Covid-19 : le Royaume-Uni devient le premier pays en Europe à dépasser les 100 000 morts de la pandémie

"En tant que Premier ministre j'assume l'entière responsabilité de tout ce que le gouvernement a fait", a réagi Boris Johnson lors d'une conférence de presse.

Des employés des pompes funèbres déplacent le cerceuil d\'une femme morte du Covid-19 à Ferryden, en Ecosse, le 4 mai 2020.
Des employés des pompes funèbres déplacent le cerceuil d'une femme morte du Covid-19 à Ferryden, en Ecosse, le 4 mai 2020. (ANDY BUCHANAN / DIGITAL / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Un seuil qu'il aurait préféré ne pas franchir. Le Royaume-Uni est devenu, mardi 26 janvier, le premier pays européen à dépasser le seuil des 100 000 morts du Covid-19. "En tant que Premier ministre j'assume l'entière responsabilité de tout ce que le gouvernement a fait", a réagi Boris Johnson lors d'une conférence de presse. Le pays, actuellement reconfiné, en est à sa troisième vague de la pandémie, beaucoup plus virulente en raison d'un variant considéré comme bien plus contagieux et potentiellement plus mortel. Selon le bilan quotidien du ministère de la Santé, 1 631 décès supplémentaires dans les 28 jours suivant un test positif ont été enregistrés mardi, portant le total à 100 162 morts. Ce direct est désormais terminé.

 Le groupe Sanofi va conditionner le vaccin Pfizer-BioNTech. C'est ce qu'a indiqué Paul Hudson, son directeur général, dans une interview accordée au Figaro (article payant). "Nous devrions pouvoir fournir plus de 100 millions de doses d'ici la fin de l’année, qui seront destinées à l'Union européenne", a-t-il également promis, alors que le principal projet de Sanof a pris du retard et ne devrait pas arriver sur le marché avant la fin de l'année.

 Le variant britannique très présent en Ile-de-France. Le "VoC 202012/01" identifié au Royaume-Uni du Covid-19 représente 9,4 % des cas dépistés en Ile-de-France depuis deux semaines, selon les médecins de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). "Ces résultats sont à prendre avec précaution" mais confirment "une tendance à l'augmentation de ce variant", a précisé Anne-Geneviève Marcelin, virologue à la Pitié-Salpêtrière. 

L'UE somme les fabricants de vaccins de "tenir leurs promesses". La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a sommé les fabricants de vaccins anti-Covid-19, bénéficiaires d'investissements massifs de l'Union européenne, de "tenir leurs promesses et honorer leurs obligations", après des annonces de retards de livraison en Europe du vaccin britannique AstraZeneca.

Le délai entre deux injections reste le même. Lors d'une conférence de presse mardi, le ministre de la Santé, Olivier Véran et le "monsieur vaccin" du gouvernement, Alain Fischer, ont annoncé maintenir le délai entre les deux doses du vaccin Pfizer/BioNTech à "trois ou quatre semaines" soit "21 à 28 jours".

AstraZeneca assure que son vaccin est bien efficace pour les plus de 65 ans. Le laboratoire pharmaceutique britannique a défendu lundi soir l'efficacité de son vaccin pour les personnes âgées, démentant les affirmations de deux médias allemands selon lesquels Berlin remet en cause la performance du produit pour cette classe d'âge. L'Agence européenne des médicaments (EMA), qui se prononcera cette semaine sur le vaccin anti-Covid d'AstraZeneca, examinera "la totalité des données" sur son efficacité et n'exclut pas un feu vert limité à une ou plusieurs classes d'âge, a indiqué mardi sa directrice exécutive, Emer Cooke. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h52 : Dans les cantines scolaires, le "protocole sanitaire renforcé" s'applique de manière variable. Les contraintes d'organisation sont d'autant plus lourdes, que le nombre de bouches à nourrir est élevé. "On ne peut agir qu'à la marge", confie le gestionnaire d'un collège des Pyrénées-Orientales à notre journaliste.

