Covid-19 : Jean Castex en visite surprise à l'hôpital d'Argenteuil

Invité par le directeur de l'hôpital à se faire vacciner, Jean Castex a expliqué ne pas vouloir donner l'impression de bénéficier d'"un passe droit".

Le Premier ministre, Jean Castex, à l\'Elysée le 17 février 2021.
Le Premier ministre, Jean Castex, à l'Elysée le 17 février 2021. (LUDOVIC MARIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le Premier ministre, Jean Castex a effectué une visite surprise à l'hôpital d'Argenteuil (Val-d'Oise), mardi 23 février dans la soirée, afin de constater la "mobilisation des soignants" mais aussi la "tension" du système en raison de l'épidémie de Covid-19. Il a échangé avec le personnel soignant de cet établissement où 70 lits sont consacrés à l'hospitalisation des malades du Covid-19. Invité par le directeur de l'hôpital à se faire vacciner, Jean Castex a expliqué ne pas vouloir donner l'impression de bénéficier d'"un passe droit". Suivez notre direct.

 Plus de 20 000 nouvelles contaminations en France. En 24 heures, 20 064 nouvelles contaminations ont été enregistrées, selon Santé publique France, un chiffre en ligne avec les chiffres quotidiens moyens. Le nombre de patients atteints du Covid-19 placés en réanimation a à nouveau augmenté ce mardi, avec 3 435 malades contre 3 407 la veille. La barre des 85 000 décès depuis le début de l'épidémie a par ailleurs été franchie.

Des renforts médicaux envoyés à Mayotte. La Sécurité civile a annoncé l'envoi d'une équipe médicale de 35 personnes à Mayotte, pour aider ce département français de l'océan Indien à faire face à l'épidémie et à l'apparition des variants identifiés en Afrique du Sud et au Royaume-Uni. Début février, le gouvernement a décidé un reconfinement à Mayotte pour au moins trois semaines face à l'épidémie de Covid-19, en forte progression dans l'île. 

Le maire de Dunkerque veut "tout tenter" avant un reconfinement. "Nous ne nous opposerons pas un reconfinement mais nous pensons qu’il faut tout tenter avant. Nous voulons un dernier sursis, une dernière chance." Face à la presse, le maire de Dunkerque (Nord), Patrice Vergriete, a présenté un plan élaboré avec les autres édiles de son agglomération pour éviter un confinement local : poursuivre les campagnes de dépistage, augmenter le rythme des vaccinations, rendre obligatoire le port du masque partout, et une campagne de communication invitant à limiter au maximum les regroupements. Dans la communauté urbaine, le taux d'incidence dépasse les 900 cas pour 100 000 habitants, soit plus de quatre fois la moyenne nationale (193 au 18 février), a appris France Bleu Nord auprès de l'Agence régionale de santé. 

Plus d'un demi-million de morts aux Etats-Unis. Avec 500 201 personnes ayant succombé au virus et plus de 28 millions de cas de contaminations, les Etats-Unis sont le pays le plus touché au monde en valeur absolue par la pandémie. 

Le plan de déconfinement présenté au Royaume-Uni. Le gouvernement britannique vise une réouverture à partir du 12 avril des commerces non essentiels, des pubs et restaurants en extérieur et des musées. Boris Johnson envisage un retour des supporters dans les stades à partir du 17 mai si la situation sanitaire le permet, avec une capacité limitée à 10 000 personnes. Le pays enregistre une baisse des morts et des contaminations, alors que sa campagne de vaccination est l'une des plus avancées au monde (18,2 millions de doses de vaccins administrées contre 3,7 en France).

Confinement le week-end sur la Côte d'Azur. Dans l'Hexagone, les autorités ont annoncé une mesure de confinement territorialisé, une première depuis le début de la crise sanitaire en France métropolitaine, qui concernera pour les deux prochains week-ends les communes du littoral d'une partie de la Côte d'Azur.

