Covid-19 : vacciner les plus de 80 ans, une priorité pour le gouvernement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Covid-19 : vacciner les plus de 80 ans, une priorité pour le gouvernement
France 2
Article rédigé par
F.Prabonnaud, C.Rougerie, B.Six, A.Lépinay, F.Prigent, D.Mascret - France 2
France Télévisions

Le gouvernement tente de convaincre les plus de 80 ans de se faire vacciner contre le Covid-19.

En ces temps de crise sanitaire, c’est devenu l’un des objectifs prioritaires du gouvernement. "L’urgence absolue est la protection des 600 000 personnes de plus de 80 ans qui ne sont pas encore vaccinées et dont l’exposition au virus fait peser un risque majeur pour ces personnes, et pour notre système hospitalier évidemment", a annoncé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Concernant cette catégorie d’âge, le taux de vaccination passe sous le seuil des 80%, comme dans les Yvelines par exemple. Certaines associations comme UNA 62 proposent donc de venir vacciner les seniors directement chez eux.

Ne pas négliger les gestes barrières

Si le vaccin peut aider à se protéger contre le Covid-19, le journaliste et médecin Damien Mascret rappelle qu’il "faut conserver les gestes barrières. Pour plusieurs raisons : d’abord parce que le variant Delta est là, qu’il est très contagieux et va se répandre avec la rentrée. Ensuite, parce qu’on a encore 9,5 millions de Français qui n’ont pas reçu leur première dose. Et enfin, parce que des chercheurs des universités de Bordeaux (Gironde) et de Toronto (Canada) ont calculé ce qui se passerait si on abandonnait complètement les gestes barrières. (…) Si on abandonne tous les gestes barrières en septembre, on voit ce qui se passe en réanimation : on est bien au-dessus du seuil de 5 000, le seuil de saturation. Mais c’est pareil si on abandonne en octobre, en novembre, en décembre : on est au-dessus du seuil de 5 000 malades en réanimation", indique-t-il. 

Parmi nos sources 

Géodes

Ministère des Solidarités et de la Santé

Pr Gaétan Gavazzi, professeur de gériatrie au CHU de Grenoble et infectiologue 

medRxiv

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.