(MAXPPP)

23h41 : Une forte présence policière dans différentes villes des Pays-Bas semble avoir empêché de nouveaux troubles ce soir, après trois nuits de violentes émeutes qui ont secoué le pays, depuis l'instauration d'un couvre-feu samedi. Notre article fait le point sur la contestation de ces derniers jours. (MARCO DE SWART / ANP / AFP)

23h19 : A l’hôpital de Toulon (Var) le service de réanimation arrive à saturation. Pour continuer à accueillir les patients, il faut sans cesse pousser les murs : un casse-tête quotidien, comme le montre ce reportage du "20 heures".

22h42 : Depuis le premier confinement, les communes bretonnes ont vu arriver en masse des personnes souhaitant s’installer en Bretagne. À Tonquédec, dans les Côtes-d’Armor, le maire constate que 27 maisons ont été vendues, notamment à des Parisiens, mais pas seulement, comme le montre ce reportage de France 3.

22h20 : "Mieux vaut bien vacciner les gens plutôt que de rester avec une population mal vaccinée".

L'épidémiologiste Yves Buisson affirme être"rassuré" par le maintien d'un délai de trois à quatre semaines entre les deux doses de l'injection du vaccin Pfizer-BioNtech. (PASCAL GUYOT / AFP)

21h44 : La Russie va lancer en février la production en masse de son deuxième vaccin anti-Covid, a annoncé le Premier ministre, Mikhaïl Michoustine. Le pays a entamé une campagne de vaccination massive la semaine dernière.

21h16 : Santé publique France a par ailleurs annoncé 350 décès supplémentaires à l'hôpital ces dernières 24 heures, portant le nombre total de morts causées par l'épidémie à 74 106 (dont 51 868 à l'hôpital).

21h14 : Dans les services de réanimation, qui accueillent les cas les plus graves, on dénombre 3 081 malades (dont 343 entrés ces dernières 24 heures). On comptait 3 031 malades en réa hier et 2 829 il y a une semaine.

21h13 : Les chiffres quotidiens du : le nombre de patients hospitalisés continue d'augmenter à un peu plus de 27 000, dont quelque 2 000 malades arrivés ces dernières 24 heures, selon les données de Santé publique France.

20h58 : "Chaque mois qui passe sans que les salles ne puissent rouvrir nous fait envisager la possibilité que ce soit encore très long. Et plus jamais comme avant..."

Même impressions du côté de Vladimir et Marion, mariés dans la vie et sur la scène. Elle est chanteuse, auteure, compositrice et lui compose et l'accompagne à la contrebasse. L'article, long et poignant de France 3, est à retrouver ici.

20h58 : Manuelle Lotz, 48 ans et Alexandre Tournier, 50 ans, sont tous deux comédiens. Depuis 23 ans, leur vie de couple est rythmée par les ateliers théâtre, les créations, les représentations... Tout ça n'existe plus. "On nous a privés de ce qui nous donne envie de vivre", témoigne Manuelle.

20h58 : Quatre couples travaillant dans le milieu de la culture ont livré leur tristesse et leur inquiétude à France 3 Bourgogne-Franche-Comté, alors que leur secteur est touché de plein fouet par la crise sanitaire.

20h45 : Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez vient de nommer une nouvelle ministre de la Santé, en pleine reprise de l'épidémie. Carolina Darias, actuelle ministre de la Politique territoriale, prend donc la suite de Salvador Illa, qui se présente aux élections régionales en Catalogne. (PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP)

20h31 : Le gouvernement a tranché : le délai entre chaque injection du vaccin Pfizer contre le coronavirus ne sera pas allongé. Il restera entre trois et quatre semaines. Ce reportage de France 3 vous en dit plus.

20h21 : Le marché du champagne s'est effondré l'année dernière à cause de la crise du Covid-19. "Les grandes maisons peuvent supporter" ces pertes, estime un journaliste spécialiste du monde du vin, mais alerte sur "une crise très importante" qui se profile "si on ne trouve pas rapidement des solutions pour vendre les stocks".

(FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

20h56 : Il est 20 heures. C'est le moment de faire un point sur l'actualité :

Le groupe Sanofi va aider les laboratoires Pfizer et BioNTech à produire leur vaccin contre le Covid-19, annonce son directeur général, dans une interview au Figaro. Suivez notre direct.

L'ancien entraîneur du PSG Thomas Tuchel est officiellement nommé entraîneur de Chelsea, après avoir signé un contrat de 18 mois, ont annoncé les Blues.