L'ONU dénonce l'attitude des pays riches.  Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a dénoncé un "nationalisme vaccinal" : "A eux seuls, dix pays se sont partagé plus des trois quarts des doses de vaccin contre le Covid-19 administrées à ce jour."

"Une liste VIP" polémique en Argentine. Le ministère argentin de la Santé a publié une liste de 70 personnes ayant indûment reçu le vaccin contre le Covid-19. Elle comprend le président Alberto Fernandez et les membres de son cabinet, ainsi que le ministre de l'Economie, l'ambassadeur argentin au Brésil ou encore l'ancien président Eduardo Duhalde, son épouse et leurs enfants.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

00h00 : Fnac Darty, qui avait été le premier grand groupe français à souscrire un Prêt garanti par l'Etat (PGE), prévoit de rembourser "au plus tard" en avril les 500 millions d'euros qu'il avait obtenus durant le premier confinement. L'entreprise, qui explique ne plus avoir "besoin de ce type de financement", va verser un dividende à ses actionnaires.

23h56 : La Guadeloupe se prépare à affronter une troisième vague de l'épidémie de Covid-19. Le préfet de l'île a annoncé fermer certains centres commerciaux, "hors activité de supermarché". Au total, 166 cas de Covid-19 ont été recensés en une semaine sur le territoire (contre 137 la semaine précédente) et 44 cas de variants anglais ont été confirmés.

23h53 : "Aucune information n'a été donnée à l'ensemble des passagers [de Costa Croisières] qui ont vécu sincèrement un calvaire."

Une information judiciaire a été ouverte contre Costa Croisières, accusé de "tromperie aggravée, homicides et blessures involontaires, non-assistance à personne en péril et mise en danger d’autrui" par un collectif de passagers. Trois d’entre eux sont morts à bord d’un navire ayant été refoulé par plusieurs ports des Caraïbes en mars 2020, à cause des nombreux cas de coronavirus. Leur avocat réagit auprès de franceinfo.

23h50 : Félicitations à McFly et Carlito! C’est mérité ils ont relevé le défi !!! ✌️

23h50 : Bravo Carlito et Mc Fly

23h49 : Bravo aux deux compères : 10 M de vues c'est merité

23h49 : Dans les commentaires, plusieurs d'entre vous félicitez McFly et Carlito, qui ont réussi le pari lancé par Emmanuel Macron de passer les 10 millions de vues avec une vidéo rappelant les gestes barrières.

23h43 : Pour protester contre la fermeture des remontées mécaniques, le maire sans étiquette de Valloire (Savoie) a posté un message sur Facebook invitant ses habitants à appeler Jean Castex. Le numéro de téléphone n’était pas celui du Premier ministre, mais celui d’une ligne non-attribuée. "J'ai vérifié qu'il s'agissait d'un faux numéro. Je ne me serais pas permis" de donner le vrai numéro, s'amuse-t-il.

23h30 : Dans les commentaires, et nous signalent que la vidéo de McFly et Carlito sur les gestes barrières vient de passer les 10 millions de vues. Emmanuel Macron avait accepté d’apparaître dans l'une de leur vidéo, tournée directement à l’Elysée, si les deux humoristes atteignaient ce cap.

(MCFLY ET CARLITO / YOUTUBE)

23h30 : Et c'est gagné !La vidéo de McFly et Carlito atteint les 10M de vues :)

23h29 : Mc Fly & Carlito... 10 millions :-)

23h22 : Alors que 2,5 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin en France, les nouvelles livraisons pourraient être plus lentes que prévu. La France attend moins de doses du produit d'AstraZeneca en février, a indiqué le ministère de la Santé, tandis que l'arrivée du vaccin de Janssen est espérée en mai plutôt qu'en avril. Nous faisons le point.

