Covid-19 : l'Agence européenne des médicaments avance au 6 janvier sa décision sur le vaccin Moderna

Les concepteurs américains ayant envoyé des données supplémentaires plus vite que prévu, l'instance se réunira lors d'une session "extraordinaire".

Le logo de Moderna près d\'une seringue et d\'un flacon.
Le logo de Moderna près d'une seringue et d'un flacon. (JOEL SAGET / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le calendrier est avancé. L'Agence européenne des médicaments a annoncé, jeudi 17 décembre, qu'elle allait examiner le 6 janvier la possible autorisation du vaccin Moderna contre le Covid-19, soit six jours avant la date initialement prévue. Les concepteurs américains du Moderna ayant envoyé des données supplémentaires plus vite que prévu, l'instance se réunira lors d'une session "extraordinaire".

La France comptabilise 18 254 nouveaux cas positifs en 24 heures. C'est ce qu'a indiqué le directeur général de la santé, jeudi. "Après une forte baisse du nombre de cas, puis un plateau, une tendance à l'augmentation est observée depuis quelques jours", a commenté Jérôme Salomon.

Plus d'un demi-million de morts du Covid-19 recensés en Europe. Les 52 pays et territoires de la région européenne, qui va à l'Est jusqu'à l'Azerbaïdjan et la Russie, totalisent au moins 500 069 décès. Parmi les pays les plus durement touchés sur le vieux continent, la Belgique reste celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 158 décès pour 100 000 habitants, suivie par l'Italie, la Bosnie-Herzégovine et la Slovénie. 

La campagne vaccinale en Europe débutera à partir du 27 décembre. La date du top départ se précise. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé dans un tweet jeudi que la campagne vaccinale pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 débuterait les 27, 28 et 29 décembre prochains à travers l'Europe. 

>> Emmanuel Macron positif au Covid-19 : suivez les réactions et les dernières informations dans notre direct

Olivier Véran présente le plan vaccinal français devant les sénateurs jeudi. Une allocution suivie d'un débat. Le ministre de la Santé remplace Jean Castex, placé à l'isolement après le test positif d'Emmanuel Macron au Covid-19

De nombreux cas contacts de Macron à l'isolement. "Considéré comme cas contact" d'Emmanuel Macron, Jean Castex s'est "placé à l'isolement, bien qu'il ne présente aucun symptôme de la maladie", a annoncé jeudi Matignon. Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, est également cas contact d'Emmanuel Macron et "s'isole dès maintenant pour une période de sept jours", a indiqué l'Assembleé nationale dans un communiqué. 

Rebond spectaculaire de l'épidémie aux Etats-Unis. Le pays a enregistré mercredi 16 décembre un très lourd bilan, avec plus de 3 700 morts et 250 000 cas de Covid-19 en une seule journée, selon les chiffres de l'université Johns-Hopkins, soit des niveaux jamais atteints depuis le début de la pandémie. Quelque 113 000 personnes sont par ailleurs actuellement hospitalisées à cause du virus, selon les données du ministère américain de la Santé. Il s'agit là aussi d'un pic.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h45 : Les autorités sanitaires françaises retirent du marché le test antigénique "Viva Diag", pourtant homologué, après des cas avérés de "faux positifs", rapporte France Bleu Provence. Ce test est fabriqué par la société chinoise Viva Chek. Sur le marché français, il existe près de 80 tests antigéniques. Vous pouvez d'ailleurs demander à votre pharmacien lequel il utilise.



Les tests rapides Viva Diag sont retirés du marché français après des cas "faux positifs"


VIVA CHEK

22h57 : Nous en parlions un peu plus tôt, Emmanuel Macron est isolé à La Lanterne, à Versailles (Yvelines). Une équipe très réduite est avec lui, a appris franceinfo auprès de l'Elysée. Le président a participé à une visioconférence avec le ministère des Affaires étrangères, depuis cette résidence. En revanche, le Premier ministre Jean Castex, cas contact potentiel et contraint à l'isolement, reste à l'Hôtel Matignon. Il a été testé négatif.

