Royaume-Uni : plus de 20 millions de personnes ont déjà reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19

Le ministre de la Santé, Matt Hancock, a remercié "chacune des personnes qui s'est présentée pour avoir une injection", dans un message vidéo.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un centre de vaccination dans un centre commercial de Londres (Royaume-Uni), le 15 février 2021.  (TOLGA AKMEN / AFP)

A toute allure. Plus de 20 millions de personnes au Royaume-Uni ont déjà reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19, a annoncé le ministre de la Santé Matt Hancock, dans une vidéo diffusée sur Twitter, dimanche 28 février. Le membre du gouvernement s'est dit "absolument ravi" de la progression de la campagne vaccinale. Il a également remercié "chacune des personnes qui s'est présentée pour avoir une injection", tout en précisant qu'il restait "encore un long chemin à parcourir" mais que le pays avançait "à grands pas".

"Nous savons avec de plus en plus de certitude que le vaccin vous protège, protège votre communauté, et c'est aussi la voie de sortie pour nous tous."

Matt Hancock, ministre de la Santé britannique

dans un message publié sur Twitter

Le ministre n'a pas évoqué le nombre de personnes ayant reçu leur seconde dose de vaccin mais selon les derniers chiffres officiels disponibles, datant de vendredi, quelque 768 810 secondes doses ont été administrées. En France, samedi, 2,9 millions de personnes ont reçu une première dose et, parmi elles, 1,56 million ont bénéficié d'une seconde dose.

Très durement touché par l'épidémie avec environ 123 000 morts, le Royaume-Uni table sur la vaccination de masse pour sortir du confinement mis en place depuis janvier pour contenir une nouvelle vague très virulente du coronavirus, attribuée à un variant plus contagieux apparu dans le sud de l'Angleterre.

Dans le cadre de cette campagne, lancée début décembre et l'une des plus avancées au monde, le gouvernement ambitionne que tous les plus de 50 ans aient reçu une première dose de vaccin d'ici au 15 avril, puis tous les adultes fin juillet. Ensuite, la vaccination se poursuivra en fonction de l'âge plutôt que des professions exposées, selon la recommandation du comité scientifique supervisant la campagne. La priorité sera ainsi donnée aux personnes âgées de 40 à 49 ans, puis aux trentenaires et enfin aux adultes de 18 à 29 ans.

Le gouvernement avait précédemment atteint son objectif de vacciner partiellement à mi-février, avec les vaccins Pfizer-BioNTech et AstraZeneca-Oxford actuellement déployés, les quelque 15 millions de plus de 70 ans, soignants, résidents et employés de maisons de retraite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.