Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : une vaccination jugée trop faible dans les Antilles par Olivier Véran

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : une vaccination jugée trop faible dans les Antilles par Olivier Véran
France 3
Article rédigé par
M. Dana, D. Fuchs - France 3
France Télévisions

La vaccination contre le Covid-19 dans les Antilles est trop faible, a jugé Olivier Véran. En Martinique, le ministre de la Santé a parlé d'une situation "sans commune mesure avec les vagues précédentes". 

La vaccination comme seule issue face au Covid-19. Le ministre de la Santé Olivier Véran est venu jeudi 12 août marteler son message à l'hôpital de Fort-de-France, en Martinique. Il a jugé la situation épidémique sur l'île "sans commune mesure avec les vagues précédentes connues en France". "Les patients sont très jeunes, a déclaré le ministre. Aux urgences, ils ont 40, 50 ans ; en réanimation, ils peuvent avoir 20 ans, 30 ans (...). Il n'y a pas un seul patient vacciné en réanimation à l'hôpital de Fort-de-France." 

Des habitants opposés au pass sanitaire

Pour Olivier Véran, la vague violente de Covid-19 dans les Antilles est la "conséquence d'une vaccination qui est bien trop faible sur le territoire". Malgré la flambée des contaminations sur l'île, moins d'un Martiniquais sur cinq est entièrement vacciné. Devant l'hôpital, quelques personnes ont profité de la venue du ministre de la Santé pour manifester leur opposition au pass sanitaire. En Martinique, comme dans la commune du Diamant, certains habitants restent toujours méfiants face à la vaccination. "Je ne suis pas contre le vaccin, mais je trouve qu'on n'a pas assez de recul", avance une habitante. Le maire, Hugues Toussay, lui-même non vacciné, explique ces réticences : "Dans les Outre-mer, ce sera quelque chose de compliqué. Sur les réseaux sociaux, on voit tout et n'importe quoi, des fake news, et ça ne rassure pas." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.