Covid-19 : Malte rouvre ses frontières aux non-vaccinés mais leur impose une quarantaine

La fermeture des frontières aux non-vaccinés devait intervenir mercredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un avion survole l'espace aérien de l'Union Européenne (illustration).  (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO)

La Valette rétropédale. Malte a renoncé, mardi 13 juillet, à fermer ses frontières aux personnes non vaccinées contre le Covid-19, à quelques heures de l'entrée en vigueur de cette mesure annoncée le 9 juillet, leur imposant en revanche une quarantaine de 14 jours. "Les personnes qui arrivent à Malte (...) sans être en possession d'un certificat de vaccination seront obligées de se soumettre à une période de quarantaine ", a annoncé le gouvernement de La Valette mardi soir.

L'île méditerranéenne avait annoncé vendredi sa volonté d'être, à compter de mercredi, le premier pays de l'Union européenne à fermer ses frontières aux voyageurs non vaccinés, espérant ainsi juguler une recrudescence des nouveaux cas de Covid-19.

Cette annonce a suscité des critiques de la part de la Commission européenne, laquelle a rappelé que le pass sanitaire adopté par l'UE, s'imposait aux pays membres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.