Covid-19 : Emmanuel Macron envisage de "lever le pass" sanitaire dans certains territoires

Le président de la République s'est félicité jeudi des bons chiffres de l'épidémie et a laissé entendre qu'il pourrait assouplir le recours au pass sanitaire dans certains endroits.

Le président de la République, Emmanuel Macron, le 16 septembre 2021.
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 16 septembre 2021. (CHRISTOPHE PETIT TESSON / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le recours au pass sanitaire va-t-il être assoupli ? C'est ce qu'a laissé entendre, jeudi 16 septembre, le président de la République. Emmanuel Macron a salué les "résultats" du pass sanitaire et envisagé la levée de "certaines contraintes dès que les conditions sanitaires le permettront". Revendiquant son "pragmatisme", il s'est ainsi dit prêt à "lever le pass (...) là où le virus ne circule quasiment plus"

La Chine affirme avoir vacciné un milliard de personnes.  Le gouvernement chinois a affirmé avoir entièrement vacciné plus d'un milliard d'habitants contre le Covid-19, soit plus de 70% de sa population.

 Des suspensions et des démissions. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé jeudi sur RTL "quelque 3 000 suspensions" de membres non vaccinés du personnel soignant des établissements de santé et médico-sociaux. Selon lui, "un grand nombre de ces suspensions ne sont que temporaires" et concernent "essentiellement du personnel des services supports", "très peu de blouses blanches". 

Confinement prolongé en Guadeloupe. Le confinement de l'île, prévu jusqu'à dimanche pour tenter d'arrêter la propagation du coronavirus dans l'île, sera prolongé et allégé, a annoncé mercredi le préfet Alexandre Rochatte. Il n'a pas donné de calendrier précis de déconfinement, celui-ci dépendant "du niveau de certains indicateurs".

Taux d'incidence sous la barre des 100 cas pour 100 000 habitants. Le taux d'incidence est tombé sous la barre des 100 cas pour 100 000 habitants au niveau national, pour la première fois depuis mi-juillet. Le nombre de malades hospitalisés continue par ailleurs de baisser avec 9 555 personnes hospitalisées pour une infection au Covid, dont 1 959 en réanimation.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h09 : Vous avez raison . Le confinement en vigueur en Martinique pour faire face à l'épidémie de Covid-19 sera assoupli à partir de lundi prochain grâce à l'amélioration de la situation sanitaire, annonce le préfet de l'île antillaise.

23h09 : Et la Martinique ?

22h37 : En parlant assouplissement, les Pyrénées-Atlantiques, l'un des départements très touristiques du Grand ouest, a levé l'obligation du port du masque dans les rues des communes du littoral basque tout en maintenant son usage dans tous les lieux accueillant du public et sites soumis au pass sanitaire, annonce la préfecture.

22h35 : Bonsoir @Marie. "Il y a des départements où on va être amené de toute façon à alléger les contraintes", a déclaré Emmanuel Macron mercredi, en référence à l'application du pass sanitaire. Contacté par BFM TV, l'Elysée a toutefois appelé à ne pas "surinterpréter" les propos du Président et explique que le sujet sera abordé dans les prochains Conseils de défense.

22h35 : Bonsoir FI.J'ai lu que le Président de la République voulait "alléger le pass sanitaire" ; ça veut dire quoi au juste ?

22h27 : Le géant américain des réseaux sociaux a par ailleurs annoncé la suppression de comptes, pages et groupes liés à la mouvance des "libres penseurs" en Allemagne, une mouvance hostile aux restrictions destinées à lutter contre le Covid-19. La mesure, qui intervient à dix jours des élections législatives en Allemagne, concerne aussi des comptes Instagram.

22h25 : Facebook a présenté un nouvel outil de lutte contre les groupes et personnes utilisant sa plateforme à des fins potentiellement néfastes pour la société, comme les mouvements qui répandent des théories du complot et érodent la confiance du public - dans les vaccins contre le Covid, par exemple.

21h35 : Un point sur la campagne de vaccination. Au total, près de 50 millions de personnes (49 915 552) ont reçu au moins une première injection de vaccin en France, selon les données de Santé publique France, soit 74% de la population française. Plus de 47,2 millions de personnes un schéma vaccinal complet, soit 67% de la population française totale.





20h26 : "C'est probablement trop tôt pour crier victoire, mais on peut constater que pour l'instant il ne se passe rien de spectaculaire" depuis la rentrée scolaire, en matière d'épidémie, constate sur franceinfo Christèle Gras Le Guen, présidente de la Société française de pédiatrie. Après la rentrée, il n'y a pas eu de vague de contaminations au Covid-19, bien que 3 000 classes soient fermées.

