Covid-19 : un comité consultatif de l'agence américaine des médicaments recommande l'autorisation du vaccin Pfizer/BioNTech aux Etats-Unis

Le ministre américain de la Santé a dit, jeudi, à l'issue de ce vote, que la campagne de vaccination allait débuter la semaine prochaine aux Etats-Unis.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une infirmière passe devant un panneau signalant un centre de vaccination, dans un hôpital londonien, le 7 décembre 2020. (DOMINIC LIPINSKI / AFP)

C'est une nouvelle étape de franchie vers la campagne de vaccination contre le Covid-19 aux Etats-Unis. Un comité consultatif de l'Agence américaine des médicaments (FDA) sur les vaccins a voté jeudi 10 décembre à l'issue d'une journée d'auditions pour recommander à l'agence d'autoriser aux Etats-Unis le vaccin de Pfizer/BioNTech contre le Covid-19.

Cet avis est non contraignant, et le feu vert à la mise sur le marché n'a pas encore été donné. La FDA tranchera dans les prochains jours. Mais l'issue ne fait plus de doute et le vaccin devrait commencer à être administré aux Etats-Unis au début de la semaine prochaine dans les hôpitaux et maisons de retraite, a dit mercredi le ministre américain de la Santé.

Le vaccin a été jugé sûr, sans effet indésirable grave, et efficace à 95% après deux doses pour prévenir le Covid-19, la maladie causée par le coronavirus. La première dose semble commencer à protéger au bout d'une dizaine de jours, mais moins bien qu'avec le rappel trois semaines plus tard.

Un avertissement accompagnera le vaccin

"Les réponses immunitaires suscitées par l'ARNm (ARN messager) sont similaires à celles d'une infection naturelle. Mais bien sûr, le vaccin ARNm est non infectieux et ne peut pas causer la maladie", a résumé Kathrin Jansen, cheffe des vaccins chez Pfizer, pendant une séance de questions-réponses avec le comité. Les experts ont débattu longuement du risque d'allergie, après deux cas de réactions sévères au Royaume-Uni.

Aux Etats-Unis, un avertissement accompagnera le vaccin, a annoncé Marion Gruber de la FDA : il sera déconseillé aux personnes ayant une allergie connue à l'un de ses ingrédients. Mais Paul Offit, membre du comité, a souligné le besoin de rassurer les dizaines de millions de gens allergiques aux œufs ou aux cacahuètes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.