22h23 : En Haute-Savoie, des chefs avaient distribué 13 000 repas aux soignants pendant le premier confinement. Ils remettent aujourd’hui leurs tabliers pour une seconde édition. Yoann Conte, propriétaire d’un restaurant doublement étoilé, va préparer 2 100 repas avec sa brigade spéciale de 30 bénévoles. Ceux-ci seront distribués demain à l'hôpital d'Annecy.

FRANCE 2

21h43 : La campagne de vaccination française et européenne pourrait débuter le dimanche 27 décembre (si l'Agence européenne du médicament a donné son feu vert). Les résidents des Ehpad devraient être les premiers à être vaccinés et il convient dès maintenant de s'organiser. Exemple dans cet établissement de Gironde.

FRANCE 3

21h28 : Le Premier ministre belge Alexander De Croo, qui a été en contact avec Emmanuel Macron lors d'un sommet européen il y a une semaine à Bruxelles, a été testé négatif au Covid-19 et reprendra demain ses activités, a annoncé un porte-parole.

21h36 : Emmanuel Macron est isolé à à La Lanterne à Versailles (Yvelines), a appris franceinfo auprès de l'entourage du chef l'Etat. Selon son entourage, "il y est isolé tout en pouvant continuer à travailler". La Lanterne est un pavillon de chasse situé à Versailles, utilisé comme résidence d'État de la République française.

21h03 : Voici les principaux titres de l'actualité :

Un homme armé s'est retranché dans une entreprise à Domont (Val-d'Oise), a appris franceinfo de source proche du dossier. Deux personnes ont été blessées. Le GIGN est sur place.


• Après avoir été testé positif au Covid-19, Emmanuel Macron s'est placé à l'isolement, tout comme Jean Castex, Richard Ferrand et diverses personnalités politiques françaises et européennes qui avaient récemment rencontré le chef de l'Etat.

Au total, 18 254 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés au cours des 24 dernières heures (17 615 hier). "L'évolution de l'épidémie est préoccupante", a déclaré Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

• Ayoub El Khazzani, a été condamné à la perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans pour avoir tenté de commettre un attentat à bord d'un Thalys, en 2015.

20h54 : "On peut minimiser le risque en prévision des réunions familiales, en renforçant sa protection, en s'imposant un confinement renforcé pendant sept jours, en faisant un test, pour être sûr au moment où on retrouve sa famille de s'être protégé un maximum."

L'épidémiologiste Bruno Hoen invite sur franceinfo les Français à "respecter les gestes barrières à l'intérieur des maisons" lors des fêtes de fin d'année. Il rappelle que le risque zéro n'existe pas.

20h28 : Bonsoir @Michel Simonot. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a déclaré ce soir sur BFMTV que "la transparence sera la règle" sur l'état de santé d'Emmanuel Macron, mais il n'a pas précisé sous quelle forme. Il n'a pas évoqué la question du traitement. Le président "a des symptômes réels : une toux et une fatigue importantes", a-t-il déclaré. Il a également de la fièvre, a ajouté l'Elysée.

20h28 : Nous devrions avoir connaissance à quel traitement le président a droit, il me semble, au nom de la transparence. Le saura-t-on ?

20h37 : Une capture d'écran d'un article de France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, partagée sur Facebook, annonce la mise en examen de Louis Fouché, un anesthésiste qui s'est fait un nom en s'opposant au confinement et au port du masque. Attention, car il s'agit d'un photo-montage. Nos confrères ont rédigé un article pour rétablir les faits.

20h13 : L'étude ComCor de l'Institut Pasteur dévoile les principaux lieux où ont été infectées plus de 25 000 personnes à la fin octobre octobre. Les bars et les restaurants sont pointés du doigt, mais le rôle des contaminations au sein du foyer est également souligné. Toutes les précisions dans cet article.

19h53 : "Le chef de l'Etat, en l'occurrence, n'a manifestement pas été contaminé au cours d'un déjeuner ou d'un dîner à l'Elysée mais vraisemblablement, d'après ce qu'on entend, en tout cas possiblement [lors du sommet réunissant à Bruxelles les dirigeants des Vingt-Sept]."




