DIRECT. Covid-19 : les magasins de jeux vidéo finalement autorisés à ouvrir dans les départements confinés

Les boutiques de cette catégorie situées dans des centres commerciaux fermés garderont, elles, le rideau baissé.

Un magasin de jeux vidéo à Paris, le 22 mars 2021.
Un magasin de jeux vidéo à Paris, le 22 mars 2021. (THOMAS COEX / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les magasins de jeux vidéo rejoignent finalement la liste des commerces autorisés dans les départements confinés depuis samedi pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. "Il y a eu une rectification suite aux propos du Premier ministre, qui avait annoncé le livre et le disque comme étant les seuls biens culturels dits essentiels", a indiqué à l'AFP Nicolas Vignolles, délégué général du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL), lundi 22 mars. Le décret paru au Journal Officiel autorise la vente des jeux vidéo dans les magasins de moins de 400 mètres carrés et les surfaces de plus de 400 mètres carrés, au titre de l'activité "commerce de détail d'ordinateurs, d'unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé".

A contrario, les magasins de jeux vidéo situés dans des centres commerciaux fermés garderont, eux, le rideau baissé. Une situation qui touche par exemple l'enseigne Micromania, très implantée dans les galeries commerciales. Suivez notre direct.

Maintenir les régionales, une "absolue nécessité" pour LREM. Les élections régionales et départementales ont déjà été reportées aux 13 et 20 juin"Nous avons décidé collectivement, et c'est le Parlement qui l'a fait, de les tenir en juin ; il faut qu'elles aient lieu en juin", a justifié lundi Stanislas Guerini, le délégué général de LREM. 

AstraZeneca répète que son vaccin est sans risque. C'est ce qu'a affirmé le laboratoire lundi après des essais cliniques de phase 3 menés aux Etats-Unis. Le vaccin est efficace à 79% pour prévenir le Covid-19 symptomatique dans la population générale et à 100% pour empêcher les formes sévères de la maladie et l'hospitalisation, selon le laboratoire.

 Les Européens de moins en moins confiants envers le vaccin d'AstraZeneca. Selon un sondage de l'institut YouGov, en France, la méfiance envers ce vaccin a fortement augmenté : 61% des personnes qui ont répondu jugent qu'il n'est pas sûr (+18 points par rapport à une étude réalisée en février), contre seulement 23% qui le jugent sûr. En Allemagne, 55% des sondés le jugent même dangereux. En Italie et en Espagne, où une majorité des sondés jugeaient auparavant le vaccin sûr, (respectivement 54% et 59%), ces chiffres ont chuté à 36% et 38%. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h41 : "Si demain (...) les entreprises renouent avec la croissance (...) et donc que les recettes de l'impôt sur les sociétés augmentent, est-ce qu'il ne serait pas efficace, est-ce qu'il ne serait pas juste, de consacrer une part de l'augmentation de cet impôt sur les sociétés (...) au remboursement de la dette Covid ?"



Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a proposé ce soir de consacrer une part des recettes futures de l'impôt sur les sociétés au remboursement de l'importante dette publique générée par la crise sanitaire. "C'est une solution juste et efficace qui mérite en tout cas d'être étudiée", a-t-il dit lors d'un débat à l'Assemblée nationale.

22h17 : Ils recrutent leurs adeptes sur fond d’angoisse, et parfois pour le pire. Depuis un an, des coachs prospèrent sur internet avec des remèdes maison contre le Covid-19 ou des théories complotistes. Les chaînes de ces nouveaux influenceurs ne proposent pas seulement des vidéos gratuites, mais aussi des stages ou formations payants. France 2 a mené l'enquête.



FRANCE 2

22h02 : Le gouvernement demande aux entreprises et administrations de recourir beaucoup plus massivement au télétravail. Il fait pression sur elles pour qu'elles appliquent fermement la règle définie dans le protocole sanitaire : quatre jours de télétravail par semaine minimum, et un jour de présentiel maximum. Voici comment.

21h40 : Les tensions se cristallisent par exemple sur une usine produisant le vaccin d'AstraZeneca située aux Pays-Bas, qui est toujours en attente d'une approbation du régulateur européen, et dont les doses sont revendiquées par les Britanniques et les Européens.

21h39 : Le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune, déplore que les Britanniques soient "mieux livrés" en vaccins d'AstraZeneca que l'UE. "Nous sommes prêts [à bloquer les exportations] s'il n'y a pas de réciprocité", a-t-il déclaré sur LCI.

