Covid-19 : la France enregistre 22 371 nouveaux cas positifs en 24 heures, la pression hospitalière reste stable

Sur le même laps de temps, le pays a dénombré 183 morts en milieu hospitalier.

Une femme subit un test PCR à l\'aéroport de Roissy (Val d\'Oise), le 13 février 2021.
Une femme subit un test PCR à l'aéroport de Roissy (Val d'Oise), le 13 février 2021. (BERTRAND GUAY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Santé publique France a annoncé, samedi 20 février, avoir recensé 22 371 nouveaux cas de Covid-19 en vingt-quatre heures. Sur le même laps de temps, l'agence sanitaire a dénombré 183 morts en milieu hospitalier. Cela porte à 84 147 le nombre de personnes mortes en France des suites du Covid-19 depuis le début de la pandémie. Parmi elles, 59 667 sont décédées à l'hôpital.

La pression hospitalière demeure stable. Selon les chiffres publiés par Santé publique France, 3 369 personnes sont actuellement en réanimation en France en raison du Covid-19. Elles étaient 3 380 la veille, et 3 215 le 13 février. Au total, 25 269 personnes sont hospitalisées dans le pays des suites du Covid-19. Un chiffre en légère baisse sur une semaine : elles étaient 26 196 une semaine auparavant. Du côté des vaccinations, près de 150 000 vaccinations ont été effectuées en vingt-quatre heures, ce qui porte à 2,5 millions le nombre de personnes ayant reçu une dose de vaccin, et 1,1 million le nombre de gens ayant reçu les deux doses. Suivez la situation dans notre direct.

Le gouvernement souhaite réaliser à terme 200 000 tests salivaires par semaine dans les écoles. Le protocole sanitaire dans les écoles va-t-il être allégé ? "Il y a peu de choses qui changent à la rentrée, précisément parce que nous voulons stabiliser les règles", a déclaré le ministre de l'Education nationale, samedi 20 février. Interrogé sur BFMTV, Jean-Michel Blanquer a également indiqué que les tests salivaires allaient commencer dans les écoles après les vacances scolaires. Il assuré qu'"entre 50 000 et 80 000 tests" seraient réalisés "dès la semaine prochaine", pour atteindre 200 000 tests par semaine. 

La Russie enregistre un troisième vaccin. Le Premier ministre russe l'a annoncé samedi. "Dès le milieu du mois de mars, les premières 120 000 doses [du troisième vaccin] seront mises en circulation", a déclaré Mikhaïl Michoustine. "La Russie est aujourd'hui le seul pays où existent déjà trois vaccins", s'est-il félicité. Baptisé "Kovivak", ce troisième vaccin a été conçu par le Centre de recherche Tchoumakov de Moscou. L'enregistrement du vaccin est l'étape préalable à la phase finale des essais cliniques. 

 "Des mesures complémentaires de protection" pour les Alpes-Maritimes. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, en déplacement dans le département, les a évoquées samedi. Les mesures devraient être prises d'ici la fin du week-end. Le ministre évoque une possible "accentuation du couvre-feu" ou la mise en place d'un "confinement partiel ou total" dans le département, en concertation avec les élus. La situation dans le département est "particulièrement inquiétante", avait prévenu le ministre jeudi. Le taux d'incidence atteint un niveau record. Selon les derniers chiffres de Santé publique France, on y recensait 577 cas pour 100 000 habitants.

Huit à dix jours avant de nouvelles décisions en France. Emmanuel Macron a évoqué un "scénario de résilience", avec un allégement des contraintes sanitaires, lors d'un échange par visioconférence avec une quinzaine de parlementaires de sa majorité, a appris le service politique de franceinfo auprès de participants.

L'alcool interdit dans les rues de Lyon. La préfecture du Rhône a interdit la consommation d'alcool sur la voie publique samedi après-midi dans le centre de Lyon, afin de limiter les rassemblements autour des débits de boissons, jugés "propices à la diffusion épidémique".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h03 : On ferme ! Non sans avoir jeté un dernier coup d'œil aux principaux titres de l'actualité.

Plusieurs scénarios sont envisagés pour les Alpes-Maritimes, département où le virus semble hors de contrôle. Parmi eux, l'interdiction d'entrer dans le département sauf motif impérieux ou confinement le week-end.