Un conseiller régional du Rassemblement national en Normandie, âgé de 76 ans, a été mis en examen pour le viol de sa belle-fille de 12 ans et incarcéré, a annoncé le procureur de Coutances (Manche).

Environ 12% des enseignants du primaire et 13% du secondaire ont participé au mouvement de grève organisé aujourd'hui pour réclamer notamment de meilleurs salaires, selon les chiffres du ministère de l'Education nationale. Les syndicats évoquent, eux, 30 à 40% de grévistes.

Les Ardennes, la Haute-Marne et la Meuse ont été placées en vigilance orange en raison de risques de neige et de verglas. L'alerte entrera en vigueur au milieu de la nuit et s'étendra jusqu'à 10 heures demain matin, selon Météo France.

19h50 : Le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador "se remet bien" du Covid-19, assure la ministre de l'Intérieur, Olga Sanchez. Ce dernier avait annoncé dimanche avoir été testé positif. (Mexican Presidency / AFP)

19h00 : "L'Europe a investi des milliards pour développer les premiers vaccins et créer un véritable bien commun mondial. Maintenant, les entreprises doivent tenir leurs promesses."

En parallèle, la cheffe de l'exécutif européen a sommé les fabricants de vaccins, bénéficiaires d'investissements massifs de l'UE, de "tenir leurs promesses et honorer leurs obligations", après des annonces de retards de livraison en Europe du vaccin d'AstraZeneca. (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS / AFP)

18h40 : "Nous allons utiliser notre usine de Francfort en Allemagne pour conditionner le produit qui nous sera fourni par Pfizer-BioNTech à partir du mois de juillet", explique Paul Hudson au quotidien. "Nous devrions pouvoir fournir plus de 100 millions de doses d’ici la fin de l’année, qui seront destinées à l’Union européenne, et donc en partie à la France", assure-t-il.

19h01 : Le directeur général de Sanofi annonce dans Le Figaro (article payant) que le groupe pharmaceutique "va aider à produire plus de 100 millions de doses du vaccin Pfizer d’ici la fin de l’année".

18h21 : Les tests PCR positifs sont désormais analysés une deuxième fois pour détecter les variants du. Le laboratoire français Eurofins Biomnis a développé un nouveau kit de criblage, qui permettra d'analyser jusqu'à 50 000 tests positifs par jour. C'est dans ce laboratoire du Val-de-Marne que tous les tests vont désormais converger. (LOIC VENANCE / AFP)

18h25 : Depuis le début de la pandémie, Boris Johnson est accusé d'avoir sous-estimé l'ampleur de la crise sanitaire, d'avoir confiné trop tard et déconfiné trop vite et trop fort pendant l'été et d'avoir ignoré l'avis des scientifiques. Au printemps, son gouvernement s'était finalement résolu à drastiquement durcir les restrictions, à l'instar d'autres pays européens.(HEATHCLIFF O'MALLEY / POOL / AFP)

18h24 : Selon le ministère de la Santé, 1 631 décès supplémentaires dus au Covid-19 ont été recensés, ce qui porte le bilan total à 100 162 morts.

18h10 : Le Royaume-Uni devient le premier pays européen à franchir le seuil des 100 000 morts du Covid-19.

18h23 : A 18 heures, voici les principaux titres de ce mardi :

• Le délai entre les deux injections du vaccin Pfizer-BioNTech sera maintenu à "3 ou 4 semaines" en France, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, malgré des appels à espacer les doses pour permettre davantage de vaccinations. "Je fais le choix de la sécurité", a-t-il argumenté.

• Environ 12% des enseignants du primaire et 13% du secondaire ont participé au mouvement de grève organisé aujourd'hui pour réclamer notamment de meilleurs salaires, selon les chiffres du ministère de l'Education nationale. Les syndicats évoquent, eux, 30 à 40% de grévistes.


• Il n'avait encore jamais franchi le pas : le frère de Camille Kouchner a annoncé avoir porté plainte contre son beau-père Olivier Duhamel, près d'un mois après les accusations d'agressions sexuelles publiées contre le politologue dans le livre La Familia grande.

• Les Ardennes, la Haute-Marne et la Meuse ont été placées en vigilance orange en raison de risques de neige et de verglas. L'alerte entrera en vigueur au milieu de la nuit et s'étendra jusqu'à 10 heures demain matin, selon Météo France.