21h28 : Concernant les mesures à l'intérieur, il est demandé de ne pas recevoir chez soi, de ne pas se rendre chez les autres, d'aérer régulièrement son logement et de respecter le couvre-feu de 19 heures. Concernant les mesures à l'extérieur, il est demandé notamment de ne pas retrouver plus de six personnes à la fois mais aussi d'éviter de manger ou de boire en présence d'autres personnes.

22h52 : "Dedans avec les miens, dehors en citoyen." Voici le slogan de la nouvelle campagne de communication du gouvernement contre le Covid-19, a appris franceinfo auprès de Matignon. Les gestes à adopter sont articulés en deux volets, et vous retrouverez dans cet article la liste complète des mesures préconisées.


21h08 : En France, la logique est inversée puisque ce vaccin est désormais réservé aux plus de 55 ans, depuis une recommandation de la HAS vendredi dernier. En effet, les cas suspects de certaines thromboses en Europe, toujours en cours d'investigation, ont été observés uniquement chez des moins de 55 ans.

21h10 : L'Espagne a élevé de 55 à 65 ans l'âge maximum pour l'administration du vaccin contre le Covid-19 d'AstraZeneca, a annoncé la ministre de la Santé Carolina Darias. "Nous recommençons la vaccination mercredi", a-t-elle déclaré. Les autorités espagnoles avait initialement limité l'usage de ce vaccin aux moins de 55 ans car les données des essais cliniques étaient plus limitées pour les personnes plus âgées.

20h56 : Pour accélérer la campagne de vaccination, le gouvernement veut désormais déployer des "vaccinodromes", des centres de vaccination géants. "Le service de santé des armées va travailler à développer un certain nombre de grands centres de vaccination", explique Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé. Exemple à Lyon, au palais des sports de Gerland.



FRANCE 2

20h51 : "En janvier, j'ai déclaré que le monde était au bord d'un échec moral catastrophique si des mesures urgentes n'étaient pas prises pour assurer une distribution équitable des vaccins anti-Covid. Nous avons les moyens d'éviter cet échec, mais il est choquant de constater à quel point peu de choses ont été faites pour l'éviter."

L'inégalité d'accès aux vaccins contre le Covid-19 entre les pays riches et pauvres "se creuse" et devient "grotesque", a affirmé Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

20h33 : Cela porte notamment sur les établissements concernés, les "grands axes de déplacements", ainsi que les gares et aéroports, précise le document consulté par franceinfo. Et il faut "verbaliser systématiquement" les personnes qui n'ont pas "de motif légitime de déplacement et les commerces non autorisés ouverts".

20h30 : Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a envoyé vendredi aux forces de l'ordre un télégramme les invitant à faire preuve de fermeté lors des contrôles des attestations.

20h15 : "Il ne faut pas tataouiner." Invitée sur France 5, Valérie Pécresse, présidente LR de la région Ile-de-France, a emprunté un mot du vocabulaire québécois pour dénoncer les atermoiements des uns et des autres. "On doit freiner ses interactions sociales pendant un mois dans tous les départements les plus touchés", a-t-elle résumé, en encourageant notamment le télétravail et le recours aux tests avant les réunions familiales ou à l'école.

20h15 : La Fédération française de l'assurance (FFA) met en place le remboursement de quatre consultations psychologiques (maximum) jusqu'à la fin de l'année, dans la limite de 60 euros par séance. Ces rendez-vous pourront être pris en charge par les complémentaire santé, sur orientation médicale. Actuellement, ces consultations ne sont pas couvertes par le régime obligatoire de l'Assurance maladie.

19h52 : En Ile-de-France, le taux d'incidence (nombre de nouveaux cas enregistrés sur une semaine) s'établit désormais à 537,3 pour 100 000 habitants sur les sept derniers jours, contre plus de 400 il y a une semaine. C'est plus de deux fois le seuil d'alerte (250) fixé par le gouvernement.

20h14 : Le nombre de malades du Covid-19 traités en services de réanimation ne cesse de grimper, avec désormais 4 548 malades, selon les chiffres de Santé publique France. Ce chiffre est en hausse régulière depuis le plus bas enregistré le 7 janvier (2 573 patients), après la vague de l'automne. Le record avait été atteint le 16 novembre, avec 4 903 personnes atteintes de Covid-19 en réanimation.

19h46 : Des dizaines d'événements musicaux reprennent ce soir le même mot d'ordre : Debout les festivals. Les organisateurs publient des chaises isolées pour réclamer la tenue des concerts cet été, comme le relève notre journaliste Yann Bertrand.

