"Emmerder" les non-vaccinés : "Ce n'est pas une petite phrase regrettable, c'est une vision du monde", estime Clémentine Autain (LFI)

Publié
Article rédigé par
Radio France

Emmanuel Macron a dit "totalement" assumer vouloir "emmerder" les non-vaccinés. Un positionnement qui n'étonne pas la députée Insoumise, l'accusant de mépris.

"Je ne suis pas du tout étonnée que le président de la République assume", a commenté samedi 8 janvier sur franceinfo Clémentine Autain, députée LFI de Seine-Saint-Denis, en réaction aux propos controversés d'Emmanuel Macron, qui a déclaré dans une interview au Parisien vouloir "emmerder" les non-vaccinés, avant d'assumer "totalement" ses propos vendredi 7 janvier.

"Il ne l'a pas dit entre deux portes, ce n'est pas une petite phrase malheureuse ou regrettable, c'est une vision du monde. Il pense sincèrement qu'il y a ceux qui réussissent, et les loseurs. Dans les loseurs, il y a les chômeurs, les démunis, tous ceux qui ne sont pas les grands gagnants de la globalisation néolibérale", énumère-t-elle.

"Le mépris à l'égard de nos concitoyens, il l'égraine depuis son poste de ministre sous François Hollande."

Clémentine Autain, députée La France Insoumise

à franceinfo

La députée La France Insoumise note d'autres éléments de l'entretien : "Il persiste et signe dans les logiques qui servent les hypers riches. J'ai noté qu'il voulait faciliter l'héritage, qui est une des choses les plus injustes de notre système, mais aussi ne pas augmenter les impôts. Ça veut dire que ceux qui ont le plus ne participeront pas davantage à lutter contre les inégalités", résume-t-elle. "Dans un moment où il y a une explosion des inégalités, le choix politique d'Emmanuel Macron, c'est de dire que si les pauvres sont pauvres, c'est de leur faute."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.