Covid-19 : "Tout le monde peut se faire vacciner" pour un rappel, martèle le ministre de la Santé, François Braun

Interrogé sur le refus de certains pharmaciens de vacciner des moins de 60 ans, le ministre a estimé vendredi que "ce n'est pas normal", "pas acceptable", car "il y a déjà des directives disant que la vaccination est ouverte à tout le monde".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de la Santé François Braun, le 26 octobre 2022 à l'Elysée, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Tout le monde peut se faire vacciner" avec une dose de rappel contre le Covid-19, a assuré le ministre de la Santé, François Braun, vendredi 9 décembre sur RMC et BFMTV. "La vaccination n'est pas réservée aux personnes à risque, aux plus de 60 ans (...) Mais la cible, même si le terme n'est pas très bon, ce sont les plus fragiles", a-t-il déclaré. 

La communication sur la vaccination de rappel de cet automne a été critiquée pour sa confusion. François Braun a jugé qu'il était "tout à fait normal" de se faire vacciner, notamment "si vous allez voir vos parents âgés pendant les fêtes". Interrogé sur le refus de certains pharmaciens de vacciner des moins de 60 ans, le ministre a estimé que "ce n'est pas normal", "pas acceptable", car "il y a déjà des directives disant que la vaccination est ouverte à tout le monde".

François Braun a également invoqué sa "responsabilité, comme ministre de la Santé et de la Prévention, d'avoir un message plus fort" pour les personnes "de la population plus à risque", car "ce sont celles qui peuvent mourir" du Covid-19. "Nous allons avoir, avec mon collègue Jean-Christophe Combe [ministre des Solidarités], un message encore plus fort vis-à-vis des directeurs d'Ehpad (...) dire : 'Maintenant, il va y avoir des morts'".

Inciter plutôt qu'imposer le port du masque

Quant au port du masque, François Braun a de nouveau misé sur l'incitation et le responsabilité des Français alors que des soignants, épidémiologistes ou associations de patients réclament le retour d'une obligation en lieux clos.

"En l'état de l'information que j'ai sur une reprise épidémique, j'insiste sur la responsabilité de nos concitoyens (...) Dans des endroits confinés, avec beaucoup de monde, porter un masque, ça vous protège vous, les personnes à côté de vous, le système de santé, en forte tension", a-t-il déclaré.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.