Levée des brevets des vaccins : "Cela permet à toutes sortes de producteurs, donc de gens, d'y avoir accès", estime l'économiste Benjamin Coriat

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Levée des brevets des vaccins : "ça permet à toutes sortes de producteurs, donc de gens, d'y avoir", estime un économiste
Article rédigé par
France Télévisions

L'économiste français Benjamin Coriat était l'un des invités, jeudi 6 mai, de l'édition spéciale de "Votre instant politique" consacrée à la politique vaccinale. Il est revenu sur la levée des brevets sur les vaccins demandée par le président des Etats-Unis, Joe Biden.

Joe Biden, le président des Etats-Unis, a ouvert le débat sur la levée des brevets pour les vaccins contre le Covid-19, mercredi 5 mai.

"On ne sait pas dans quelles conditions ça va être levé", a estimé, jeudi 6 mai dans "Votre instant politique" sur franceinfo canal 27, Benjamin Coriat, économiste. "L'indemnisation, par rapport aux prix qui sont pratiqués actuellement, ça n'a plus rien à voir, donc ça permet à toutes sortes de producteurs, donc de gens, d'avoir accès aux vaccins", a lancé le professeur, membre du collectif Les Economistes atterrés. 

"Dans le cas des vaccins, disposer de la formule ne suffit pas. Il faut aussi avoir la recette pour les fabriquer. (...) Le fait que les [laboratoires] pharma[ceutiques] vont accepter ou non de coopérer et de livrer leur recette, est un point clé. S'ils ne livrent pas leur recette, ne pourront être en état de fabriquer des vaccins qu'un nombre relativement limité de firmes qui disposent d'une technicité élevée", a-t-il conclu. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.