Emmanuel Macron a "possiblement été contaminé" lors du Conseil européen de jeudi et vendredi derniers, a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran sur France 5. "Un dîner de travail (...) avait été organisé dans une grande pièce espacée. Malheureusement, on n'est pas à l'abri d'une contamination."

19h12 : "Je crois que nous avons échoué". Le roi de Suède Carl XVI Gustaf a lâché un commentaire désabusé sur la situation sanitaire dans son pays. Il n'a pas visé explicitement la stratégie du gouvernement pour gérer l'épidémie de Covid-19, mais cette phrase conforte les critiques adressées à l'exécutif. Malgré un récent durcissement des mesures, le pays s'est longtemps contenté de simples "recommandations", refusant de fermer les bars et les restaurants.

18h46 : Quelques heures avant d'être testé positif au Covid-19, Emmanuel Macron a participé à un long dîner à l'Elysée, hier, en compagnie d'une dizaine de membres de la majorité et de conseillers. "Je n'entendais même pas la personne en bout de table, tellement on était éloignés", glisse un participant à franceinfo. qui assure que les convives ont gardé leur masque durant la soirée, sauf au moment du repas, soit durant environ "deux heures".

18h41 : Par ailleurs, le taux de reproduction (R0) est repassé au-dessus de 1, ajoute Jérôme Salomon. Il atteint désormais une valeur de 1,03, ce qui veut dire qu'une personne infectée en contamine plus d'une en moyenne.

18h36 : Au total, 25 182 personnes sont hospitalisées en France après avoir contracté le Covid-19 (25 315 hier), dont 2 808 en réanimation (2 850 hier), a-t-il également annoncé. Au total, la France déplore 59 619 morts depuis le début de l'épidémie.

18h34 : "On observe depuis quelques jours une remontée liée aussi au fait que les Français se font davantage dépister. On est aujourd'hui dans la deuxième vague. La période des fêtes peut être une période à haut risque."

Jérôme Salomon évoque également un risque de futur rebond durant l'hiver, ou de troisième vague, mais davantage en raison d'une saisonnalité du virus que du comportement des Français.

18h51 : "L'évolution de l'épidémie est préoccupante (...). Une tendance à l'augmentation est observée depuis plusieurs jours."

Jérôme Salomon, directeur général de la santé, a pris la parole lors d'un point-presse hebdomadaire. Il annonce que 18 254 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés au cours des 24 dernières heures (+ 17 615 hier).

18h20 : Le conseil des ministres prévu lundi matin sera maintenu mais il se déroulera en visioconférence, a annoncé l'Elysée, en raison du test positif d'Emmanuel Macron. La date de lundi, au lieu de mercredi, est conservée. Elle avait été fixée pour tenir compte du déplacement du chef de l'Etat mardi et mercredi au Liban, qui a en revanche été annulé.

18h00 : Il est 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Après avoir été testé positif au coronavirus, Emmanuel Macron s'est placé à l'isolement, tout comme Jean Castex, Richard Ferrand et diverses personnalités politiques françaises et européennes qui avaient récemment rencontré le chef de l'Etat. Suivez notre direct.

• La campagne de vaccination débutera "les 27, 28 et 29 décembre" dans l'UE, a annoncé la Commission européenne. En France, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, doit tenir un point de situation sur l'évolution de l'épidémie à 18h15.

• L'auteur de l'attentat déjoué du Thalys, Ayoub El Khazzani, a été condamné à la perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans. En 2015, il avait été maîtrisé par des passagers alors qu'il était monté surarmé dans un train entre Amsterdam et Paris.

• Le Tribunal arbitral du sport a annoncé l'exclusion de la Russie pour deux ans des grandes compétitions mondiales, dont les Jeux olympiques d'été de Tokyo en 2021 et ceux d'hiver de Pékin en 2022, pour avoir transgressé les règles antidopage.