17h23 : "Au mois de juillet, on estimait la baisse à 30%, elle s'avère finalement moins rude."

Grâce aux expéditions de fin d'année vers l'étranger, la filière champagne estime que l'année dernière n'a pas été "si catastrophique que cela". Le Syndicat général des vignerons salue notamment "un grand boom" de la vente en ligne.

17h18 : Les ventes de champagne ont reculé de 18% en 2020 en raison de la fermeture des hôtels, bars et restaurants et du recul du tourisme en France notamment, annonce le Comité Champagne, qui regroupe producteurs et négociants.

17h01 : Ces concerts dans des bulles gonflables sont l'œuvre du groupe de rock psychédélique Flaming Lips, dont le chanteur Wayne Coyne a depuis longtemps l'habitude de rouler sur la foule dans de telles sphères. On vous explique comment ce projet fou a pris forme ces derniers mois.




(MARK METCALFE / GETTY IMAGES ASIAPAC)

16h57 : Vivre un concert dans une bulle sanitaire : filez aux Etats-Unis et plongez dans ce concert où les musiciens et les spectateurs sont encapsulés (et où toute pause pipi nécessite de brandir un panneau spécial).




15h39 : Le ministre colombien de la Défense, Carlos Holmes Trujillo, est mort à l'âge de 69 ans des suite de complications dues au Covid-19. Il était hospitalisé depuis le 11 janvier.

15h34 : L'Allemagne va-t-elle mettre ses aéroports à l'arrêt ? Face au danger des variants, le ministre de l'Intérieur dit envisager des "mesures drastiques", parmi lesquelles "la réduction du trafic aérien à destination de l'Allemagne à presque néant".

15h29 : "L'important est d'avoir une répartition équitable (...) en cette période de faible disponibilité des vaccins."

Critiquée en Allemagne pour la lenteur de sa campagne de vaccination, Angela Merkel appelle à une meilleure répartition des vaccins dans le monde. Les pays en développement redoutent notamment de faire les frais de la concurrence accrue entre les Etats.

15h02 : La contrôleure générale des lieux de privation de liberté demande également le lancement de campagnes de vaccination spécifiques aux détenus et aux patients admis en psychiatrie.

15h00 : "La situation actuelle [dans les prisons] est plus grave que celle du printemps dernier."

Dénonçant le chiffre "affolant" des contaminations en détention, la contrôleure générale des lieux de privation de liberté demande au garde des Sceaux d'envisager, comme au printemps, des libérations de détenus proches de leur fin de peine pour désengorger les prisons

15h01 : En ce début d'après-midi, voici les trois contenus que vous lisez le plus sur franceinfo :

• Notre article pour bien comprendre la violente contestation du couvre-feu aux Pays-Bas ;

• Notre sujet sur le remix du tube de Jul, Bande organisée, par huit rappeuses marseillaises ;

• Notre direct pour ne rien rater des dernières informations sur l'épidémie et la course aux vaccins.

14h36 : Le ministre néerlandais des Finances fait savoir que son gouvernement ne fera pas marche arrière sur le couvre-feu, malgré les émeutes de la "racaille" qui secouent le pays depuis son entrée en vigueur samedi soir. "Vous ne capitulez pas devant les gens qui cassent les vitrines des magasins", dit-il.

14h30 : La police néerlandaise annonce avoir arrêté au moins 184 personnes pour leur participation aux émeutes qui se sont produites pour la troisième nuit consécutive dans le pays. Au moins dix policiers ont été blessés hier soir. Il s'agit des pires troubles dans le pays depuis quatre décennies.

14h19 : En ce début d'après-midi, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Le délai entre les deux injections du vaccin Pfizer sera maintenu à "3 ou 4 semaines" en France, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, malgré des appels à espacer les doses pour permettre davantage de vaccinations. "Je fais le choix de la sécurité", a-t-il argumenté.

• L'annonce d'un reconfinement dans les prochains jours n'est plus à l'ordre du jour. "Regardons d'abord, sereinement, calmement, est-ce que le couvre-feu à 18 heures a donné les résultats que nous espérions", explique le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

• Selon les chiffres du ministère de l'Education nationale, 12% des enseignants du primaire et 13% du secondaire participent au mouvement de grève organisé aujourd'hui pour réclamer notamment de meilleurs salaires. Les syndicats évoquent, eux, 30 à 40% de grévistes.