"La tendance sur les trois derniers jours n'est pas bonne, elle n'est plus bonne", a commenté Olivier Véran en déplacement à Nice. Ce soir,on dénombre 22 371 nouveaux cas positifs en 24 heures, et la pression hospitalière reste stable22 371 nouveaux cas positifs en 24 heures, et la pression hospitalière reste stable.

Le principal opposant à Vladimir Poutine était attendu au tribunal pour deux procès aujourd'hui : les deux fois, sa peine (emprisonnement pour un, amende pour un autre) a été confirmée en appel.

Le match des équipes mal en point n'a pas fait d'étincelles : Nantes et Marseille se sont quittés dos à dos (1-1).

Rendez-vous demain, neuf heures, pour la suite de ce live !

22h52 : France 2 est allé constater le respect des gestes barrières à Biarritz, où la température dépassait les 24°C cet après-midi, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il y a encore du boulot. "Pour être honnête avec vous, on ne porte jamais de masque, en fait", confie un jeune homme. "Ça me gratte le nez, et avec le masque c’est pire. Donc des fois j’enlève le masque pour respirer un peu mieux", avoue un autre.

(FRANCE 2)

22h45 : Le ministère israélien de la Santé divulgue des chiffres spectaculaires sur l'efficacité du vaccin de Pfizer/bioNetch : le vaccin a montré qu'il était efficace à 95,8% pour prévenir la contamination par le coronavirus, deux semaines après l'injection de la seconde dose, à 99,2% pour prévenir des formes graves et à 98,9% pour prévenir la mort.

22h33 : @Obladi Très juste, ce n'est pas normal, d'habitude, on a les chiffres de vaccination à J-1. Le ministère de la Santé en a pourtant fait la promotion sur son compte Twitter tout à l'heure.

22h29 : Bonsoir, cette carte des vaccinations selon les régions date du 18 février ! 😉

22h02 : Selon Alexandra Valetta Ardisson les dispositions envisagées par le gouvernement sont : "le port du masque généralisé sur l'ensemble du territoire des Alpes-Maritimes", "le renforcement des contrôles", un changement dans la "jauge pour les centres commerciaux", un "confinement ciblé sur le week-end et uniquement sur la zone urbaine, à savoir le littoral", ainsi que "l'interdiction des entrées dans le département, sauf motif impérieux".

22h02 : On en sait un peu plus sur les mesures envisagées pour les Alpes-Maritimes, grâce à la députée Alexandra Valetta-Ardisson, interrogée ce soir chez nos camarades de la radio. Cinq pistes tiennent la corde, dont un confinement le week-end sur le littoral des Alpes-Maritimes. Plus de détails par ici.



(VALERY HACHE / AFP)

21h50 : Le ministère de la Santé vient de mettre en ligne une carte indiquant combien de personnes ont été vaccinées par région et par département. C'est par là.

21h45 : @Syriaberry Tout à fait, notamment le Johnson & Johnson, qui a en plus l'avantage de se conserver dans un frigo standard.

21h44 : Est-ce que dans tous ces nouveaux potentiels vaccins, certains ne nécessite qu'une seule dose ?

21h44 : @davidbzh A ce jour, non, et je ne pense pas que ce soit prévu à court ou moyen terme, vu la rareté des doses.

21h43 : Bonjour FI. Merci pour votre travail! Concernant la vaccination, pourrons-nous choisir le vaccin que nous souhaitons (Pfizer, Astrazeneca...)? Merci pour votre retour

21h43 : A ce jour, aucune demande d'examen continu ou d'autorisation de mise sur le marché pour le vaccin Spoutnik V n'a été reçue par l'UE. Ce qui veut dire que, théoriquement, on n'est pas près de voir des vaccins russes dans l'Hexagone.

21h41 : En plus des trois vaccins déjà autorisés dans l'UE, celui de Johnson & Johnson va passer son examen bientôt, et deux autres, ceux de Novavax et CureVac, ont entamé leur processus d'examen continu.

21h40 : #VACCINS @Bob éponge Le vaccin Sputnik n'a pas encore été validé par les autorités européennes, même si l'Allemagne, notamment, pousse pour un examen rapide, qui dure quand même entre deux et quatre mois. "Ils doivent soumettre l'ensemble des données, passer en effet par l'intégralité du processus de contrôle, comme tout autre vaccin", a insisté Ursula Von der Leyen, la présidente de la commission européenne cette semaine.

La Hongrie ne s'est pas embarrassée de ces considérations et a massivement commandé les vaccins russe et chinois sans respecter la procédure.