17h25 : L'Europe devient la première région du monde à enregistrer plus d'un demi-million de morts du coronavirus, selon un comptage de l'AFP. Cette zone continentale devance l'Amérique latine et les Caraïbes (477 404 morts), les Etats-Unis et Canada (321 287), l'Asie (208 149), le Moyen-Orient (85 895), l'Afrique (57 423) et l'Océanie (943).

17h20 : Le cabinet de Brigitte Macron annonce que l'épouse du chef de l'Etat a subi un test PCR ce matin "dont le résultat est négatif". La Première dame "effectuera un nouveau test dans les prochains jours et reste à l'isolement".

17h15 : Positif au coronavirus et placé à l'isolement, Emmanuel Macron participe, par visioconférence, à une table ronde de la Conférence nationale humanitaire, organisée par le ministère des Affaires étrangères et des ONG françaises de solidarité internationale.





(FRANCEINFO)

17h05 : Comment sont organisés les repas à l'Elysée pendant la crise ? La présidence nous assure qu'une distance d'1,5 mètre sépare les convives dans de grandes salles. La fameuse jauge des six personnes n'est pas toujours respectée pour des raisons d'"intérêt général", comme lors du déjeuner de mardi avec les présidents des neuf groupes parlementaires de l'Assemblée nationale.

16h51 : L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris annonce par ailleurs avoir porté plainte devant l'Ordre des médecins contre le professeur Perronne pour "des attaques ad hominem proférées publiquement à l'encontre d'un confrère".




(MAXPPP)

17h05 : Partisan de l'hydroxychloroquine et intervenant dans le documentaire controversé Hold-Up, Christian Perronne avait notamment fait polémique en dénonçant qu'"un médecin généraliste qui déclare un test Covid positif pour l'un de ses patients (...) touche de l'argent" en plus de la consultation.

16h42 : L'AP-HP annonce avoir mis fin aux fonctions de chef de service de l'infectiologue Christian Perronne, jusqu'ici en charge des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine). Il lui est reproché "des propos considérés comme indignes de la fonction qu'il exerce".

16h38 : @arf : Je n'ai pas vu passer de chiffres officiels mais, selon mes collègues de France 2, les absents sont "peu nombreux" aujourd'hui - d'autant que certains élèves ne voulaient pas rater le repas de Noël !




16h40 : A-t-on une idée de la proportion d'élèves présents dans les écoles, collèges, lycées aujourd'hui ? Sachant que le Premier ministre a invité les parents à les garder à la maison...

16h11 : La Fédération nationale des agents immobiliers salue "un très bon signal" après l'assouplissement annoncé des règles limitant l'octroi de crédits immobiliers. Ces règles avaient été durcies, il y a un an, pour limiter le surendettement des ménages, mais étaient désormais jugées "excessives" par de nombreuses organisations professionnelles.

16h06 : Face aux effets de la crise sanitaire, les règles des crédits immobiliers vont être assouplies. La durée maximum d'endettement va passer de 25 à 27 ans et le taux maximum d'endettement va être porté à 35% contre 33% précédemment, a annoncé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. Objectif : "garantir le dynamisme du marché immobilier".

16h01 : "Au moins le tiers des sénateurs a été touché par la Covid-19, parce que nous sommes en contact avec beaucoup de personnes", avance le chef de file des sénateurs socialistes, Patrick Kanner; sur Public Sénat.

15h58 : "La priorisation va être en très grande partie liée au fait qu'on n'aura pas de vaccins en quantité suffisante pour vacciner tout le monde."


Interrogé sur d'éventuels risques de pénurie des vaccins, le ministre de la Santé a répondu que le gouvernement était, comme partout ailleurs, dépendant du rythme de production des vaccins. "Ce n'est pas un manque d'anticipation, de préparation, de volonté politique", a-t-il assuré.

15h51 : "Nous sommes un peuple qui a l'esprit critique et c'est aussi ce qui fait de nous un grand peuple scientifique."

