dans les centres de vaccination
France 2
Article rédigé par
A. Domy, F. Mazou, O. Gérin - France 2
France Télévisions

Ce mercredi 15 décembre prochain, les plus de 65 ans qui n’auraient pas effectué leur troisième dose de vaccin depuis plus de 7 mois verront leur pass sanitaire désactivé. Ce qui cause une précipitation dans les centres de vaccinations avant la date butoir.

Dernière ligne droite pour les 65 ans et plus. Ce lundi 13 décembre, les centres de vaccination ont connu un véritable embouteillage. Au Grau-du-Roi (Gard), les seniors qui n’avaient pas fait leur rappel se sont précipités pour effectuer leur troisième dose de vaccin, avant que leur pass sanitaire soit désactivé mercredi prochain. À 66 ans, cet homme ne se voyait pas passer les fêtes sans sa troisième dose de rappel : "Il faut pouvoir sortir, il faut pouvoir faire plein de choses. Il faut pouvoir vivre correctement quand même". Sans cette troisième dose, cet homme ne se voyait "pas faire grand-chose. On resterait à la maison, enfermé à attendre. On ne peut plus aller au restaurant, on ne peut plus rien faire".

Dernière piqûre de rappel avant mercredi 15 décembre

Et la demande est si forte que ce centre de vaccination a rouvert en urgence… Et affiche déjà complet. Pas moins de 1 500 vaccinations sont prévues cette semaine, dont 30 % à 65 ans et plus. L’échéance approchant à grands pas, les seniors peuvent dorénavant venir sans rendez-vous. Un soulagement pour cette dame qui pensait devoir passer les fêtes seule : "J’avais déjà pris rendez-vous dans une pharmacie, et ça me poussait vers Noël, donc un peu tard. D’autant plus qu’il va y avoir les fêtes de famille. (…) Je me suis renseignée et on m’a dit que pour les 65 ans et plus on pouvait y aller sans rendez-vous, j’ai 66 ans, je pouvais y aller spontanément". Plus que deux jours donc pour les seniors avant que leur pass sanitaire ne soit désactivé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.