Covid-19 : la France enregistre 22 371 nouveaux cas positifs en 24 heures, la pression hospitalière reste stable

Article rédigé par Vincent Matalon, Pierre Godon
France Télévisions
Publié Mis à jour
Une femme subit un test PCR à l'aéroport de Roissy (Val d'Oise), le 13 février 2021. (BERTRAND GUAY / AFP)

Sur le même laps de temps, le pays a dénombré 183 morts en milieu hospitalier.

Ce qu'il faut savoir

Santé publique France a annoncé, samedi 20 février, avoir recensé 22 371 nouveaux cas de Covid-19 en vingt-quatre heures. Sur le même laps de temps, l'agence sanitaire a dénombré 183 morts en milieu hospitalier. Cela porte à 84 147 le nombre de personnes mortes en France des suites du Covid-19 depuis le début de la pandémie. Parmi elles, 59 667 sont décédées à l'hôpital.

La pression hospitalière demeure stable. Selon les chiffres publiés par Santé publique France, 3 369 personnes sont actuellement en réanimation en France en raison du Covid-19. Elles étaient 3 380 la veille, et 3 215 le 13 février. Au total, 25 269 personnes sont hospitalisées dans le pays des suites du Covid-19. Un chiffre en légère baisse sur une semaine : elles étaient 26 196 une semaine auparavant. Du côté des vaccinations, près de 150 000 vaccinations ont été effectuées en vingt-quatre heures, ce qui porte à 2,5 millions le nombre de personnes ayant reçu une dose de vaccin, et 1,1 million le nombre de gens ayant reçu les deux doses. Suivez la situation dans notre direct.

Le gouvernement souhaite réaliser à terme 200 000 tests salivaires par semaine dans les écoles. Le protocole sanitaire dans les écoles va-t-il être allégé ? "Il y a peu de choses qui changent à la rentrée, précisément parce que nous voulons stabiliser les règles", a déclaré le ministre de l'Education nationale, samedi 20 février. Interrogé sur BFMTV, Jean-Michel Blanquer a également indiqué que les tests salivaires allaient commencer dans les écoles après les vacances scolaires. Il assuré qu'"entre 50 000 et 80 000 tests" seraient réalisés "dès la semaine prochaine", pour atteindre 200 000 tests par semaine. 

La Russie enregistre un troisième vaccin. Le Premier ministre russe l'a annoncé samedi. "Dès le milieu du mois de mars, les premières 120 000 doses [du troisième vaccin] seront mises en circulation", a déclaré Mikhaïl Michoustine. "La Russie est aujourd'hui le seul pays où existent déjà trois vaccins", s'est-il félicité. Baptisé "Kovivak", ce troisième vaccin a été conçu par le Centre de recherche Tchoumakov de Moscou. L'enregistrement du vaccin est l'étape préalable à la phase finale des essais cliniques. 

 "Des mesures complémentaires de protection" pour les Alpes-Maritimes. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, en déplacement dans le département, les a évoquées samedi. Les mesures devraient être prises d'ici la fin du week-end. Le ministre évoque une possible "accentuation du couvre-feu" ou la mise en place d'un "confinement partiel ou total" dans le département, en concertation avec les élus. La situation dans le département est "particulièrement inquiétante", avait prévenu le ministre jeudi. Le taux d'incidence atteint un niveau record. Selon les derniers chiffres de Santé publique France, on y recensait 577 cas pour 100 000 habitants.

Huit à dix jours avant de nouvelles décisions en France. Emmanuel Macron a évoqué un "scénario de résilience", avec un allégement des contraintes sanitaires, lors d'un échange par visioconférence avec une quinzaine de parlementaires de sa majorité, a appris le service politique de franceinfo auprès de participants.

L'alcool interdit dans les rues de Lyon. La préfecture du Rhône a interdit la consommation d'alcool sur la voie publique samedi après-midi dans le centre de Lyon, afin de limiter les rassemblements autour des débits de boissons, jugés "propices à la diffusion épidémique".