21h44 : heures, voici un nouveau point sur l'actu :

Face à une embellie des indicateurs du suivi de l'épidémie, Emmanuel Macron promet de réfléchir à relâcher les restrictions. Mais sommes-nous "sur la bonne voie", comme l’affirme le chef de l'Etat ?

Les enquêteurs ont témoigné à la barre du déroulement des attaques, des images et vidéos ont été projetées devant la cour.


L'Australie n'achètera pas les douze sous-marins à la France, comme elle s'y était pourtant engagée contractuellement. Naval Group va réclamer une indemnisation à Canberra. Suivez notre direct.

• La société Lubrizol a de nouveau été mise en examen pour "déversement de substances nuisibles dans les eaux" et "rejet en eau douce de substances nuisibles au poisson", a appris franceinfo de source judiciaire.

21h44 : Le nombre de nouveaux cas tombe à 8 130 cas en moyenne glissante sur sept jours, et le taux d'incidence chute à 92 pour 100 000 habitants au niveau national.



19h51 : La France compte 9 297 personnes hospitalisées pour une infection au coronavirus, dont 1 952 en réanimation, selon les dernières données publiées par Santé publique France. Par ailleurs, 65 personnes sont mortes en 24 heures à l'hôpital, contre 103 il y a une semaine.








21h44 : La compagnie irlandaise low-cost Ryanair annonce son intention d'accélérer sa reprise post-Covid et prévoit de créer 5 000 emplois sur cinq ans, ce qui compenserait les quelque 3 000 suppressions d'emplois décidées au début de la crise sanitaire.

21h46 : Manquant de doses, le mécanisme Covax va expédier en Afrique environ 150 millions de vaccins de moins que ce qui était prévu. Conséquence : l'Afrique va manquer de presque 500 millions de doses par rapport à l'objectif mondial de 40% de vaccinés à la fin de l'année, regrette l'OMS.

18h43 : Face à une embellie des indicateurs du suivi de l'épidémie, Emmanuel Macron promet de réfléchir à relâcher les restrictions. Mais sommes-nous "sur la bonne voie" pour un allègement des contraintes sanitaires, comme l’affirme le chef de l'Etat ? Des incertitudes demeurent.

18h30 : Face à l'accalmie, Emmanuel Macron réfléchit à un assouplissement du pass sanitaire. Alors que la situation sanitaire s'améliore, le président de la République a laissé entendre qu'il pourrait assouplir les restrictions.

18h33 : Il a annoncé prendre du recul avec la vie d'avocat : mais qui est Fabrice Di Vizio, fervent anti-pass sanitaire ? Réponse dans cette enquête de la cellule Vrai ou Fake.

17h26 : Médecin généraliste depuis 35 ans, Philippe Pinilo ne s'est pas rendu à son cabinet hier, rapporte France 3 Hauts-de-France. Confronté à l'épidémie de Covid à Crépy-en-Valois en février 2020 où l'un des premiers clusters s'était formé, il est aujourd'hui opposé à l'obligation vaccinale. Il a décidé d'arrêter d'exercer.

13h31 : Un étudiant en architecture qui faisait des prélèvements pour des tests antigéniques dans un barnum dans le 15e arrondissement à Paris pour des tests antigéniques a été interpellé dimanche par la police, révèle France Inter. Une enquête préliminaire est ouverte pour "exercice illégal de la profession de technicien de laboratoire médical". Le suspect risque un an d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende.

13h08 : Un geste pour les plus précaires. Le gouvernement va distribuer près de 50 millions de masques textile réutilisables à 7,5 millions de personnes, a annoncé jeudi 16 septembre sur Sud Radio le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt. Cette distribution de masques lavables 50 fois concerne les bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire ou de l'aide médicale d'Etat. Elle aura lieu en octobre, a précisé le ministère à l'AFP.

12h00 : Il est tout chaud, voici votre plateau-repas de l’actualité :



"Il était responsable de la mort de 2 000 à 3 000 civils depuis 2013." Le chef du groupe jihadiste Etat islamique au Grand Sahara a été tué par les forces françaises. "Sa mort porte un coup décisif au commandement de Daech au Sahel", a salué la ministre des Armées, Florence Parly. Toutes les réactions dans notre direct.