23h01 : #RUGBY @Maxime : Par ailleurs le XV du Trèfle a annoncé aujourd'hui que tous les joueurs et tout le staff irlandais ont été testés négatifs au Covid-19, comme c'était déjà le cas jeudi dernier. Le Figaro vous en dit un peu plus. Bonne soirée à vous :)

22h59 : #RUGBY Bonsoir @Maxime. Raphaël Ibanez n'a pas été aussi affirmatif. Le manager du XV de France s'est interrogé sur l'origine des contaminations : "Est-ce que cela a eu lieu en Irlande ? Ici à Marcoussis ? Par le biais des médias qui sont venus aux entraînements ? On ne sait pas."

22h59 : #RUGBY Bonsoir, dimanche soir, sur Stade 2, le manager du XV de France, Raphael Ibanez, a expliqué que les bleus avait été contaminés en Irlande; soit lors du match contre le Trèfle. Les irlandais ont donc du déclarer logiquement des cas positifs ??

22h39 : "Je comprends qu'il y ait des gens qui hésitent [à se faire vacciner]. Mais les autorisations de mise sur le marché, la pharmaco-vigilance, etc. font qu'en France on est extrêmement sourcilleux, et à raison. En mon âme et conscience je vois que toutes les précautions sont prises."

22h38 : Le directeur de l'hôpital a plaidé pour que l'on rende le vaccin obligatoire, soulignant notamment le faible taux de vaccination (30%) parmi le personnel soignant. "On a beau déployer la vaccination, si les gens ne se font pas vacciner, à commencer par les soignants, cela apporte du trouble", a répondu Jean Castex.

22h35 : Jean Castex s'est rendu en début de soirée au centre hospitalier d'Argenteuil (Val-d'Oise), où il a évoqué la "montée des eaux préoccupante" du Covid-19. "Ça augmente doucement, mais sûrement", a répondu Catherine Le Gall, la cheffe des urgences, au Premier ministre qui l'interrogeait sur les flux Covid des derniers jours.

21h56 : A Dunkerque, "la situation est pire qu'à Nice", affirme le professeur Philippe Froguel, généticien et endocrinologue au CHRU de Lille. "Le taux d'infection est beaucoup plus important. Il a augmenté de 40 % et les hôpitaux sont déjà saturés", détaille le spécialiste, qui appelle à "faire au minimum comme à Nice, un confinement le week-end".

20h56 : Ils voulaient échapper aux contrôles du couvre-feu. Un couple s'est retrouvé coincé en voiture sur une piste de ski de fond du Jura, dimanche, avec un enfant de deux ans à bord. Ils ont été secourus par les gendarmes et ont, au passage, reçu une contravention.

20h45 : La France déplore en outre 310 nouveaux décès liés au Covid-19 lors des dernières 24 heures.

20h43 : On dénombre par ailleurs 3 435 personnes en réanimation et 25 660 personnes hospitalisées. Quelque 345 malades du Covid-19 ont été admis en réanimation ces dernières 24 heures (ils étaient 322 il y a une semaine) et on compte 1 780 nouvelles hospitalisations (contre 1 853 il y a une semaine), toujours selon les données dévoilées par Santé publique France.

20h42 : 20 064 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés ces dernières 24 heures en France, selon les dernières données publiées par Santé publique France. Il y a une semaine, mardi 16 février, 19 590 nouveaux cas de Covid-19 avaient été recensés.

20h35 : Pour la première fois, face à la propagation des variants dans l'Hexagone, le gouvernement a décidé de reconfiner 63 communes du littoral des Alpes-Maritimes. Nous vous expliquons comment l’approche territoriale du confinement s’est finalement imposée en France métropolitaine.

20h06 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur les titres :

Une adolescente de 14 ans est morte, après avoir été blessée hier lors d'une rixe entre bandes à Saint-Chéron. Six jeunes ont été placés en garde à vue et l'un d'entre eux a reconnu les faits, a indiqué la procureure d'Evry.

• Un adolescent est mort après une nouvelle rixe entre bandes rivales, cet après-midi à Boussy-Saint-Antoine, indique la police à France Télévisions. La bagarre a également fait au moins un blessé.

