Covid-19 : une alternative prometteuse au vaccin

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
traitement covid
FRANCEINFO
Article rédigé par
A. Chopin, E. Sizarols, H. Gasparini, A. Derhille - franceinfo
France Télévisions

Dans la lutte contre le Covid-19, la France peine à atteindre son objectif de 50 millions de vaccinés pour la fin août. Si la vaccination marque le pas, la recherche accélère et trouve de nouveaux traitements. Certains sont prometteurs.

Anne Hinaux, qui a reçu une greffe de rein, est immunodéprimée : son organisme ne parvient pas à fabriquer des anticorps. Elle a reçu trois doses de vaccin contre le Covid-19, mais sans succès. "J'ai un certificat de vaccination, mais qui ne vaut rien puisque je ne suis pas protégée", explique-t-elle. À la place du vaccin, elle espère donc un traitement plus efficace, à base d'anticorps de synthèse. Les autorités sanitaires viennent de valider son utilisation de façon préventive pour les personnes les plus fragiles. Elle va en bénéficier.

Une protection anti-Covid temporaire

Le principe du traitement est connu. Pour le Covid-19, on injecte des anticorps ciblés qui vont se fixer sur le coronavirus et le neutraliser. "Ce sont des molécules bien tolérées qui sont là pour donner une forme d'immunité qu'on nous a transférée et qui nous permet de nous protéger un certain temps", commente Hervé Watier, professeur d'immunologie. Pour la Haute autorité de santé, ces thérapies prometteuses doivent rester réservées aux patients très immunodéprimés, soit 130 000 personnes en France. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.