Covid-19 : quelles conséquences en France des retards de livraison du vaccin de Pfizer-BioNTech ?

Le gouvernement espère respecter son calendrier vaccinal coûte que coûte, malgré les retards de livraison annoncés vendredi 15 janvier par le laboratoire Pfizer-BioNTech.

France 2

L’annonce d’un retard de livraison des vaccins contre le Covid-19 du laboratoire Pfizer-BioNTech, vendredi 15 janvier, dû à des travaux dans son usine belge de fabrication, a affolé l’Europe. Le rythme de livraison initial devrait être rétabli à partir de la semaine du 25 janvier, selon le laboratoire, qui se veut rassurant. Depuis fin décembre, Pfizer a livré 1,6 million de doses. Les 520 000 prévues la semaine prochaine ne seront pas toutes livrées, sans plus de précision pour l’instant. 

Moderna et Astra-Zeneca en renfort

Le laboratoire français Sanofi, grand fabricateur de vaccin, ne pourrait-il pas coopérer avec Pfizer pour aller plus vite ? Nathalie Coutinet, économiste à la Sorbonne, à Paris, rappelle que le vaccin est breveté, et que des questions de transfert de connaissances des deux technologies pourraient se poser, alors que Sanofi développe lui-même actuellement son vaccin ARN messager. Le gouvernement compte, pour respecter son calendrier vaccinal, sur 100 000 doses du vaccin Moderna d’ici fin janvier, et sur cinq millions de doses supplémentaires en février livrées par le laboratoire Astra-Zeneca, si celui-ci obtient une autorisation de mise sur le marché.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une infirmière prépare une dose de vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, le 8 janvier 2021, à l\'hôpital La Cavale Blanche de Brest (Finistère).
Une infirmière prépare une dose de vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, le 8 janvier 2021, à l'hôpital La Cavale Blanche de Brest (Finistère). (FRED TANNEAU / AFP)