21h38 : Merci pour votre live. Le vaccin Spoutnik est il disponible en Europe ? Sur quelles données scientifiques reposent la défiance de Macron à ce sujet ? Son commentaire sur ce vaccin a renforcé la défiance des anti vaccins...

21h37 : @Ch'timi 57 Bougez pas, elles arrivent. La pression hospitalière reste élevée, avec 25 269 patients atteints du Covid-19 hospitalisés (légère baisse, c'était 25 506 vendredi), dont 3 369 en réanimation (légère baisse, c'était 3 380 la veille). Au cours des sept derniers jours, 9 395 personnes positives au coronavirus ont été admises à l'hôpital, dont 1 770 dans les services de réanimation.

21h30 : Bonsoir, aucune donnée sur le nombre de personnes hospitalisées et en réanimation aujourd'hui ?

21h29 : @Mohamed_Mouchamd La face émergée de l'iceberg, on la connait : il y a eu 3,5 millions de personnes qui ont attrapé le Covid et qui ont été testées positives (certaines deux fois, mais je n'ai pas le détail des chiffres). C'est le chiffre que donne chaque soir Santé Publique France. Reste la partie immergée, et là, c'est plus compliquée car on n'a eu un système de tests performant qu'à l'été. Le chiffre le plus récent que je trouve, issu d'une étude de la Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques (Drees), estime à 6,33 millions le nombre de Français qui ont eu le Covid, grosso modo la même fourchette que l'institut Pasteur qui parle de 11% des Français. Mais ces chiffres datent de fin décembre.

21h26 : Bonjour, Combien de personnes ont été diagnostiquées contaminées en France depuis le début (immunité naturelle) ? Pouvons nous extrapoler sur le taux d'immunité dans la population?

21h02 : @Antoine Les indicateurs de Santé Publique France sont adaptés depuis décembre à cette problématique : une personne qui effectue plusieurs tests sur une période de sept jours n'est comptée qu'une fois, et une personne positive n'est compté comme un nouveau cas que si son test positif intervient 60 jours après un précédent test positif.

21h00 : J'aimerais savoir si les tests de sortie d'isolement des personnes testées positives précédemment comptent dans le total des tests effectués.Si c'est le cas, ça permet de faire baisser le taux de positivité des tests.

20h56 : Une lueur d'espoir apparait dans le monde scientifique, qui tente d’apporter une réponse vaccinale universelle au Covid-19, et ce, quelle que soit la souche. Ce qui était une utopie pourrait prochainement devenir une réalité. Les explications de France 2.




(FRANCE 2)

20h31 : @Jurovi Non, ils ne concernent que le milieu scolaire (les écoles, les collèges et les lycées) à ma connaissance. Notez qu'en Belgique, des tests salivaires sont effectués dans les crèches.

20h29 : Bonsoir FI,Les crèches sont-elles concernées par les tests salivaires ?Je vous remercie pour votre retour. Bonne soirée

20h27 : Près de 150 000 vaccinations ont été effectuées hier, ce qui porte à 2,5 millions le nombre de personnes ayant reçu une dose de vaccin, et 1,1 million le nombre de gens ayant reçu les deux doses.

20h21 : Le taux de positivité remonte donc logiquement, d'autant plus que le nombre de tests continue de baisser.

20h22 : On compte 22 371 nouveaux cas et 183 décès lors des dernières 24 heures, selon les chiffres de Santé Publique France.

20h08 : @Malou C'est un coin enfoncé dans la politique du gouvernement qui, jusqu'à récemment, refusait de faire des traitements différenciés selon les départements. Je vous conseille la lecture (ou la relecture) du reportage de notre Tintin reporter, Raphaël Godet, sur les traces des 30 000 doses promises à la Moselle.

20h07 : Bonsoir! De voir davantage de doses de vaccin distribuées en Moselle ou à Nice, on a presque envie d'être aussi mauvais élève, pour avoir ces traitements (de faveur ?)

20h02 : 20 heures ! Faisons le point sur l'actualité de ce samedi soir.

Nice et les Alpes-Maritimes sous cloche ? Pour contrer la flambée du Covid-19 sur place, le gouvernement envisage de confiner la cinquième ville de France et ses environs, une mesure jusqu'alors inédite à l'échelon local en métropole.

Jean-Michel Blanquer vise l'objectif de 200 000 tests salivaires chaque semaine dans les écoles après la rentrée des classes.