19h34 : Au total, 164 145 premières injections de vaccin ont été réalisées en France lors des 24 dernières heures, et 33 722 secondes injections. Depuis le début de la campagne, 6 355 811 personnes ont reçu au moins une dose (12,1% de la population adulte) et 2 480 321 ont reçu les deux doses (4,7%), selon les chiffres du ministère de la Santé.

19h20 : Emmanuel Macron et Olivier Véran se rendront demain à Valenciennes (Nord) pour rencontrer les professionnels engagés dans la campagne de vaccination. Au gymnase Jean-Mineur, les livraisons de doses sont encore insuffisantes. "On est capables d'administrer 1 200 doses sur la journée, explique à France 3 Hauts-de-France un chirurgien à la retraite, mais parfois, dans la semaine on ne vaccine que 100 personnes à peine".

19h01 : Les musiciens de l'orchestre municipal de Montauban (Tarn-et-Garonne) et des chanteurs lyriques ont offert une série de concerts aux passants depuis leurs fenêtres et balcons. Une initiative dans le respect des règles sanitaires.



FRANCEINFO

18h31 : Enfin, le gouvernement envisage un coup de pouce immédiat, sous forme de prêts, afin de financer les nouveaux stocks de la collection du printemps. La décision du gouvernement est annoncée pour les jours qui viennent. Une fois la décision prise, elle s'appliquera de la même manière pour tous les commerçants.

18h31 : Le gouvernement envisage également de mettre en place des crédits d'impôts en échange de dons : les invendus de vêtements et de chaussures seraient alors livrés à des associations caritatives. La troisième formule, plus proche du "sur-mesure", consisterait à comparer la valeur du stock à ce qu'au bout du compte, le commerçant en a réellement tiré.

18h48 : Le gouvernement envisage plusieurs pistes pour indemniser les 90 000 commerces fermés, notamment dans les 16 départements en confinement, selon les informations de franceinfo. La première consiste à rajouter des soldes sous forme de braderie, afin de permettre aux commerces de liquider leur trop-plein de stock. Cette mesure ne sera pas assez rentable, selon les commerçants.

18h17 : Le jeu vidéo rejoint finalement la liste des commerces autorisés dans les zones concernées par le reconfinement, a annoncé le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL). A la suite d'un arbitrage interministériel, le décret paru au Journal Officiel samedi autorise désormais à la vente les jeux vidéo dans les magasins de moins de 400 m² et les surfaces de plus de 400 m².

18h11 : A 18 heures, il est temps de faire un point sur l'actualité :

Après des essais cliniques de phase 3 menés aux Etats-Unis, AstraZeneca estime que son vaccin est efficace à 79% contre des formes symptomatiques du Covid-19 et n'augmente pas le risque de caillots sanguins pour les personnes vaccinées. Suivez notre direct.

#COVID_19 Neuf personnes ont été interpellées à l'issue du carnaval non autorisé à Marseille. Selon la préfecture, 6 500 personnes se sont rassemblées dans le quartier de la Plaine, déguisées, sans masque sanitaire et sans avoir déclaré l'événement. Le ministre de l'Intérieur a annoncé des poursuites et des comparutions immédiates "dès demain".


Attestations, motifs de déplacements vers et depuis des départements confinés, commerces autorisés à ouvrir... Sur franceinfo ce matin, la porte-parole du ministère de l'Intérieur a apporté des précisions sur les nouvelles restrictions en vigueur face à l'épidémie de Covid-19.

Elisabeth Borne, positive au Covid-19, a été hospitalisée, mais son état de santé est "en voie d'amélioration", indique à franceinfo le ministère du Travail.


Un hommage national a été rendu aujourd'hui aux victimes des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles, cinq ans après ces explosions qui ont fait 32 morts et plus de 340 blessés. Dans cet article, nous vous racontons la difficile reconstruction d’un rescapé.

17h57 : "Chaos", "génocide", "effondrement"... Au Brésil, les éditorialistes ne mâchent pas leurs mots pour décrire la situation sanitaire catastrophique liée à l'épidémie de Covid-19. Depuis janvier, le nombre de nouvelles contaminations a explosé, alors que la vaccination ne protège que 6% des habitants. On vous explique pourquoi la situation au Brésil est inquiétante.