Lors de sa présentation de la stratégie vaccinale de l'exécutif au Sénat, Olivier Véran a évoqué l'hésitation vaccinale des Français. Il a jugé "probable" que "le niveau de confiance augmentera dans la population à mesure que la vaccination commencera".

15h45 : A son tour, le secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques, Angel Gurria, annonce qu'il s'est placé à l'isolement. Il fait partie des nombreuses personnes ayant croisé Emmanuel Macron ces derniers jours (en l'occurrence lundi, au 60e anniversaire de l'OCDE), comme nous le rapportons dans cet article.

15h46 : Le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, se place en quarantaine "par précaution" en raison de sa participation, jeudi et vendredi derniers, à un sommet européen avec Emmanuel Macron. Il est désormais dans l'attente des résultats d'un test.

15h10 : En ce milieu d'après-midi, voici les trois articles les plus consultés sur notre site :

• Notre article sur la contamination d'Emmanuel Macron au coronavirus, annoncée ce matin par l'Elysée

Notre compilation des réactions de deux médecins et d'un épidémiologiste, qui se veulent rassurants sur l'état de santé du président

• Notre article sur la plainte déposée par deux syndicats de magistrats contre le ministre de la Justice

14h46 : @Julie26 : Je précise toutefois que Jean-Christophe Lagarde se trouvait à "plus de huit mètres" du président et n'est pas considéré comme un cas contact - ce qui peut expliquer le silence de l'application, qui n'envoie des alertes que si la distance est inférieure à deux mètres.

14h48 : @Julie26 : Au risque de vous décevoir, je n'ai pas la réponse à votre question. Sachez toutefois que le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, partage vos interrogations après avoir déjeuné, mardi, avec le chef de l'Etat : "J'ai consulté mon application TousAntiCovid et elle me dit que je n'ai 'pas de contact dangereux détecté'. Donc le président de la République avait-il son portable ? A-t-il téléchargé l'application ? Etait-elle branchée ?"

14h48 : Bonjour à toute l'équipe de Francetvinfo, Le président de la République Emmanuel Macron avait-il téléchargé l'application TousAntiCovid avant d'être contaminé ? Ce serait plus facile d' identifier les cas contacts. Merci d'avance et bonne journée.

14h37 : Le rendu des résultats des tests RT-PCR est de plus en plus rapide en France : "La part des tests RT-PCR avec un résultat validé dans les 24 heures qui suivent le prélèvement a augmenté de 75% à 80% au cours de la semaine écoulée", selon la Drees, qui dépend du ministère de la Santé.

14h32 : Les tests antigéniques montent en puissance et représentent désormais près de 20% des actes de dépistage dans le pays. Ce chiffre s'élève à 40% à Paris, bien loin de la part relevée dans le Cantal : 0%, car aucun test antigénique n'a été pratiqué la semaine dernière dans ce département.

14h47 : En France, le succès des tests à l'approche des fêtes se confirme. Près de 1,4 million de tests PCR et antigéniques ont été effectués la semaine dernière, contre 1,2 la semaine précédente. "Après une baisse continue du nombre de tests réalisés depuis fin octobre, ce nombre repart à la hausse", note le ministère de la Santé.

14h23 : L'Allemagne a enregistré un record d'infections en 24 heures, dépassant le seuil des 30 000 pour la première fois depuis le début de l'épidémie. Tout le pays tourne depuis au ralenti depuis hier : seuls les commerces "essentiels" peuvent rester ouverts.

14h15 : @Olivier : Non et non. Je dirais même non, non et non, car on ne sait pas précisément quand a eu lieu la contamination. L'Elysée a simplement fait savoir que le test positif du chef de l'Etat datait de ce matin et qu'il avait été réalisé "dès l'apparition de premiers symptômes".

14h15 : Sait-on comment et qui a contaminé notre président ?

14h10 : @Why : Selon les recommandations officielles, il est en effet conseillé de se faire tester sept jours après le dernier contact avec une personne testée positive (sauf si on vit avec elle). J'imagine que c'est pour cette raison que Matignon a annoncé que Jean Castex se ferait de nouveau tester à J+7.