Le principal opposant à Vladimir Poutine était attendu au tribunal pour deux procès aujourd'hui : les deux fois, sa peine (emprisonnement pour un, amende pour un autre) a été confirmée en appel.

Le match des équipes mal en point n'a pas fait d'étincelles : Nantes et Marseille se sont quittés dos à dos (1-1).

19h49 : Guillaume Rozier, du site Covid Tracker, partage cette carte sur l'évolution du nombre de cas lors de la semaine écoulée.

Attention, c'est une carte en pourcentage, donc la Bretagne a beau virer à l'orange, il y a beaucoup moins de cas qu'en Lorraine ou en Alsace en valeur absolue.

19h42 : Si les gens étaient raisonnables ils porteraient le masque dès qu’ils sortent de chez eux. On pleurnichera si nous sommes reconfinés. C’est lamentable

19h42 : Je suis totalement contre. Quel intérêt quand les distanciations sont suffisantes ??? A l'extérieur c'est presque un non sens surtout quand on est en forêt par exemple. Il faut arrêter ce genre de concept : on ne va pas passer sa vie avec un masque !!!!

19h41 : Port du masque obligatoire, anecdote, je suis dans un magasin alimentaire, donc port obligatoire, je vois 3 jeunes qui se retrouvent. Ils ont le masque ... et sa claque la bise... normal quoi

19h41 : Je crois me souvenir que la dernière fois où je suis sortie sans masque était le 28 octobre... 2020 quand même !

19h41 : @Historien Il faudrait un long article pour traiter en profondeur la question, mais sachez que 1) effectivement, l'OMS n'est pas favorable au port du masque quand la densité de population est faible 2) mais l'Académie de médecine française est pour et 3) une étude chinoise montre qu'on se touche moins le visage quand on porte un masque, donc qu'on risque moins d'attraper le virus après avoir ouvert une porte ou effleuré le banc de l'arrêt de bus.

19h37 : Depuis quand se contamine-t-on à l'extérieur ? L'OMS reste sur sa position que le masque en extérieur ne sert à rien si la distanciation est possible. Avec, il n'y a pas de risques.

19h33 : @Petite couronne C'est un débat intéressant, mais pour un agriculteur seul dans son champ, ce serait quand même un peu excessif non ? L'été dernier, Ouest-France avait réalisé une carte montrant que 60 départements étaient concernés, à des degrés divers, par l'obligation du port du masque. Cela concernait donc - de près ou de loin - une majorité de Français.

19h31 : Effectivement depuis 9 mois port du masque obligatoire en petite couronne parisienne, budget masques qui va sans dire ! Ne serait-il pas efficace de généraliser la mesure à toutes les villes françaises ? Comment le gouvernement peut-il être entendu pour les gestes barrières ( pub télé, journaux) si un faible pourcentage de la population est concerné. On nous dit que ça fonctionne alors qu'attend-t-on pour rendre obligatoire le port du masque en ville ?

19h12 : Sans effet photo, voici la file d’attente devant le célèbre marchand de nems du Touquet ce matin.

19h11 : Il n'y a pas que rue de Buci ou sur la route des vacances qu'il y a foule. Ainsi, dans la station balnéaire du Touquet, il y avait foule au marché ce matin, nous signale dans les commentaires. Notez que la distanciation sociale semble respectée au moins dans la partie de la file au premier plan.

19h10 : @Daniel Vous avez raison, ma formule est trop globale mais attention, il n'y a pas que la petite couronne de concernée, la Seine-et-Marne également sur tout son territoire, et aussi dans de larges parts de l'Essonne (200 m autour des gares, 50 m autour des écoles...).

Je corrige mon post précédent par "dans la majorité des départements franciliens".

19h07 : Le port du masque n’est pas obligatoire partout comme vous l’affirmez dans toute l’Île de France, mais seulement Paris et la petite couronne.

19h05 : @Ilvius: et non, dans certaines rue de ma ville en Haute-Savoie c'est le cas mais ce n'est pas une généralité loin de là !

19h05 : @Ilvius Et bien non ! Prenons un département cher à mon cœur, le Pas-de-Calais, le masque n'y est devenu obligatoire dans les communes de plus de 10 000 habitants que cette semaine.

19h03 : Bonsoir FranceInfo, le port du masque n’est-il pas obligatoire partout en France ? Certaines réflexions de certains semblent penser le contraire. Merci du travail effectué et bon courage !