#INDEPENDANTSLes critères d'accès à l'assurance chômage pour les travailleurs indépendants vont être élargis, annonce Emmanuel Macron. Il dévoile en ce moment son plan pour les indépendants depuis la Maison de la Mutualité.


Finalement, c'est non. L'Australie n'achètera pas les 12 sous-marins à la France, comme elle s'y était pourtant engagée contractuellement. "C'est vraiment un coup dans le dos", s'agace le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Le PDG de Naval Group devrait se déplacer dans la journée sur le site de Cherbourg pour échanger avec les équipes.

"Quelque 3 000" personnels hospitaliers ont été suspendus depuis l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale des soignants, hier. Chiffre donné ce matin par le ministre de la Santé Olivier Véran. Suivez notre direct.

11h03 : Pendant que la France peine à atteindre pour de bon les 50 millions de vaccinés la Chine affirme ce matin avoir dépassé le milliard d'habitants, soit plus de 70% de sa population. Le pays le plus peuplé de la planète (1,4 milliard d'habitants) avait distribué au total 2,16 milliards de vaccins en date du 15 septembre. C'est dans notre direct.

10h40 : Près de 50 millions de masques vont être distribués aux "7,5 millions de Français" en situation de précarité dès le mois prochain. Annonce ce matin sur Sud Radio du ministre des Comptes publics, Olivier Dussopt. Ces masques, lavables 50 fois, concernent les bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire ou de l'aide médicale d'Etat.

10h09 : L’AP-HP se "réjouit" d'atteindre "99% de satisfaction de l’obligation vaccinale parmi ses 100 000 agents, annonce l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris ce matin. A date, en cumulé, 340 agents de l’AP-HP ont dû pour le moment être suspendus. Aucune catégorie professionnelle n’est sur représentée."

Ces chiffres sont encore susceptibles d’évoluer pendant plusieurs jours, au fur et à mesure des prises de service et des retours de congés, précise l'AP-HP.

09h28 : Vladimir Poutine au cœur d'un cluster ? "Dans mon entourage (...), ce n'est pas une, ni deux, mais plusieurs dizaines de personnes qui sont tombées malades du coronavirus", vient de révéler le président russe lors d'une réunion par visioconférence ce matin. Il va rester à l'isolement encore "plusieurs jours".

09h16 : Pas encore, @Vince. Mais si on a quelques éléments, vous les aurez ici-même :)

09h15 : Bonjour, sur ces 3 000 suspension, sait-on la répartition géographique ? Y a-t-il des zones où il y en a plus qu'ailleurs ? Merci :)

09h13 : Bonne remarque, @Pascal55. Il s'agit de 3 000 suspensions sur un public de 2,7 millions de salariés. Puisqu'on en parle, Olivier Véran a aussi assuré qu'"un grand nombre de ces suspensions ne sont que temporaires", "beaucoup auraient décidé de se faire vacciner, voyant que l'obligation était une réalité".

09h09 : 3 000 suspensions sur combien de salariés ? Merci

09h07 : Vous reprendrez bien un café serré et un petit rappel de l'actualité :

"C'était l'ennemi numéro 1." Le chef du groupe jihadiste Etat islamique au Grand Sahara a été tué par les forces françaises. "Il s'agit d'un nouveau succès majeur dans le combat que nous menons contre les groupes terroristes au Sahel", a salué le président français. Toutes les réactions dans notre direct.


Finalement, c'est non. L'Australie n'achètera pas les 12 sous-marins à la France, comme elle s'y était pourtant engagée contractuellement. "C'est vraiment un coup dans le dos", s'agace le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

"Quelque 3 000" personnels hospitaliers ont été suspendus depuis l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale des soignants, hier. Chiffre donné ce matin par le ministre de la Santé Olivier Véran. Suivez notre direct.

Décollage réussi. Quatre touristes spatiaux américains ont débuté un incroyable voyage en apesanteur dans un vaisseau de SpaceX, cette nuit. Ils doivent passer trois jours en orbite autour de la Terre sans aucun astronaute professionnel à bord. C'est une première historique.

08h53 : Ces suspensions concernent "essentiellement du personnel du service support, c'est-à-dire ceux qui travaillent dans les blanchisseries ou dans les secteurs de l'alimentation, a précisé le ministre sur RTL. Il y a peu de blouses blanches".Olivier Véran a aussi évoqué "quelques dizaines de démissions".Suivez notre direct.

09h09 : Le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce "quelque 3 000 suspensions" depuis l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale des soignants, hier.