Pays-Bas : Urk, la ville qui refuse le vaccin contre le Covid-19

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Article rédigé par
M. Burgot, S. Guillemot, F. Carriere, F. Fontaine - France 3
France Télévisions

Aux Pays-Bas, les habitants de la ville d'Urk ont décidé de refuser toutes les mesures sanitaires. Il s'agit de protestants ultrareligieux, qui mènent une révolte pieuse contre toutes les restrictions au nom de Dieu, disent-ils.

Urk (Pays-Bas) est une ville de pêche et de prière. La population est protestante, et majoritairement ultrareligieuse. Ils se méfient par ailleurs des étrangers, et défient les lois édictées à Amsterdam. Par exemple, dans une boucherie de la ville, personne ne porte le masque, malgré l'obligation. Ici, la pandémie de Covid-19 est aussi importante que dans le reste du pays, mais beaucoup refusent catégoriquement d'être vaccinés"Je ne fais confiance qu'à Dieu pour guérir si je suis malade du Covid", confie une habitante d'Urk. 

Des rumeurs démenties par les scientifiques 

Une famille très pratiquante, rencontrée par les équipes de France 3, refuse également ce vaccin. Les époux Ras, qui ont cinq enfants, sont contre la contraception et l'avortement. De plus, ils sont convaincus qu'il y a des cellules de fœtus avorté dans les vaccins anti-Covid. C'est faux, mais le couple croit cette rumeur, pourtant démentie par des scientifiques. "Nous pensons que Dieu ne veut pas ça, Dieu veut la vie. Nous sommes ses créatures, et nous ne devons prendre la vie de personne pour créer un vaccin", estime Albert Ras, le père de famille. Urk fait partie de la ceinture de la Bible, une région des Pays-Bas ultra-conservatrice ; un bastion religieux et rebelle. C'est d'ailleurs dans cette ville qu'ont commencé des émeutes contre le couvre-feu, fin janvier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19