Gérard Depardieu a été mis en examen en décembre pour "viols" et "agressions sexuelles" sur une jeune comédienne, a appris franceinfo de source judiciaire. Aucune mesure de sûreté n'a été prise à l'égard de l'acteur de 72 ans.


• Le maire de Dunkerque (Nord) demande une "dernière chance" avant un confinement local. Le Premier ministre a réclamé"des mesures supplémentaires de freinage" dans la région, où le taux d'incidence dépasse les 900 cas pour 100 000 habitants. Suivez notre direct.

20h16 : Le gouvernement néerlandais prolonge le couvre-feu jusqu'au 15 mars, afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Il annoncera le 8 mars si la mesure, qui avait entraîné de violentes émeutes lors de son entrée en vigueur fin janvier, est prolongée au-delà de cette date.

18h53 : Boris Johnson a annoncé, hier, une levée des restrictions sanitaires, échelonnée du 8 mars au 21 juin. Certains élus conservateurs jugent le calendrier du Premier ministre britannique trop lent, tandis que les organisations patronales se félicitent qu'il ait suivi les recommandations des scientifiques. Nous vous en disons plus ici.

18h34 : Le 1% restant correspond à la "marge d’erreur de calcul" et aux personnes qui souhaitent être vaccinées mais ne le peuvent pas encore, car "elles ont eu le Covid ces dernières semaines ou résident dans une structure où a été détecté récemment un cluster", selon le ministère de la Santé.

18h34 : Quelque 79% des résidents d’Ehpad et d’unités de soins de longue durée (USLD) ont reçu une première injection de vaccin contre le coronavirus Covid-19, selon le ministère des Solidarités et de la Santé. "On atteint 79% de vaccinés, alors que l’estimation est de 80% de volontaires dans ces structures".

18h00 : A 18 heures, voici un nouveau point sur les principaux titres de l'actualité de cet après-midi :

• # Une adolescente de 14 ans est morte à Saint-Chéron, après avoir été blessée lors d'une rixe entre bandes. Au total, six jeunes, dont celui soupçonné d'avoir porté un coup de couteau à la collégienne, ont été placés en garde à vue. Le parquet d'Evry tiendra dans quelques minutes une conférence de presse sur les premiers éléments de l'enquête. Suivez notre direct.


• Le maire de Dunkerque (Nord) demande une "dernière chance" avant un confinement local. Plus tôt dans la journée, le Premier ministre avait réclamé"des mesures supplémentaires de freinage" dans le Dunkerquois, où le taux d'incidence dépasse les 900 cas pour 100 000 habitants, soit plus de quatre fois la moyenne nationale. Suivez notre direct.

Des protections périodiques seront disponibles gratuitement dans les universités et les résidences des Crous à la rentrée prochaine, a annoncé la ministre de l'Enseignement supérieur.

17h49 : La Sécurité civile a annoncé l'envoi d'une équipe médicale de 35 personnes à Mayotte, pour aider le département français de l'océan Indien à faire face à l'épidémie de Covid-19 et à l'apparition des variants identifiés en Afrique du Sud et au Royaume-Uni. Début février, le gouvernement a décidé un reconfinement à Mayotte pour au moins trois semaines face à l'épidémie de Covid-19, en forte progression dans l'île. Suivez notre direct.

17h18 : La préfecture de La Réunion a élargi à l'ensemble de l'île le couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin, instauré jusqu'ici dans sept communes, indique Réunion La 1ère. Dans ce département, situé dans l'océan Indien, le taux d'incidence dépasse les 100 cas pour 100 000 habitants. Cette mesure restera en vigueur pour au moins 15 jours.

17h34 : La Ligue contre le cancer tire à nouveau la sonnette d'alarme. L'ONG chargée de promouvoir le dépistage des cancers estime que "près de de 93 000 diagnostics" n'ont pas pu être établis en France en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19, qui aurait entraîné de nombreux retards dans la prise en charge des malades. La crise sanitaire "ne doit pas faire oublier le cancer, un fléau qui touche près de 400 000 personnes chaque année", alerte Axel Kahn, président de la Ligue contre le cancer.

