Royaume-Uni : Boris Johnson promet une première dose de vaccin anti Covid-19 à tous les adultes d'ici fin juillet

A ce jour, plus de 17 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin dans le pays.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson à Londres, le 15 février 2021. (STEFAN ROUSSEAU / AFP)

Accélération de la campagne de vaccination. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a promis, dimanche 21 février, que tous les adultes recevraient une première dose de vaccin contre le Covid-19 d'ici fin juillet. Tous les plus de 50 ans devront l'être d'ici mi-avril. Jusqu'à présent, le gouvernement s'était fixé comme objectif de vacciner la population adulte d'ici septembre, après avoir été l'un des premiers pays occidentaux à lancer une campagne de vaccination de masse en décembre.

La première étape de cette campagne a été franchie mi-février, avec une première dose de vaccin injectée à 15 millions de personnes, parmi lesquelles les plus de 70 ans et les soignants. Depuis, plus de 2,2 millions de personnes supplémentaires ont reçu une première dose de vaccin, selon les derniers chiffres publiés samedi.

Un déconfinement "prudent et progressif"

Le Royaume-Uni est l'un des pays les plus touchés en Europe par la pandémie, avec plus de 120 000 personnes décédées dans les 28 jours ayant suivi leur dépistage positif. Le confinement imposé début janvier semble cependant avoir fait effet, avec une baisse du nombre de cas, d'hospitalisations et de décès ces dernières semaines. Malgré ces progrès, Boris Johnson a averti que la voie de sortie du confinement serait "prudente et progressive".

Le dirigeant conservateur doit annoncer lundi après-midi au Parlement sa feuille de route en matière de déconfinement, la priorité étant la réouverture des écoles, qui pourrait débuter de manière progressive à partir du 8 mars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.