17h52 : Bonsoir @Liloop. Après un flottement sur cette question, le gouvernement a finalement décidé d'autoriser les visites de logements partout sur le territoire, à condition que la visite en question soit liée à "l'acquisition ou à la location d'une résidence principale", indique un nouveau décret publié samedi au journal officiel. Le texte précise aussi que ces déplacements doivent être "insusceptibles d'être différés". Donc, si vous êtes contraints de déménager rapidement, vous pouvez effectuer ces visites.

17h39 : Bonsoir Clément. Résidant en IDF, puis-je me rendre en Vendée pour rechercher une location et déménager ? L'attestation ne stipule apparemment pas d'interdiction ?

17h23 : Bonjour @Attestation employeur. Si vous voulez être tranquille, notamment au niveau des horaires, je vous conseille de prendre votre attestation employeur. Mais si vous vous déplacez à moins de 10 km de votre domicile, un simple justificatif de domicile suffit pour vous déplacer.

17h35 : Bonjour, je dois me déplacer au bureau demain en journée dans Paris. Mon lieu de travail se trouve a moins de 10 km. Ai-je besoin d'une attestation employeur svp ? Très bonne journée.

17h13 : Bonjour @Le douanier. Effectivement, un groupe d'experts de l'Agence européenne des médicaments est attendu en Russie le 10 avril pour étudier les essais cliniques effectués pour le Spoutnik V. Accueilli initialement avec scepticisme à l'étranger, ce vaccin a vu sa fiabilité validée en février par la revue scientifique The Lancet. "L'Union européenne n'a pas besoin du vaccin russe Spoutnik V", a pourtant déclaré le commissaire européen en charge des vaccins Thierry Breton.

17h21 : Bonjour. Ils vont décoiffer Thierry Breton ! Des experts de l'EMA sont attendus en Russie début avril.

16h59 : Bonjour @Louicj. La ministre du Travail Elisabeth Borne est hospitalisée et sous surveillance médicale. Mais son état est toutefois "en voie d'amélioration", assure son entourage à franceinfo. La ministre avait annoncé la semaine dernière avoir été testée positive le 8 mars.

16h58 : Quelle est la situation d'Elisabeth Borne ?

16h39 : Bonjour @Juliane et Clémence. L'événement est menacé. Le préfet des Hauts-de-France a laissé entendre sur France Bleu Nord que l'édition 2021 du Paris-Roubaix, qui doit se tenir le 11 avril, pourrait de nouveau être reportée en raison de la situation sanitaire. "Je vois le ciel moins bleu", a-t-il dit.

16h39 : Bonjour, que savez-vous de la tenue de Paris-Roubaix dans le département du Nord malgré le confinement ?

16h30 : "Nous allons poursuivre les responsables."

En déplacement à Châteauroux (Indre), Gérald Darmanin a réagi au carnaval non autorisé qui s'est déroulé à Marseille. Il y aura "dès demain des comparutions immédiates", assure le ministre de l'Intérieur..

16h23 : Esprit sportif.Le public japonais "applaudira tous les sportifs" lors des prochains Jeux olympiques de Tokyo alors que les spectateurs venant de l'étranger ne pourront y assister en raison de la pandémie de coronavirus, assurent les organisateurs.

16h37 : Bonjour @Francesca. En plus de l'attestation, pour ne pas avoir de problème, essayez de vous munir d'un document attestant de cette situation. "La preuve du motif familial impérieux doit être apportée par tout document, en format papier ou numérique, qui permet de justifier la situation invoquée", expliquaient ainsi les autorités lors du deuxième confinement.

16h37 : Bonjour, pour aller voir ses parents vulnérables dans le même département confiné, à 65 kms, faut-il un autre papier que l'attestation ? Merci de votre réponse. Francesca

16h17 : La 45e édition du Printemps de Bourges, qui était programmée du 4 au 9 mai, est reportée du 22 au 27 juin 2021 en raison de la situation sanitaire, annoncent les organisateurs. "Nous devons anticiper la situation à venir", précisent-ils dans un communiqué.

16h16 : L'Agence européenne des médicaments déconseille l'utilisation du médicament anti-parasitaire ivermectine dans la prévention ou le traitement du coronavirus en dehors d'essais cliniques contrôlés. L'EMA "a conclu que les données disponibles ne soutiennent pas son utilisation pour le Covid-19 en dehors d'essais cliniques", selon un communiqué.

16h09 : Un nouveau variant détecté en Belgique ?

16h00 : Le gouvernement allemand va une nouvelle fois suspendre en 2022 ses règles constitutionnelles de rigueur budgétaire. L'Allemagne va devoir s'endetter plus que prévu en 2021, face à la persistance de la pandémie de Covid-19 qui plombe son économie.