Israël : fin de l'obligation du port du masque dans les lieux publics fermés

C'était l'une des dernières mesures encore en vigueur dans l'Etat hébreu dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Un étudiant reçoit une dose du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 à Londres (Angleterre) le 5 juin 2021.
Un étudiant reçoit une dose du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 à Londres (Angleterre) le 5 juin 2021. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Israël a annoncé lundi 14 juin la fin de l'obligation de porter un masque dans les lieux publics fermés dès mardi. Il s'agissait de l'une des dernières mesures en vigueur dans l'Etat hébreu dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. Plus de cinq des 9,3 millions d'Israéliens (55 % de la population) ont reçu les deux doses du vaccin. Israël a assoupli début juin les restrictions sanitaires pour ses habitants, mais maintient encore des mesures drastiques pour les visiteurs arrivant de l'étranger. Ce direct est désormais terminé.

 L'Angleterre repousse de quatre semaines la levée des dernières restrictions. C'est le Premier ministre Boris Johnson qui en a fait l'annonce lundi. Les scientifiques britanniques sont inquiets de la poussée du variant Delta apparu en Inde. Selon la feuille de route du gouvernement, les dernières restrictions auraient dû être levées le 21 juin.

Le chef de l'OMS salue l'annonce des dirigeants du G7 de distribuer plus d'un milliard de doses dans les pays en développement. "Nous saluons les annonces généreuses de dons de vaccins et remercions les dirigeants", a déclaré le directeur général de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus lundi, "mais il nous en faut plus et plus vite". Car si une partie des pays riches reprend une vie normale grâce à la vaccination, les progrès sont minimes dans les pays moins favorisés. 

 Les adolescents devront avoir l'accord de leurs parents. La vaccination des adolescents de 12-17 ans contre le Covid-19 s'ouvre demain. Et elle devra se faire en "présence d'un seul parent" mais "les deux parents" devront avoir donné leur accord au préalable via une attestation téléchargeable sur le site du ministère de la Santé (PDF), a affirmé le directeur général de la santé.

La fin du masque en extérieur à la fin juin ? Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, s'est montré lundi matin optimiste sur la possibilité de lever cette obligation en extérieur dès le 30 juin. Mais le ministère de la Santé a assuré dans la foulée qu'"aucune décision n'a encore été prise". Le port du masque en extérieur "reste donc la règle".