16h54 : La commission vaccination du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a présenté cet après-midi son rapport d'étape en présence du ministre de la Santé, Olivier Véran. Depuis que cette commission a été saisie par le gouvernement, en décembre, elle a formulé sept recommandations parmi lesquelles instaurer un "site internet unique" et une "plateforme téléphonique" ou encore "mettre en place un pilotage territorialisé de la campagne de vaccination".

15h17 : "Le sentiment général est de tout tenter avant" un confinement, explique de son côté Bertrand Ringot, maire socialiste de Gravelines (Nord) et vice-président de la Communauté urbaine de Dunkerque. S'il n'est pas "opposé" à une telle mesure, l'édile souhaite "laisser une chance à la population dunkerquoise au sens large de ne pas revivre une période de confinement".

15h19 : "On est dans des mesures partielles parce qu'on a diabolisé le mot confinement, donc toute la politique est organisée pour l'éviter, ce qui est une stratégie d'erreur. "

Dans le Dunkerquois, les maires de l'agglomération proposent de renforcer les mesures sanitaires pour contenir l'épidémie. Mais selon le professeur Gilles Pialoux, il s'agit "de mesures locales alors que l'incendie est largement allumé".

14h44 : Auparavant, l'agence régulatrice brésilienne avait délivré des autorisations d'urgence des vaccins du laboratoire chinois Sinovac et d'AstraZeneca-Oxford, déjà utilisés dans la campagne nationale de vaccination lancée il y a plus d'un mois au Brésil.

14h42 : Feu vert pour le vaccin de Pfizer-BioNTech au Brésil. L'agence régulatrice brésilienne Anvisa a annoncé avoir délivré l'autorisation définitive pour l'utilisation à grande échelle de ce produit. Pour l'heure, aucune dose de ce vaccin n'a encore été livrée dans le deuxième pays le plus endeuillé du monde par le Covid-19, qui y a tué plus de 247 000 personnes en un an.

14h49 : Sortir de chez soi, faire des courses, aller chez le coiffeur... Alors que le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé hier un confinement du littoral pour les deux prochains week-ends, France 3 Provence Alpes Côte-d'Azur fait le point sur ce qu'il sera possible (ou non) de faire dans cette zone.

14h25 : Il est un peu plus de 14 heures et voici un nouveau point sur l'actualité :

• Le maire de Dunkerque (Nord) demande une "dernière chance" avant un confinement local. Plus tôt dans la journée, le Premier ministre avait réclamé"des mesures supplémentaires de freinage" dans le Dunkerquois, où le taux d'incidence dépasse les 900 cas pour 100 000 habitants, soit plus de quatre fois la moyenne nationale. Suivez notre direct.

Des protections périodiques seront disponibles gratuitement dans les universités et les résidences des Crous à la rentrée prochaine, a annoncé la ministre de l'Enseignement supérieur.


• # Une adolescente de 14 ans est morte à Saint-Chéron, après avoir été blessée lors d'une rixe entre bandes. Au total, six jeunes, dont celui soupçonné d'avoir porté un coup de couteau à la collégienne, ont été placés en garde à vue.




• Pour le Haut Conseil pour le climat, la loi Climat présenté par le gouvernement est insuffisante pour respecter l'Accord de Paris. Dans un avis rendu ce matin, le HCC regrette des "délais" et une "portée réduite". Les détails dans notre article.

13h42 : "Je peux vous dire que je mets la pression", assure Jean-Christophe. Il est l'un des 35 Français tirés au sort qui doivent accompagner le gouvernement dans la stratégie de vaccination contre le Covid-19. Le comité citoyen doit faire un premier point d'étape cet après-midi. Le témoignage de Jean-Christophe est à retrouver dans notre article.