• Le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte, a démissionné de ses fonctions dans l'espoir d'être chargé de former un nouvel exécutif, le troisième depuis 2018. Ce départ fait suite au retrait d'un petit parti de sa coalition au pouvoir, désormais minoritaire au Parlement.

14h19 : "C'est bien d'avoir des conseils de défense, des conseils scientifiques, des conseils citoyens... Mais finalement le conseil de la Nation ça reste, et ça doit rester, le Parlement."

Alors que la pression scientifique s'accroît en faveur d'un nouveau confinement, des responsables politiques font savoir qu'ils n'entendent pas se laisser faire sans un débat et un vote au Parlement.

13h41 : Vous vous demandez comment l'annonce d'un "simple" couvre-feu a pu déclencher une vague de violences aux Pays-Bas ? Dans cet article, on vous explique ce mouvement de contestation, marqué dès samedi par l'incendie d'un centre de dépistage.

12h58 : Les organisateurs de la feria d'Arles annoncent que l'événement de tauromachie, initialement programmé début avril, est reporté aux 4, 5 et 6 juin. Le directeur des arènes croise les doigts pour que les bars et restaurants aient rouvert d'ici là "car c'est avant tout une fête conviviale et chaleureuse avec ses grandes tablées de paëlla, la musique qui résonne dans la ville".

12h52 : "Les pays riches du monde accaparent ces vaccins."

Lors du sommet économique mondial de Davos, le président sud-africain déplore que les pays pauvres soient mis à l'écart par les Etats qui ont les moyens d'acquérir "jusqu'à quatre fois ce dont leur population a besoin".

12h48 : Jusqu'où peut-on étendre l'intervalle entre les injections ? Le groupe d'experts de l'OMS sur la vaccination recommande l'administration des deux doses du vaccin Moderna avec un intervalle de 28 jours, comme en France. Il indique toutefois que la seconde injection peut "être reportée à 42 jours" en cas de circonstances exceptionnelles.

12h13 : Si vous avez raté la conférence de presse d'Olivier Véran et d'Alain Fischer et que vous voulez réécouter les arguments avancés pour ne pas toucher au délai d'injection, vous pouvez regarder la vidéo.




12h01 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

Le délai d'injection des deux doses du vaccin Pfizer/BioNtech reste à 21 ou 28 jours, assure Olivier Véran. Suivez notre direct.


Des masques provenant de l'étranger malgré une production "Made in France"? Lisez l'article de Brice Le Borgne qui révèle que des collectivités passent des appels d'offres à des sociétés dont les produits viennent de l'autre bout du monde.


Le personnel de l'Education nationale est appelé à la grève aujourd'hui. Le principal objectif de cette journée de mobilisation est d'obtenir une hausse des salaires mais aussi de dénoncer la dégradation des conditions de travail.


AccorInvest, ex-filiale d'Accor fragilisée par la pandémie, va obtenir un prêt garanti de l'Etat (PGE) massif, d'un montant proche d'un demi-milliard d'euros, annonce aujourd'hui le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

11h58 : "L'Europe a investi des milliards pour développer les premiers vaccins et créer un véritable bien commun mondial. Maintenant, les entreprises doivent tenir leurs promesses."


Après des annonces de retards de livraisons en Europe, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a mis en garde les fabricants de vaccins anti-Covid aujourd'hui dans une intervention en vidéo au Forum économique mondial.

.

11h51 : "Nous ne touchons pas au délai d'injection" du vaccin Pfizer, assure Olivier Véran.

11h52 : "Nous sommes face à une part d'inquiétude, d'incertitude, je note l'absence de consensus scientifique, et je maintiens donc le délai entre deux injections du vaccin Pfizer à 21 ou 28 jours."

11h49 : "Plus grand est le délai entre les deux doses, plus le nombre de chances que les personnes déjà vaccinées oublient leur deuxième rendez-vous risque d'augmenter (…)."

11h38 : L'espacement entre les deux doses des vaccins Pfizer est actuellement de "3 à 4 semaines", rappelle le ministre de la Santé. Le débat est de porter cette durée à six semaines pour augmenter le nombre de primo-vaccinés. "Cette proposition ne fait pas consensus dans la communauté scientifique", assure Olivier Véran.