12h55 : Bonjour @Eclairez Moi, notez tout d'abord que la généralisation du port du masque dans toutes les zones du Dunkerquois n'a, pour l'heure, pas été actée. Il s'agit d'une proposition formulée par les élus de l'agglomération. Ce sont les préfets qui définissent les zones où le port du masque est obligatoire. Dans le Nord, où se situe Dunkerque, un arrêté du 16 février prévoit que le masque est par exemple obligatoire dans les espaces suivants : les zones piétonnes, permanentes et temporaires, les zones où la circulation est limitée à 20km/h, les espaces verts urbains, les marchés publics de plein air... La liste complète est à retrouver par ici.

12h52 : Je lis comme mesure nouvelle à Dunkerque le port du masque obligatoire partout. Mais n'est ce pas déjà le cas ? Il me semblait que c'était le cas partout depuis plusieurs mois déjà.

12h45 : "Si des mesures de confinement strictes sont nécessaires, il faudra les prendre."

Sur franceinfo, le président du département du Nord, se dit prêt à accepter des "mesures de confinement strictes, au moins le week-end", si elles permettaient de limiter la diffusion du Covid-19 dans son département, notamment dans le Dunkerquois où le taux d'incidence dépasse les 900 cas pour 100 000 habitants.

12h26 : Les maires de l'agglomération de Dunkerque ont par ailleurs formulé deux autres propositions au gouvernement : poursuivre les campagnes de dépistage et rendre le port du masque obligatoire "partout". Le ministre de la Santé, Olivier Véran, se rendra sur place demain.

12h32 : Alors que le situation épidémique est inquiétante dans le Dunkerquois, Jean Castex a demandé de nouvelles "mesures de freinage" dans cette zone. "Nous ne nous opposerons pas à un confinement s'il devait avoir lieu mais nous pensons qu'il faut tout tenter avant", estime ce midi le président de la Communauté urbaine et maire de Dunkerque, Patrice Vergriete. Il souhaite donner un "dernier sursis aux Dunkerquois et aux Dunkerquoises" et plaide notamment pour une accélération de la vaccination et une politique de "zéro rassemblement, zéro regroupement" jusqu'au 15 mars.


12h10 : De nombreux vacanciers annulent leurs réservations après l'annonce d’un confinement partiel pour les deux prochains week-ends sur le littoral des Alpes-Maritimes. Ceux qui voulaient profiter de la plage changent leurs plans, alors que les vacances scolaires viennent de commencer dans le département. Reportage de notre journaliste Mathilde Vinceneux.



(VALERY HACHE / AFP)

12h13 : Il est midi, voici le point sur l'actualité :

• Comme Nice et toutes les communes du littoral des Alpes-Maritimes, la ville de Dunkerque devrait faire l'objet dans les prochains jours de nouvelles restrictions. Ce matin, le Premier ministre a réclamé"des mesures supplémentaires de freinage" pour lutter contre l'épidémie.



• Pour le Haut Conseil pour le climat, la loi Climat présenté par le gouvernement est insuffisante pour respecter l'Accord de Paris. Dans un avis rendu ce matin, le HCC regrette des "délais" et une "portée réduite". Les détails dans notre article.

• # Une adolescente de 14 ans est morte à Saint-Chéron, après avoir reçu un coup de couteau lors d'une rixe entre bandes. Son meurtrier présumé est en garde à vue.

• Les Etats-Unis ont passé le seuil des 500 000 morts liées au Covid-19, selon les chiffres relevés lundi de l'université Johns-Hopkins. Un bilan "déchirant", s'est ému le président Joe Biden.

11h48 : Si la part du variant britannique augmente parmi les cas de Covid-19 en France, "il faudra toujours avoir des mesures de plus en plus fortes", a déclaré ce matin sur France Inter Vittoria Colizza, épidémiologiste et directrice de recherche à l'Inserm.




(FRANCEINTER)